Salade de betterave persillée    USMA - Mansouri: «On se battra jusqu'à la dernière seconde»    Irlande: les pro-UE en tête des élections européennes    24 heures    Projet hydraulique à Bouzeguène : Les oppositions levées    Hakim Chekini. Directeur de l'auberge de jeunes d'Azazga : «Nous fonctionnons grâce à notre bonne volonté»    Le peuple à la croisée de son destin    De la démocratie et des femmes : Pour Louisa Hanoune    Vendredi de la mobilisation    Violence dans les stades: La FAF sur la même longueur d'onde que le MJS    USM Bel-Abbès: Une situation créancière ambiguë    WA Tlemcen: Nasreddine Souleymane pressenti à la SSPA    De grandes manifestations pour le 14ème Vendredi: La mobilisation malgré les interpellations et les blocages    Un ouvrier tué après la chute d'un monte-charge    Mascara: 650 logements AADL attribués début juillet    Gaïd Salah revient sur l'évolution de l'armée    Préparatifs de la saison estivale: Aménagement du quai d'accostage et nettoiement de la plage de Cap Falcon    Tlemcen - Bac et BEM : les assurances du directeur de l'Education    Ahnif: Un mort et un blessé dans une collision    Sahara Occidental: Démission de l'émissaire de l'ONU    Tribune - L'Afrique que nous voulons tous : une terre d'opportunités    L'école des gourous    Belfodil parmi les meilleures recrues de la Bundesliga    Les Etats-Unis vont envoyer des troupes dans le Golfe    Le gouvernement suspend les pourparlers avec la mission onusienne    Hazard sort du silence    La candidature de Berraf acceptée    Qu'en pensez-vous M. le ministre de l'Education nationale?    Facebook supprime trois milliards de comptes    Huawei prépare son propre système d'exploitation    Création d'un comité de surveillance    La violence contre les femmes très présente dans les dramas arabes    La revanche posthume de Ferhat Abbas    Divertissement garanti!    Le 14e acte avec la présence de Tabbou    Un Iftar en l'honneur des médias    Ali Ghediri n'est pas candidat    La voie constitutionnelle à mi-parcours    Haro sur les infractions de change    Bensalah exprime l'inquiétude de l'Algérie    Fin du délai aujourd'hui    Le Hirak inébranlable    Le tour de vis du gouvernement    Plus de 4.000 commerçants mobilisés à Alger    Mémoires anachroniques de l'Andalousie perdue    Khalifa Haftar loue les services d'une firme de lobbying américaine    L'Encre de la liberté de Hocine Redjala : Un film documentaire sur la liberté d'expression en Algérie,    Edition du 24/05/2019    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les armées des pays du lac Tchad intensifient leurs actions
POUR EN FINIR AVEC BOKO HARAM
Publié dans L'Expression le 24 - 04 - 2019

Les chefs d'états-majors des armées des pays membres de la Commission du bassin du lac Tchad (CBLT, Niger, Nigeria, Tchad et Cameroun) ainsi que du Bénin, réunis à Niamey, ont décidé d'intensifier leurs actions pour en finir définitivement avec le groupe terroriste Boko Haram, rapportaient lundi dernier plusieurs médias locaux des pays concernés. C'est ce qui ressort d'un communiqué final de la rencontre trimestrielle du Comité de défense et de sécurité de la force multinationale mixte de la CBLT et du Bénin sur la situation sécuritaire «très préoccupante» ces derniers temps dans la région du lac. Au cours de cette rencontre, a précisé le texte, les responsables des armées ont, entre autres examiné la situation sécuritaire dans la région caractérisée par la recrudescence des attaques du groupe terroriste. Ils ont également fait le point sur l'opération militaire baptisée «Yakin Tabki» en cours dans la zone pour neutraliser Boko Haram. «C'est une guerre injuste qui nous a été imposée et à laquelle nous devons malgré tout, faire face avec détermination pour la gagner parce que je suis convaincu que nous la gagnerons», a indiqué le chef d'état-major des armées du Niger présidant la rencontre, le général de corps d'armée Ahmed Mohamed, cité par des médias.
Selon les estimations des médias, plus de 20.000 personnes ont été tuées par Boko Haram, et plus de 2,6 millions de déplacés ont été recensés depuis 2009. Au Niger, c'est la région de Diffa (sud-est, frontalière du Nigeria) qui est le théâtre, depuis près de quatre ans, d'attaques meurtrières du groupe terroriste nigérian à partir de ses positions nigérianes, qui ont fait des centaines de victimes civiles et militaires nigériennes et des milliers de déplacés du Niger et du Nigeria. La région du lac Tchad est le théâtre d'un regain d'attaques de Boko Haram depuis juin 2018: sept attaques de Boko Haram ont eu lieu en territoire tchadien, selon des médias. Mais le groupe qui s'est scindé en deux pour des questions de leadership et de stratégie continue de sévir plus particulièrement au Nigeria ainsi que, la semaine dernière, au Cameroun. Le président du Nigeria qui a été réélu cette année est fortement attendu sur ce sujet car il s'était déjà engagé, lors de la première mandature, d'en finir avec le groupe terroriste, essuyant de vifs reproches durant la campagne électorale.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.