Ligue 1 : victoire l'ES Sétif devant la JS Kabylie (1-0)    [Vidéo]Grandiose manifestation malgré le jeûne et la pluie    Khenchela: décès du moudjahid Mohamed Tahar Bouchareb    Le MJS rassure les sportifs d'élite pour leur avenir professionnel, après la reconversion    Parution du roman d'épouvante "Fayla", de Abdelmoaiz Farhi    Maladies chroniques: appel au respect des recommandations médicales durant le Ramadhan    FAT: Décès de l'ancien DTN, Mohamed Bouchabou    Covid-19: au moins 2.987.891 morts dans le monde    Ligue 2 (12e j): le derby JSMB-MOB à l'affiche    Sétif: accélérer la cadence des travaux d'aménagement externes du pôle urbain de Tinar    Algérie-Liban: renforcer la coopération dans le domaine de l'enseignement supérieur    L'armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces de l'armée marocaine    La ligue arabe avertit contre les plans coloniaux qui menacent la Mosquée d'Al-Aqsa    L'UNESCO adopte une nouvelle résolution sur les mesures sionistes à El Qods    Des pluies orageuses sur le Centre et l'Est du pays jusqu'à samedi    Le CN prend part au lancement de la stratégie régionale de l'OIM pour la région MENA (2020-2024)    Le musée national des Beaux-arts célèbre le mois du patrimoine    L'AARC s'investit dans l'initiation des enfants aux arts    Real : l'avenir de Benzema serait lui aussi scellé    Amara s'engage à de "profondes réformes"    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    Huit blessés dans un accident sur l'autoroute est-ouest    Pour que la date du 20 avril 1980 ne soit plus exploitée    Algérie Poste : La direction menace les grévistes de licenciement    Coup dur pour le processus de paix d'Alger    Amara, un plébiscite et des promesses    Le gouvernement français «regrette»...    Crise du lait en sachet, les rationnements ne suffisent plus    "la réforme de la Sécurité sociale est plus que délicate"    L'AIE relève ses prévisions de la demande    Tous les indicateurs sont en hausse    Tension persistante dans l'éducation    Noureddine Tounsi risque un an de prison ferme    Le procès de six hirakistes reporté au 19 mai    Ces partis à candidats «extra-muros»    Ahmed Rachedi nommé conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    Cérémonie des Oscars : des stars en chair et en os, pas sur Zoom    Dans les coulisses de la saison 2 du phénomène "Timoucha"    Boumerdès : Engouement au marché du Ramadhan    Bouira: Un piéton fauché par un camion    Washington prépare à l'Otan le retrait concerté d'Afghanistan    Est-ce une nouvelle crise ?    La grève s'étend    Nomination des chefs de sûreté    Des partis à la recherche de candidats    Abu Rudeineh appelle la communauté internationale à agir    La leçon d'une vie    «L'Etat n'abandonnera jamais le cinéma»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les Ivoiriens aux urnes samedi pour élire 255 parlementaires
Législatives en Côte d'Ivoire
Publié dans L'Expression le 06 - 03 - 2021

Les Ivoiriens sont appelés aux urnes aujourd'hui pour élire 255 parlementaires lors des élections législatives dont la campagne s'est déroulé sans incident, selon la Commission électorale indépendante (CEI). Plus de 1.500 candidats briguent les suffrages de quelque sept millions d'électeurs dans 205 circonscriptions pour 255 députés à élire.
La Commission électorale, institution chargée d'organiser les élections en Côte d'Ivoire, juge «globalement satisfaisante» la campagne pour les législatives qui s'est déroulée du 26 février au
4 mars 2021. Alain Dogou, 2e vice-président de la CEI, a fait marquer jeudi qu'«avec la confiance retrouvée, il y a lieu de constater que tous les partis politiques ivoiriens ont appelé à la participation effective aux élections législatives du 6 mars 2021, (mais) mieux, le 18 février 2021 ils ont signé un code de Bonne conduite». Le pays est engagé depuis 2020 dans un cycle électoral qui a connu comme première échéance l'élection du président qui a suscité beaucoup d'incompréhensions et plusieurs actes de violences. «Aujourd'hui, les incompréhensions ont trouvé des solutions grâce au dialogue politique entre tous les acteurs politiques et le gouvernement.
L'environnement actuel est véritablement apaisé. Le processus se déroule convenablement», s'est-il réjoui M. Dogou.
La CEI a accrédité une cinquantaine de structures pour observer l'intégrité du scrutin. 7212 badges d'accréditations ont été délivrés aux observateurs. Pour la première fois depuis une décennie, la quasi-totalité des partis d'opposition participe au scrutin, en particulier le Front populaire ivoirien (FPI) de l'ex-président Laurent Gbagbo, noyau d'une coalition appelée Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS).
Le FPI boycottait tous les scrutins depuis 2011. Aux dernières législatives, en décembre 2016, le parti du président Alassane Ouattara, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), alors allié au Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) de l'ex-président Henri Konan Bédié, avait remporté la majorité absolue avec 167 sièges. Cette année, le PDCI libéral de M. Bédié a passé une alliance inédite avec les pro-Gbagbo socialistes d'EDS. En face, le RHDP s'affiche comme le «seul» à pouvoir présenter des candidats dans toutes les circonscriptions, promettant «une vague orange», la couleur du parti. «Ces législatives constituent un enjeu pour montrer que le RHDP est le plus grand parti» en Côte d'Ivoire et «offrir un socle constitutionnel large et confortable pour que les reformes puissent être réalisées», déclare Adama Bictogo, directeur exécutif du RHDP.
De nombreux candidats indépendants pourraient en outre jouer un rôle important à l'Assemblée nationale en cas de résultats serrés entre pouvoir et opposition.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.