5 aliments anti-inflammatoires qu'il faut consommer    Besiktas : Rachid Ghezzal passeur décisif face à Adana Demirspor (Vidéo)    Liga : Falcao décisif avec l'Athletic Bilbao (Vidéo)    Suppression des pénalités de retard des cotisations à la CASNOS    Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    Amar Belani dénonce les «mensonges» de l'ambassadeur du Maroc à Genève    Où sont passés les indépendants ?    Le SNAPO met en garde: Réticence des citoyens à se faire vacciner     Quel avenir pour les entreprises publiques ?    MC Oran: L'ère Aït Djdoudi commence    Tipaza: L'autoroute Bou Ismaïl-Zeralda fermée à cause de la pluie    UNE ORGANISATION MONDIALE VIRTUELLE    Santé: Les dépenses de soins jugées trop élevées    Intense activité pour Lamamra à New York    Biden et Xi livrent leur vision à l'ONU    Le Parlement accorde sa confiance au nouveau gouvernement    16 décès et 182 nouveaux cas    Des partis politiques à la traine    Les promesses d'un conclave    un conseil national du tourisme?    Les fondements d'un nouveau mode économique loin de la rente pétrolière    Koeman tire sur ses joueurs    Coup de pression de la justice espagnole    Pochettino s'est expliqué avec Messi    Quelle solution outre que la révision des salaires ?    Le retour du FFS    Un scrutin plus coloré    220.000 élèves au rendez-vous    Tebboune tient son engagement    Les paradoxes d'une rentrée    Des tablettes à l'école pour alléger les cartables    Inondations et routes bloquées    Parution de la version anglaise    L'événement est reporté pour le 2 octobre    Les Nuits du théâtre    Des opposants à Baâdji convoqués par la police    En quête d'une stratégie industrielle    Wagner brouille les cartes au Mali    Le Chabab retrouve l'ASEC Mimosa au prochain tour    L'opposition crie à la fraude    L'Algérie attend toujours le retour de Baba Merzoug    "L'école algérienne est tournée vers le passé"    Le FFS appelle à renforcer les prérogatives des élus locaux    La Semaine de l'Indonésie 2021 s'est ouverte à Alger    Paris-Berlin Appel à candidature    Justice: Le procès de l'ancienne ministre Houda Feraoun reporté    Les dessous de la corbeille    La saga islamiste tire à sa fin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Jacob Desvarieux emporté par la covid...
Fondateur du groupe emblématique Kassav
Publié dans L'Expression le 01 - 08 - 2021


Le chanteur et guitariste guadeloupéen, diabétique, était atteint de Covid-19 et hospitalisé en réanimation en Guadeloupe. Une voix hors du commun, une figure emblématique de la musique et un monstre sacré. Le chanteur, musicien, producteur et cofondateur du groupe antillais Kassav', Jacob Desvarieux est décédé vendredi 30 juillet au CHU de Guadeloupe à Pointe-à-Pitre, des suites d'une infection liée à la Covid-19, à l'âge de 65 ans. L'artiste, diabétique, avait été hospitalisé le 12 juillet dernier après une visite de contrôle liée à sa greffe de rein. Il avait été testé positif au Covid-19 lors de cette visite, puis placé en coma artificiel pour lui administrer les soins nécessaires, avait indiqué la production du groupe Kassav', qui avait également annoncé annuler tous les concerts prévus. Son état se serait brusquement aggravé, selon Guadeloupe 1ère. Né à Paris le 21 novembre 1955, Jacob Desvarieux grandit en Guadeloupe où il s'oriente rapidement vers la musique. En 1979, il bouleverse la scène musicale avec Pierre-Edouard Decimus et Freddy Marshall en fondant le groupe antillais Kassav' - qui accueillera quelques années plus tard Jocelyne Béroard, Jean-Philippe Marthely, Jean-Claude Naimro, Patrick Saint-Eloi - et surtout un nouveau genre musical, le seul inventé depuis l'après-guerre. Encensé par le jazzman américain Miles Davis, le groupe a sillonné le monde pendant plus de 40 ans, remporté de nombreux disques d'or et vendu des millions d'albums. Jacob Desvarieux a aussi travaillé sur des albums personnels et composé pour d'autres chanteurs. «Les Antilles, l'Afrique et la musique viennent de perdre l'un de ses plus grands ambassadeurs. Jacob grâce à ton art, tu as rapproché les Antilles à l'Afrique. Dakar où tu as vécu te pleure. Adieu l'ami», a tweeté le chanteur sénégalais Youssou Ndour, figure majeure de la world music. «Les Français perdent aujourd'hui un artiste de talent, et une voix connue de tous», a réagi sur Twitter Sébastien Lecornu, le ministre des Outre-mer, tandis que, sur les réseaux sociaux, les hommages d'anonymes et de proches du chanteur et musicien, très connu aux Antilles, affluaient. «Ce soir, la Guadeloupe tout entière pleure l'un de ses plus grands ambassadeurs, dont l'immense talent, les valeurs, la bonté d'âme et l'amour viscéral de son pays le faisaient rayonner bien au-delà de la sphère artistique», a réagi le président du conseil départemental de Guadeloupe, Guy Losbar. «Jacob Desvarieux nous laisse en héritage, un condensé rythmé des legs précieusement transmis par ceux qui nous ont précédés», s'est ému le président de la région Guadeloupe, Ary Chalus. «Moun la Gwadloup, nou tchò maré. Voilà des dizaines d'années que vous partagez Jacob Desvarieux, sa voix, sa dégaine, son talent, sa joie, ce sourire, cette inclinaison de la tête et même sa salopette des débuts, avec nous ici et sur tous les continents. Nous sommes tristes», a tweeté Christiane Taubira

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.