Aouchem, acte 2    Changement climatique: L'Algérie, un partenaire "stratégique et fiable" dans le bassin méditerranéen    Poursuite des travaux du séminaire de haut niveau sur la paix et la sécurité en Afrique    Lamamra : L'alliance maroco-israélienne, une jonction entre deux expansionnismes territoriaux    Enseignement supérieur: l'Algérie et la Tunisie décident de "capitaliser" les acquis de coopération    Ministre de la culture sahraoui: "nous résisterons au génocide culturel conduit par le Maroc"    Des vents forts annoncés ce vendredi sur des wilayas côtières de l'Est du pays    Les Parlements algérien et européen pour la relance de la commission interparlementaire    Rencontre FAF-FIFA-CAF: Charaf-Eddine souhaite une plus grande représentativité de l'Algérie dans les instances internationales    Le 25e Sila du 24 au 31 mars 2022    Le rôle de l'Algérie est important au sein de l'Union africaine    Intempéries : trouver des solutions aux accumulations des eaux pluviales dans les tunnels    Real : Comment Ancelotti aurait décidé de punir Isco    Claude Le Roy voit un Algérien ou un Sénégalais meilleur joueur de la CAN 2021    Coupe Arabe : Reprise de l'entrainement pour les Verts avant d'affronter le Liban    Coronavirus: au moins 5.223.072 morts dans le monde    Déclin du RND et recul du MSP    Démonstration de force des Verts    Boualia opéré avec succès    Derouaz : "Nous avons apporté les éclaircissements    Le PT fustige le gouvernement    "Le Hirak continue à faire son effet sur la conscience collective"    Libye : la présidentielle en équation    L'obligation vaccinale n'est pas à écarter    Boudiba dénonce les ponctions effectuées sur les salaires    La stabilité des prix du pétrole en jeu    Pour un re-engineering économique global de l'Algérie    Nécessité d'associer les acteurs économiques    Le Parti des travailleurs tunisien met en garde contre l'aventure du Makhzen    Le satisfecit du FFS    Le lourd défi des nouveaux élus    «Contre les inégalités et la discrimination»    La FAHB tiendra une AGEX prochainement    Les talibans demandent aux Etats-Unis de débloquer les fonds gelés    Le rapport sur l'attaque d'Inata remis au Président Kaboré    ACTUCULT    A quand «la ruée vers l'or» ?    Paix et sécurité en Afrique: Conférence de haut niveau à Oran    L'ennemi aux sept têtes    L'armée saisit plus de 3 quintaux de cannabis    Le naufrage islamiste    Le FMI affiche sa satisfaction    Unis face aux défis communs    «nous sommes sur la bonne voie»    Le ministère apporte des précisions    One night in Algéria!    Joséphine Baker, une icône d'engagement et de liberté    Des week-ends culturels à l'opéra d'Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le tournage des Amants d'Alger est terminé
Adapté du roman de Youcef Dris
Publié dans L'Expression le 13 - 10 - 2021

Après dix longues années de labeur, le tournage du film Les amants d'Alger adapté du roman Les amants de Padovani de l'écrivain-essayiste et poète Youcef Dris est enfin terminé, a indiqué ce dernier, hier. «Clap de fin pour Les Amants d'Alger, inspiré de mon roman Les Amants de Padovani», a annoncé Youcef Dris qui attendait ce moment avec une grande impatience, son roman ayant déjà connu un immense succès en librairie et ayant été réédité plusieurs fois. Youcef Dris a précisé qu'après dix longues années de déboires, de problème de planning et on ne sait quels autres, le tournage du film est enfin terminé.
Désormais, le film va partir en post-production afin d'assembler toutes les scènes et de mettre en place tous les effets spéciaux nécessaires, a-t-il ajouté. Après avoir décalé la fin du tournage du film il y a quelques mois encore, Les amants d'Alger a officiellement terminé sa production.
Le film en question a été réalisé par Mohamed Ketita. Ce dernier a, d'ailleurs, confirmé, également, que le tournage est terminé tout en révélant que, désormais, le film est dans la boîte... après des années de production! «Le réalisateur a mis en ligne des photos des acteurs qui ont participé au tournage, accompagnées d'un message de remerciements à destination de l'équipe technique, pour son travail dévoué, surtout que le tournage qui a été suspendu depuis de longs mois a aussi été très largement impacté par la pandémie», souligne en outre Youcef Dris.
Ce dernier a indiqué que» maintenant c'est fini, c'est un sentiment doux-amer: ça fait des années qu'on espère, et on est épuisés, mais c'est surtout merveilleux d'arriver au bout de l'aventure.
C'est la fin d'une ère que nous ne sommes pas prêts à recommencer à moins que... Evidemment, c'est complexe et on ne veut pas se tromper.
Personne n'a envie de faire un film dans ces conditions, bien que l'objectif soit que l'on donne au public ce qu'on pense qu'il veut, tout en ajoutant des nouveautés et en surprenant les gens», a enchaîné Youcef Dris. Pour ce dernier, « Les Amants d'Alger sera sans doute différent des précédents films réalisés en Algérie, car les difficultés rencontrées sont désespérantes. Mais ce film a une grande portée émotionnelle qui nous fait oublier les déboires qu'il nous a causés.
La volonté des personnes en charge de cette mission presque impossible a été inébranlable.
La volonté est un facteur-clé au cinéma, sans celle-ci le projet paraîtrait impossible», ajoute Youcef Dris qui rappelle qu'en Algérie, le tournage d'un film est une aventure complexe qui met en jeu un grand nombre de corps de métiers afin d'obtenir le résultat attendu: choix des acteurs, choix du lieu, choix des costumes et mise en place, bref, il s'agit d'une véritable machinerie, où rien n'est laissé au hasard.
«Tous ces paramètres ont été autant de difficultés rencontrées tout le long du tournage, et rares sont ceux qui nous ont aidés à les surmonter», regrette l'écrivain originaire de Tizi Ouzou, mais qui réside dans la ville d'Oran depuis plus de deux décennies. Il faut rappeler que le roman Les amants de Padovani» a été publié en 2004.
Il s'agit d'une histoire d'amour impossible entre Dahmane et Amélie, deux personnages que tout oppose, qui vont se lier d'amitié, ils vont grandir, jouer, voyager ensemble, partager les mêmes passions aussi, Mais...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.