Déconfinement progressif: "la FNTT appelle à des mesures strictes à l'égard des transporteurs privés"    Covid-19: aucun cas enregistré dans les camps des réfugiés sahraouis et les territoires libérés    Réunion OPEP: il ne faut pas se contenter des résultats réalisés à ce jour    Le chef d'AQMI Droukdel tué par l'armée française    ONU : Mimouni à la tête du Comité des Conférences de l'AG    IN AMENAS : La 41ème brigade blindée de l'ANP exécute un exercice avec tirs réels    MOSTAGANEM : Un rendement prévisionnel de 13 quintaux/ha de céréales    EVOLUTION DE LA SITUATION SANITAIRE : L'Algérie a atteint le pic le 29 avril dernier    Dzair TV met les clefs sous le paillasson    Le ministère sahraoui de la Culture dénonce le vandalisme du patrimoine matériel et immatériel dans les territoires occupés    115 nouveaux cas confirmés et 8 décès enregistrés en Algérie    Transport urbain: adoption de mesures préventives en prévision de la reprise de l'activité    Affaire des enregistrements téléphoniques : La justice se met en branle    Retour à la compétition : Medouar préconise un dépistage massif des joueurs    Le monde vient de connaître son mois de mai le plus chaud jamais enregistré    Hamel condamné à 12 ans de prison ferme    BLIDA RESPIRE    Rassemblements citoyens à Tazmalt et Akbou    LE HIRAK, UN NOUVEL ETHOS ET DES VICTOIRES…    Les enfants d'El Hamri avaient annoncé la couleur : le rouge et blanc    Hussein Si Ahmed, un artiste céramiste : A la fortune du potier    Violente Amérique !    Présidents des clubs de l'Ouest: La réunion reportée à une date ultérieure    Sidi Bel Abbès: Assemblée de l'APW sous tension    Des températures «au-dessus de la normale» prévues cet été    OM Arzew: L'affaire des dettes devant la justice    Le crime de Minneapolis    Coronavirus Covid-19 : une maladie sans visage, un visage sans maladie !    Investissement: Du nouveau pour l'octroi de terres agricoles    LA NECESSAIRE LECTURE APPROFONDIE    Le ou la COVID ?    Le Consul général de France à Alger s'exprime    Un "dangereux" terroriste capturé à Aïn Témouchent    Ghannouchi fragilisé    Les conseils de classe convoqués ce lundi    L'ONU crée une mission d'appui à la transition    1 300 civils tués et plus d'un demi-million de déplacés en 8 mois    La mineuse de la tomate fait des ravages    Les factures Sonelgaz salées à Jijel    Sit-in de souscripteurs devant le siège de l'AADL    "La fin du système Bouteflika" passée à la loupe    L'Algérie représentée par la poétesse Nina Lys Affane    Lancement de spectacles virtuels pour enfants    LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Un "dangereux" terroriste capturé à Aïn Témouchent    "Heureusement que nous avons gagné le procès de Malo"    L'épreuve    L'infrangible lien…    Affaire de détournement de foncier agricole :12 ans de prison ferme à l'encontre de Hamel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La direction s'implique de nouveau
RESTRUCTURATION DES MOUHAFADHAS DU FLN
Publié dans L'Expression le 23 - 09 - 2009

Malgré le problème des mouhafadhas, le parti organisera son congrès entre le 15 février et le 15 mars 2009.
La date de la tenue du 9e congrès approche et le problème des mouhafadhas persiste toujours. La restructuration des bureaux locaux préoccupe sérieusement l'état-major du FLN. La direction va dépêcher, encore une fois, ses émissaires pour tenter de résoudre ce problème et organiser le congrès sans se soucier d'autres considérations.
«Des cadres du parti seront sur le terrain à partir de la semaine prochaine pour conduire l'opération», a affirmé un responsable au niveau de la direction du FLN. Or, la tâche est loin d'être facile pour les cadres du parti. Ces derniers ont tenté auparavant d'élire des assemblées générales, en vain. Malgré les instructions données par le secrétaire général et le forcing de la direction, la restructuration des instances locales pose toujours problème. Parmi les dix mouhafadhas concernées, aucune n'a élu son assemblée générale. Pourquoi? Le choix des éléments et des responsables complique la mission. «Le problème est que tout le monde veut se porter candidat et assumer une responsabilité», a expliqué un mouhafedh. «Nous avons essayé de résoudre ce problème durant l'été mais avec l'absence des militants, l'opération a été gelée jusqu'après le Ramadhan», ajoute-t-il. Ce responsable reconnaît que le renouvellement des structures au niveau de certaines mouhafadhas va demander de gros efforts et du temps. «Les choses ne vont pas rentrer dans l'ordre de sitôt», a-t-il résumé en faisant allusion à la cacophonie qui règne dans certaines mouhafadhas. Il s'agit entre autres de celles de Batna, Khenchela, Oran, Blida, Tlemcen, M'sila, Blida, Saïda et Biskra. S'ajoutent à cette liste deux autres mouhafadhas, à savoir celles de Béchar et de Tébessa qui ont connu des difficultés pour réélire leurs bureaux. Contrairement à ces deux mouhafadhas, les autres sont appelées à renouveler toutes les structures au niveau des kasmas. A Batna, par exemple, l'élection de l'assemblée générale s'est déroulée sans la présence des inspecteurs dépêchés par la direction, ce qui pose un problème de légitimité. La situation à Oran n'est pas différente. La course aux postes de responsabilité fait monter la tension. «L'élection du bureau de mouhafadha fait l'objet de plusieurs conflits», affirme un sénateur d'Oran. Cependant, à Béjaïa, le processus connaîtra bientôt son épilogue. «Nous avons terminé avec le renouvellement des structures au niveau des communes et nous allons élire l'assemblée générale de la mouhafadha», a confié l'émissaire de la direction. Le parti doit mettre le paquet pour recoller les derniers morceaux après la crise qui a failli l'emporter en 2004. Avant d'aller au 9e congrès, le parti veut cimenter ses rangs pour éviter une éventuelle crise. D'ailleurs, le secrétaire général de l'instance exécutive du FLN a appelé, à plusieurs reprises, ses militants à ne pas courir derrière les intérêts individuels et à oeuvrer pour l'intérêt du parti. «Il faut sauvegarder la place prépondérante qu'occupe le FLN sur la scène politique nationale», martèle M.Belkhadem à chaque sortie médiatique. Concernant la préparation des dossiers du congrès, un membre de la direction assure qu'ils sont en voie d'être achevés. «Les commissions ont travaillé durant tout l'été et vont remettre bientôt les rapports à la base pour consultation», a-t-il avancé. Selon lui, le calendrier tracé par le FLN pour la tenue des rencontres organiques est maintenu.
Le conseil national se tiendra vers la fin octobre pour évaluer les dossiers du congrès. Un deuxième conseil se tiendra à la fin de décembre pour mettre les dernières retouches avant le congrès. Ce rendez-vous aura lieu entre la mi-février et la mi-mars.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.