Mohamed Charfi défend le principe des 4 %    Aït Ali promet un nouveau cadre juridique    Les explications du ministre Attar    Ce que propose l'UGTA    258 nouveaux caset 3 décès en 24 heures    Le refus de repentance de la France envers l'Algérie est "inquiétant"    Real : Le titre, Benzema y croit à mort    Chelsea : Tuchel attendu mardi à Londres    Production de plus de 21 millions m3 d'eau potable en 2020    Une caravane de solidarité au profit des familles démunies    Polémique FAF-FTF    Le blocage persiste à l'ENIEM de Oued Aïssi (Tizi Ouzou) : Des centaines de travailleurs investissent la RN12    De nouvelles opérations armées contre l'occupant marocain    La Palestine veut une conférence internationale pour la paix    Le président demande le recours à la force contre la menace terroriste    Cheikh Sabah Khaled Al-Sabah de nouveau désigné pour former un gouvernement    Elle s'est vu refuser la nationalité car "elle travaille trop"    Nouvelle vague de gros procès en février    «Certains secteurs continuent à faire fi des consignes du Président»    3 ans ferme requis contre Walid Kechida en appel    L'EN U17 qualifiée    Pas de miracle pour les Algériens !    Hamza Ayad de retour    Youcef Atal marque et se blesse    Dalila Touat comparaît en appel le 3 mars    Un juge face à ses pairs    Covid-19 à Tizi Ouzou : 84 points de vaccination mobilisés    Œuvres universitaires : Benziane annonce une «profonde» réforme    Agressions du personnel médical dans les hôpitaux : 424 affaires enregistrées en six mois à l'est    Grogne à la formation professionnelle    "La féminisation de migration n'est pas récente"    Le nouveau directeur de l'éducation installé    Abdelmadjid Chikhi : «Je ne peux rien dire»    Le film "ADN" de Maïwenn projeté à l'IFA    «Trumpistes» : expressions de la révolte d'une jeunesse mondialisée    «Rien n'arrête le PapJazz» !    La science-fiction aime les villes monstrueuses    Les menaces de la FIFA : Un ballon de baudruche    La justice se déjuge    Augustin était-il vraiment un Saint ?    Pour 220.000 entreprises de l'ANSEJ: Dettes rééchelonnées et pénalités effacées    Indiscipline ou inconscience?    MUTATIONS ET PERMUTATIONS    Establishment, mainstream et la prééminence des institutions occidentales    AADL Misserghine: Des ascenseurs en panne dans des immeubles «neufs»    Tribune - Un rapport, une méthode    L'Algérie demande de faire toute la lumière sur ce drame    Acquisition de la nationalité algérienne : la longue course d'obstacles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La direction s'implique de nouveau
RESTRUCTURATION DES MOUHAFADHAS DU FLN
Publié dans L'Expression le 23 - 09 - 2009

Malgré le problème des mouhafadhas, le parti organisera son congrès entre le 15 février et le 15 mars 2009.
La date de la tenue du 9e congrès approche et le problème des mouhafadhas persiste toujours. La restructuration des bureaux locaux préoccupe sérieusement l'état-major du FLN. La direction va dépêcher, encore une fois, ses émissaires pour tenter de résoudre ce problème et organiser le congrès sans se soucier d'autres considérations.
«Des cadres du parti seront sur le terrain à partir de la semaine prochaine pour conduire l'opération», a affirmé un responsable au niveau de la direction du FLN. Or, la tâche est loin d'être facile pour les cadres du parti. Ces derniers ont tenté auparavant d'élire des assemblées générales, en vain. Malgré les instructions données par le secrétaire général et le forcing de la direction, la restructuration des instances locales pose toujours problème. Parmi les dix mouhafadhas concernées, aucune n'a élu son assemblée générale. Pourquoi? Le choix des éléments et des responsables complique la mission. «Le problème est que tout le monde veut se porter candidat et assumer une responsabilité», a expliqué un mouhafedh. «Nous avons essayé de résoudre ce problème durant l'été mais avec l'absence des militants, l'opération a été gelée jusqu'après le Ramadhan», ajoute-t-il. Ce responsable reconnaît que le renouvellement des structures au niveau de certaines mouhafadhas va demander de gros efforts et du temps. «Les choses ne vont pas rentrer dans l'ordre de sitôt», a-t-il résumé en faisant allusion à la cacophonie qui règne dans certaines mouhafadhas. Il s'agit entre autres de celles de Batna, Khenchela, Oran, Blida, Tlemcen, M'sila, Blida, Saïda et Biskra. S'ajoutent à cette liste deux autres mouhafadhas, à savoir celles de Béchar et de Tébessa qui ont connu des difficultés pour réélire leurs bureaux. Contrairement à ces deux mouhafadhas, les autres sont appelées à renouveler toutes les structures au niveau des kasmas. A Batna, par exemple, l'élection de l'assemblée générale s'est déroulée sans la présence des inspecteurs dépêchés par la direction, ce qui pose un problème de légitimité. La situation à Oran n'est pas différente. La course aux postes de responsabilité fait monter la tension. «L'élection du bureau de mouhafadha fait l'objet de plusieurs conflits», affirme un sénateur d'Oran. Cependant, à Béjaïa, le processus connaîtra bientôt son épilogue. «Nous avons terminé avec le renouvellement des structures au niveau des communes et nous allons élire l'assemblée générale de la mouhafadha», a confié l'émissaire de la direction. Le parti doit mettre le paquet pour recoller les derniers morceaux après la crise qui a failli l'emporter en 2004. Avant d'aller au 9e congrès, le parti veut cimenter ses rangs pour éviter une éventuelle crise. D'ailleurs, le secrétaire général de l'instance exécutive du FLN a appelé, à plusieurs reprises, ses militants à ne pas courir derrière les intérêts individuels et à oeuvrer pour l'intérêt du parti. «Il faut sauvegarder la place prépondérante qu'occupe le FLN sur la scène politique nationale», martèle M.Belkhadem à chaque sortie médiatique. Concernant la préparation des dossiers du congrès, un membre de la direction assure qu'ils sont en voie d'être achevés. «Les commissions ont travaillé durant tout l'été et vont remettre bientôt les rapports à la base pour consultation», a-t-il avancé. Selon lui, le calendrier tracé par le FLN pour la tenue des rencontres organiques est maintenu.
Le conseil national se tiendra vers la fin octobre pour évaluer les dossiers du congrès. Un deuxième conseil se tiendra à la fin de décembre pour mettre les dernières retouches avant le congrès. Ce rendez-vous aura lieu entre la mi-février et la mi-mars.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.