La gendarmerie sera chargée d'enquêter    "Il est urgent de développer l'agriculture, l'agroalimentaire et le tourisme en Algérie"    L'Algérie, une "puissance de paix et d'équilibre"    Enlisement du conflit    Tebboune ordonne la tenue d'un Conseil interministériel    46 nouveaux cas enregistrés à Tindouf    Quel plan préventif pour l'Algérie ?    Une foule nombreuse accompagne Loubna Belkacemi à sa dernière demeure    Le Président Tebboune reçoit le ministre français des Affaires étrangères    Coupe du Monde 2022 (Zone Afrique): tirage au sort favorable pour l'Algérie    Khenchela : nécessité de la prévention pour se prémunir des asphyxies au monoxyde de carbone    Un tournoi de futsal dans la ville de Laâyoune est une "pure décision politique"    Benbouzid: une commission d'inspection à El Oued pour évaluer les services de santé    Vers l'élimination du problème de spéculation sur le prix du lait en sachet    Karim Tabbou maintenu en prison    SUR INSTRUCTION DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE : Envoi d'une caravane d'aides humanitaires en Libye    LUTTE CONTRE LA CRIMINALITE : 43 personnes arrêtées à l'extrême-sud du pays    BISKRA : Démantèlement d'un réseau de faussaires de monnaie    Saisie d'une importante quantité de kif    ACCIDENTS DE LA ROUTE : Tebboune ordonne la tenue d'un Conseil interministériel    JSK: Mellal condamné à 6 mois de prison ferme    Une réduction certes, mais la facture toujours aussi lourde    Cinq projets réalisés en 2019    Une quarantaine de walis concernés    Le MSP propose l'intégration du Hirak dans le préambule    Une base de l'ONU ciblée par des terroristes    Le PLD annonce sa participation    Le parquet requiert des peines de 1 an et de 18 mois de prison ferme    Des dizaines de manifestants blessés en Irak    L'état d'urgence renouvelé pour trois mois    Omari examine avec des représentants des Chambres d'agriculture le dossier des coopératives agricoles    ACTUCULT    Projection de "12 hommes en colère" à la cinémathèque de Béjaïa    "Il faut un plan pour sauver notre patrimoine culturel"    La Révolution racontée par Sid Ali Abdelhamid    L'UA réitère la position commune de l'Afrique sur le cessez-le-feu en Libye    «Il n'y a pas de plan B, ça sera au Cameroun»    MOB : Préparation perturbée    MC Oran : Un mercato hivernal tristounet    Aïn Témouchent : Réduction drastique du nombre de départs à la retraite    Scène artistique algérienne : Décès de l'artiste Loubna Belkacemi    Salon du livre à Tizi Ouzou : Réconcilier le public avec la lecture    Le sg de l'UGTA Annaba dépasse les bornes, il agresse et chasse les syndicalistes    L'APN examine la levée d'immunité d'un député    Le NCM et le PAC se neutralisent    Le mouvement des entraîneurs supplante celui des joueurs    Le COA demande à la CAF d'éviter «tout acte entravant l'action de l'ONU»    Un court-métrage tourné à Oran sélectionné    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sellal décline les projets du Sud
RESSOURCES EN EAU
Publié dans L'Expression le 13 - 02 - 2010

Le ministre des Ressources en eau, Abdelmalek Sellal, qui effectuait une visite de deux jours dans la wilaya d'Adrar, a évoqué le mégaprojet de transfert de l'eau de In Salah vers Tamanrasset, deux villes distantes de 750 km, qui seront reliées par un système de double voie de canalisation d'eau longue de plus d'un millier de kilomètres (1258 km). Il a aussi fait part d'une étude en voie d'achèvement pour la réalisation, en 2010, de projets similaires.
Ces projets concernent l'adduction de 600 millions de m3 d'eau à partir du nord d'El Menéa (Ghardaïa), vers la région de Djelfa sur une longueur importante de pas moins de 470 km environ.
Cette adduction devra également atteindre le sud des wilayas de Tiaret et de M'sila. Ces deux points sont éloignés de Menéa, respectivement sur une distance d'environ 550 km et 720 km. Ce grandiose projet devrait aider à développer l'agriculture dans ces régions qui connaissent un déficit hydrique. Le premier responsable du département des ressources en eau a signalé aussi le lancement d'une étude de projet de transfert partiel des eaux de Oued Namous (Béchar) vers Naâma et Aïn Sefra.
Le ministre a cité une autre étude préliminaire en cours d'un 3e projet de transfert d'eau à partir de Ouargla vers Biskra, distantes de 400 km environ, et le sud de Batna sur un kilométrage tout aussi important. Ces deux projets sont conçus dans le cadre du développement de l'agriculture dans les Hauts-Plateaux.
Toujours dans la même wilaya, M. Sellal a informé aussi de son programme de consolidation du système des foggaras (irrigation traditionnelle) par la réalisation de forages qui seront reliés à des galeries souterraines, à l'instar du système de foggaras de Ouled Kennou, dans la commune de Anzedjemir situées dans wilaya de Adrar.
Le ministre a indiqué qu'outre «la préservation de ce système (foggara), qui fait partie du patrimoine culturel, des efforts sont déployés pour la protection des oasis en contribuant au développement du créneau touristique dans les régions du Sud».
Le ministre a saisi jeudi l'opportunité de sa visite, pour insister sur la nécessaire préservation des abondantes et précieuses ressources hydriques enfouies dans le sud du pays. «La question se pose moins en termes de disponibilité qu'elle ne l'est en ce qui concerne les voies de gestion et de préservation de cette source vitale», a-t-il estimé.
Sellal a fait également état d'une étude, à lancer prochainement, d'un projet d'alimentation en eau douce à partir de la région d'Ougrout distante de 70 km de Cherouine où le taux de salinité est élevé.
Un projet de forage profond est prévu aussi à Timiaouine, proche des frontières avec le Mali, pour remédier au déficit de la région en eau potable, a ajouté le ministre en citant aussi un projet d'un barrage «inféro-flux», une technique destinée à capter les eaux d'oueds, au bénéfice de la commune.
Sellal a signalé, par ailleurs, une série d'opérations retenues au titre du prochain quinquennat en vue de renforcer le réseau d'alimentation en eau potable (AEP).
Il a rappelé que «les régions du Sud renferment d'importantes capacités hydriques souterraines non renouvelables, qui seront exploitées de manière efficiente. L'Algérie recèle, a-t-il dit, une nappe hydrique de 900.000 km² s'étendant sur les régions de Ouargla, Ghardaïa, Adrar, In Salah». Cette nappe, l'albienne, est «partagée également avec la Libye et la Tunisie». Sellal a précisé qu'«un plan a été mis au point en concertation avec les pays concernés, pour son exploitation».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.