L'Inter Milan se penche sur un latéral argentin    Marche des travailleurs de Cevital à Bouira : « Libérez Rebrab, non à une justice instrumentalisé »    L'IRB Kheneg accède en Interrégions    Les Algériens pour une bonne moisson et des points olympiques    La communauté internationale face à ses «responsabilités»    "Il faut commencer par juger les véritables criminels"    L'opposition dénonce l'immixtion de l'armée dans la politique    Les frères Kouninef sous mandat de dépôt    Avantage aux Béjaouis, mais…    Le Chabab passe en finale    Le tournant    La JSK appelle à une marche de soutien à Issad Rebrab    Trois nouvelles plages proposées à l'ouverture    L'exécutif planche sur la saison estivale    Recul du taux d'analphabétisme    Protestation contre le directeur des transports    Parkours de Fatma-Zohra Zamoum présenté en avant-première à Alger    Le long-métrage Abou Leila en compétition à la «Semaine de la critique»    Benhadid : «La solution est politique»    L'Association des professionnels accentue la pression sur l'armée : Les Soudanais menacent de paralyser le pays    Nouvelle aérogare: Les travaux du parking à étages et la tour de contrôle achevés    Le porte-parole du gouvernement: «La justice est au-dessus de tous»    Chlef: Plus de 58.000 candidats aux examens de fin d'année    Les locaux commerciaux pour les jeunes au menu    Sûreté de wilaya: Plus de 3.000 permis de conduire retirés en trois mois    Le FFS dénonce une «démarche autoritaire»    Affaire Rebrab: L'ambassade de France dément toute demande de renseignements    KABYLIE 2001 : «HIRAK», SAISON I    Le pouvoir, ses manipulations et ses échecs catastrophiques (pour l'Algérie)    Relations russo/nord-coréennes: De nouveaux détails sur la prochaine rencontre Poutine-Kim    L'entraîneur du Kenya compte sur son collectif    Libye: Al-Sarraj dénonce le soutien "non proportionné" de la France à Haftar    Comment l'URSS a construit un "tueur de sous-marins"    Ali Baba et les 40 voleurs    Un terroriste abattu dans la région du Kef    La guerre de l'espace a-t-elle commencé?    Le prix du baril pourrait flamber    Le temps des décomptes    Tipasa : La commune de Tipasa maintient le nouveau plan de circulation "modifié" jusqu'à la fin l'été    Des pays africains exportateurs de pétrole et de gaz en 2022    Bourses : Les actions européennes se sont dégagées par le haut d'une séance terne    Décès : L'ancien fondateur du FIS Abassi Madani tire sa révérence    Abdelaziz Rahabi à la Radio chaîne III: "La transition porte tous les risques de ne pas aboutir"    Comment sécuriser nos musées!    Houston rend hommage au cinéma palestinien    De Ala Eddine Slim à Robert Rodriguez, via... Zahra!    "Laissez la justice faire son travail"    Festival d'Annaba du film méditerranéen : de la 4e édition au mois d'octobre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





25 milles policiers mobilisés ce lundi
Les drapeaux algériens interdits à Nice
Publié dans Liberté le 30 - 06 - 2014

La coupe du monde au Brésil et les prestations de l'équipe nationale algérienne ont réveillé les vieux démons de l'extrême droite et même au sein même de la droite. En effet, a travers des messages et des arrêtés tout azimut comme celui signé ce lundi par le maire de Nice Estrosi, ces politiciens français en mal de pouvoir n'ont pas trouvé mieux que de sen prendre aux algériens afin de leur interdire de supporter les Fennecs. La chasse aux sorcières et la haine « anti-algérienne » est désormais à l'ordre du jour en France et les algériens semblent être la cible idéale des extrémistes français. Pour le maire de Nice qui a bien choisi le moment, soit quelques heures avant le match Algérie-Allemagne, il ne faut mettre que du bleu, blanc, rouge durant la coupe du monde. Les autres drapeaux des autres nations ne sont pas les bienvenus. « L'utilisation ostentatoire des drapeaux étrangers dans le centre de Nice de 18 heures à 4 heures du matin et ce, jusqu'à la fin de la Coupe du Monde le dimanche 13 juillet prochain ». La communauté algérienne en France s'est étonnée de cette stigmatisation dont elle fait l'objet alors qu'il ne s'agit que de football, de sport. « Franchement, je trouve que c'est de l'acharnement politique camoufler dans du football, l'équipe nationale algérienne est au Brésil, mais les haineux n'ont pas changé. Je suis contre les casseurs, mais je reste fier de mon pays l'Algérie et de l'équipe nationale. Et qui prouve que les casseurs sont tous algériens. Je suis convaincu que ce n'est pas le cas, mais cela arrange la droite et l'extrême droite. Il faut cesser de politiser le football, c'est ridicule. On connait la Chanson et vive l'Algérie », diront certains supporters algériens à Barbes.
25 milles hommes mobilisés
Du jamais vu en France, des moyens colossaux sont réquisitionnés pour le maintien de l'ordre dans plusieurs grandes villes françaises telles, Paris, Lyon, Lille. Des canons à eau et des hélicoptères pour l'identification de nuit des éventuels fauteurs de troubles et un total de 25 milles policiers rien que pour la soirée d'hier, afin d'encadrer les supporters algériens. Néanmoins, cette occasion est saisie par Marien Le Pen et ses partisans, mais aussi l'aile extrême droite de l'UMP quia pourtant fait chuter Sarkozy de revenir à la charge pour exister à leur manière le temps d'un Mondial supposé rassembler les peuples. Ce qui est loin d'être le cas avec la droite et l'extrême droite qui ont fait de cet événement planétaire un rendez-vous politique avec des démarches purement électoralistes, comme celle décidée par le maire de Nice. Ces politiciens noyés dans plusieurs scandales politico-financiers profitent de cette coupe de monde pour rebondir, ce qui est loin d'être le cas, puisque les uns comme les autres ne font que s'enfoncer davantage. Par ailleurs, chose inédite et loin de ce nationalisme du premier âge, Les imams ont autorisé les fidèles à reporter à l'après-match les prières spéciales du mois de jeûne. Une première, que les musulmans de France ont trouvé sympathique afin de dédier toute la soirée aux fennecs. Enfin, les algériens de France font appel au gouvernement algérien de se montrer solidaire avec la communauté algérienne en France et de dénoncer cette chasse aux sorcières qu'orchestre la droite et l'extrême droite française visant les algériens et ce depuis le début du Mondial brésilien.
De Paris C.M
Nom
Adresse email


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.