Mort des tribus, naissance des tribalismes (III)    Le Mouvement El Bina prêt à s'engager dans l'élection présidentielle    Un acte inacceptable estime Abdelaziz Rahabi    30e vendredi du Hirak: Appel au départ de tous les symboles de l'ancien système    Aigle Azur (SNLP) : Le Comité d'entreprise soutient deux offres de redressement    Résoudre rapidement, par une élection présidentielle transparente, la crise politique ou la régression    Portes ouvertes sur la CASNOS    Bomare Company mise à l'honneur dans le magazine allemand de l'IFA Berlin    La préservation des acquis de la révolution, priorité des Tunisiens    Appel à hâter la désignation d'un nouvel envoyé personnel du SG de l'ONU    Assemblée générale extraordinaire le 17 septembre    «Boudaoui est bourré de talent»    Réda Benbaziz (-63 kg) dominé par l'Ouzbek Adu Raimov    Lancement du concours international de la photographie sous-marine de la corniche jijelienne    Alger, Constantine, Annaba plus exposées aux inondations que d'autres villes du pays    Baisse de 60 % du taux de mortalité de la mère parturiente    Après adoption par les deux chambres des deux textes de loi organique relatifs à l'Autorité en charge des élections et au régime électoral: Place à ...    Prochaine édition du Festival national de la littérature et du cinéma de la femme    Il fête ses 50 ans de carrière à Alger    Les startups favorisées    L'Algérie réaffirme sa position    Ahmet Davutoglu quitte l'AKP pour créer un mouvement rival    Un individu abattu à Tizi-Ouzou    Le marché de Tidjelabine rouvre ses portes    Le tour de vis du gouvernement    De nouvelles taxes sur les véhicules ?    Le président de Microsoft se positionne aux côtés de Huawei    Bedoui exprime sa "gratitude" à l'ANP    Deux films algériens en compétition officielle au festival international d'Elgouna en Egypte    Borussia Mönchengladbach: Bonne prestation de Bensebaini face à Cologne    L'autorité des élections reflète-t-elle les articles de la Constitution ?    TISSEMSILT : Installation du nouveau chef de sûreté de wilaya    NUIT DE DELUGE A ALGER : La capitale avait ses avaloirs bouchés    LES MEDECINS DENONCENT L'INSOUCIANCE DES RESPONSABLES : Un ‘'abattoir'' à l'hôpital de Mostaganem    Six soldats émiratis tués dans une collision de véhicules militaires    Un 15e penalty sifflé    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 4ème journée    La DJS prête à louer le stade Zabana le jour des matchs    Deux collines illuminées par des milliers de manifestants    Détermination plus forte    Vers de fortes tensions sur le marché de la devise    Des milliers de Soudanais dans les rues    ACTUCULT    Julien Clerc célèbre ses 50 années de carrière à L'Opéra d'Alger    "Bee Home" ou la culture dans la convivialité    Plaisir du grattage et pizza anti-cancer au menu    LDC (2e tour – aller) JS Kabylie – Horoya Conakry (19h30) : Assurer la qualification à Tizi Ouzou    Comment la stratégie israélienne contourne le blocage libanais en se portant vers l'est de L'Euphrate    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





25 milles policiers mobilisés ce lundi
Les drapeaux algériens interdits à Nice
Publié dans Liberté le 30 - 06 - 2014

La coupe du monde au Brésil et les prestations de l'équipe nationale algérienne ont réveillé les vieux démons de l'extrême droite et même au sein même de la droite. En effet, a travers des messages et des arrêtés tout azimut comme celui signé ce lundi par le maire de Nice Estrosi, ces politiciens français en mal de pouvoir n'ont pas trouvé mieux que de sen prendre aux algériens afin de leur interdire de supporter les Fennecs. La chasse aux sorcières et la haine « anti-algérienne » est désormais à l'ordre du jour en France et les algériens semblent être la cible idéale des extrémistes français. Pour le maire de Nice qui a bien choisi le moment, soit quelques heures avant le match Algérie-Allemagne, il ne faut mettre que du bleu, blanc, rouge durant la coupe du monde. Les autres drapeaux des autres nations ne sont pas les bienvenus. « L'utilisation ostentatoire des drapeaux étrangers dans le centre de Nice de 18 heures à 4 heures du matin et ce, jusqu'à la fin de la Coupe du Monde le dimanche 13 juillet prochain ». La communauté algérienne en France s'est étonnée de cette stigmatisation dont elle fait l'objet alors qu'il ne s'agit que de football, de sport. « Franchement, je trouve que c'est de l'acharnement politique camoufler dans du football, l'équipe nationale algérienne est au Brésil, mais les haineux n'ont pas changé. Je suis contre les casseurs, mais je reste fier de mon pays l'Algérie et de l'équipe nationale. Et qui prouve que les casseurs sont tous algériens. Je suis convaincu que ce n'est pas le cas, mais cela arrange la droite et l'extrême droite. Il faut cesser de politiser le football, c'est ridicule. On connait la Chanson et vive l'Algérie », diront certains supporters algériens à Barbes.
25 milles hommes mobilisés
Du jamais vu en France, des moyens colossaux sont réquisitionnés pour le maintien de l'ordre dans plusieurs grandes villes françaises telles, Paris, Lyon, Lille. Des canons à eau et des hélicoptères pour l'identification de nuit des éventuels fauteurs de troubles et un total de 25 milles policiers rien que pour la soirée d'hier, afin d'encadrer les supporters algériens. Néanmoins, cette occasion est saisie par Marien Le Pen et ses partisans, mais aussi l'aile extrême droite de l'UMP quia pourtant fait chuter Sarkozy de revenir à la charge pour exister à leur manière le temps d'un Mondial supposé rassembler les peuples. Ce qui est loin d'être le cas avec la droite et l'extrême droite qui ont fait de cet événement planétaire un rendez-vous politique avec des démarches purement électoralistes, comme celle décidée par le maire de Nice. Ces politiciens noyés dans plusieurs scandales politico-financiers profitent de cette coupe de monde pour rebondir, ce qui est loin d'être le cas, puisque les uns comme les autres ne font que s'enfoncer davantage. Par ailleurs, chose inédite et loin de ce nationalisme du premier âge, Les imams ont autorisé les fidèles à reporter à l'après-match les prières spéciales du mois de jeûne. Une première, que les musulmans de France ont trouvé sympathique afin de dédier toute la soirée aux fennecs. Enfin, les algériens de France font appel au gouvernement algérien de se montrer solidaire avec la communauté algérienne en France et de dénoncer cette chasse aux sorcières qu'orchestre la droite et l'extrême droite française visant les algériens et ce depuis le début du Mondial brésilien.
De Paris C.M
Nom
Adresse email


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.