Les assemblées locales appelées à s'affranchir de la bureaucratie    7e réunion de haut niveau des Parlements du groupe de dialogue 5+5, demain à Alger    Les syndicalistes de l'UGTA montent au créneau    Pièce de rechange auto : il n'a jamais été question de suspendre l'importation    Evaluation des politiques publiques : Une pratique en quête d'institutionnalisation    Le désenchantement s'est installé. Il faut réformer l'appareil de l'Etat    Tunisie : Un 7e anniversaire de la révolution au goût amer    Catalogne : Les indépendantistes récupèrent la présidence du Parlement    Ligue 1 : Derby de la peur au 20 Août 1955    Mondiaux de la médecine : Préparation perturbée pour les Algériens    ASMO : Qui veut pousser Laoufi à partir ?    Les usagers ont accepté ces augmentations symboliques puisque leur impact sur leur pouvoir d'achat est minime    «Je suis spécialiste... je galère»    Le front social ne décolère pas    La société algérienne est défaite et l'ordre institutionnel a reculé    Dans les coulisses de... : Spectacle de Nawell Madani    Cherif Kheddam de A à Z    Claude Puel : «Je ne pense pas que Slimani restera avec nous»    Jumia Travel organise l'African Travel Awards dans huit pays    Maroc : la réforme du régime de change est une décision "souveraine" (Banque centrale)    Algérie : Les militants du FFS à Ghardaia ont été tous acquittés    Projet de réalisation d'un parking de voitures de 5 étages à Sétif    Pétrole : L'EIA prévoit un nouveau record de production en 2018    MCO / Mekkaoui : «Cette fois, on battra le Paradou !»    NAHD / Khiat : «On fera plaisir à nos supporters ce samedi»    L'ex-ministre de la Défense de Gbagbo condamnés à 15 ans de prison    Un virus mutant créé dans l'espoir d'un vaccin plus efficace    La CEDEAO surveille le processus politique en Gambie    Etats-Unis : Première victoire pour un défenseur des sans-papiers    HSBC écope d'une amende de plus de 100 millions de dollars    Algérie : Ouyahia n a pas encore dit son dernier mot au sujet des privatisations    CN du RND : Ouyahia élude la question de l'ouverture du capital des entreprises publiques    RENCONTRE NATIONALE DES P/APC ET DES P/APW    Ã‰NERGIES RENOUVELABLES    Constantine - Tirage au sort des 1.550 logements sociaux: Des manifestants dénoncent leur exclusion de la liste    A travers l'UNRWA c'est le peuple palestinien qui est visé    Ouyahia: Premier ministre ou coordonnateur de l'action gouvernementale ?    Revendications des médecins résidents: Un comité de suivi installé ce dimanche    CRB-USMH, derby algérois à grand enjeu    Habitations précaires : Les programmes de logements se poursuivront jusqu'à leur éradication    Zidane face à une campagne médiatique    "L'instruction du Président n'est pas un redressement"    Le chef de l'ONU inquiet des conditions du retour    Récital de la cantatrice algérienne Faïrouz Oudjida    Education Ouyahia reçoit le DG de l'ALESCO    L'inscription du raï en bonne voie    Des illusions algéroises    Exposition chez Bouffées d'Art    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le taux de chômage en Algérie repart à la hausse
Il reste particulièrement élevé chez les jeunes
Publié dans Liberté le 13 - 08 - 2017

Le taux de chômage en Algérie repart à la hausse. Selon les chiffres de l'Office national des statistiques (ONS), repris par l'APS, le taux de chômage a augmenté de 1,8 point, passant de 10,5% en septembre 2016 à 12,3 en avril 2017. Les données publiées par l'ONS font état de plusieurs phénomènes majeurs. L'ONS relève une importante divergence par sexe, âge, niveau d'instruction et diplôme obtenu, quant à l'évolution du taux de chômage. Le chômage reste particulièrement élevé chez les jeunes. Il touche près d'un jeune actif sur trois.
En effet, le taux de chômage des jeunes de 16-24 ans est estimé à 29,7%. L'évolution du taux de chômage selon le diplôme fait ressortir que l'augmentation enregistrée a touché les personnes sans qualification ainsi que les diplômés de la formation professionnelle.
Le taux de chômage auprès des personnes sans qualification est passé de 7,7% en septembre 2016 à 10,1% en avril 2017, alors que celui des diplômés de la formation professionnelle a augmenté de 13% à 14,8% entre les deux périodes de comparaison.
En revanche, le taux de chômage des diplômés universitaires a légèrement reculé passant de 17,7% en septembre 2016 à 17,6% en avril 2017, en baisse de 0,1 point. Mais il demeure important, révélant l'ampleur du fossé entre l'université et le marché du travail. La répartition des chômeurs selon le diplôme obtenu fait ressortir que 7 870 000 chômeurs n'ont aucun diplôme, soit plus de la moitié de l'ensemble de la population au chômage (52,2%). Les diplômés de la formation professionnelle constituent 24,1% des sans-emploi, tandis que les diplômés de l'enseignement supérieur représentent 23,7% des chômeurs.
Comme il fallait s'y attendre, à la suite du ralentissement des dépenses publiques, l'ONS relève que la baisse du volume de l'emploi entre septembre 2016 et avril 2017 a touché le secteur du BTP avec un solde négatif de 91 000 personnes, ainsi que le commerce, les services et l'administration publique (un solde négatif de 84 000). En revanche, un solde positif a été enregistré pour le secteur de l'agriculture (63 000) et l'industrie (36 000) comparativement à septembre 2016.
Selon l'ONS, six chômeurs sur dix en moyenne sont des chômeurs de longue durée. En d'autres termes, 62,2% des chômeurs cherchent un poste d'emploi depuis une année ou plus. En avril dernier, le nombre de la population active a atteint 12,277 millions de personnes contre 12,117 millions en septembre 2016, avec un solde positif de 160 000 personnes, soit une hausse de 1,3%. Cette hausse est due principalement à l'augmentation du volume de la population à la recherche d'un emploi au cours de cette période. "La population active est l'ensemble des personnes en âge de travailler et disponibles sur le marché du travail, qu'elles aient un emploi ou qu'elles soient au chômage", explique-t-on. Sur cette population active, les femmes représentaient 20,6% avec un nombre de 2,524 millions en avril dernier.
Quant à la population occupée (personnes ayant un emploi), elle était estimée à 10,769 millions de personnes en avril 2017 contre 10,845 millions de personnes en septembre 2016, enregistrant un solde négatif de 76 000 personnes par rapport à septembre de l'année passée.
Meziane Rabhi


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.