Nouvelle fonction pour le Général-major Kaidi    1.000 kits de dépistage rapide "prochainement" confectionnés    La Banque d'Algérie annonce une série de "mesures exceptionnelles"    L'Algérie cherche à acheter 500.000 lunettes de protection et 995.000 blouses médicales    20 nouveaux décès et 45 autres ca s confirmés    La Ligue 1 française trouve une formule pour la baisse des salaires    Liverpool : Klopp avait baissé les bras pour Coutinho    Situation des prisonniers sahraouis: le Polisario alerte Human Rights Watch    PSG : La condition de la femme d'Icardi    Le président du CNDH fait don d'un mois de son salaire    Le général Kaidi nommé à la tête du DEP    COMMUNICATION : Belhimer promet "l'assainissement" du secteur de la publicité    LA SPECULATION ET LA FRAUDE : Rezig annonce la radiation des commerçants coupables    MESURES PREVENTIVES CONTRE LECOVID-19 : Les visites dans les maisons de retraite interdites    45 nouveaux cas confirmés et 20 nouveaux décès en Algérie    Report des examens d'attestation de niveau    « Casser » RAJ en condamnant Abdelouahab Fersaoui    Lutte antiterroriste: découverte d'un pistolet mitrailleur et trois bombes artisanale à Boumerdes et Djelfa    Plus de 186.000 entreprises dotées d'un NIS au premier semestre 2019    Ouargla/Covid-19: divers programmes à distance au profit des enfants durant le confinement    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Les avocats demandent l'annulation du verdict de la Cour d'Alger    Les écoles privées aux abonnés absents    Moscou et Riyad "proches" d'un accord    Des dizaines d'artistes prennent part à la campagne #WeAreItaly    Diffusion d'un riche programme pour petits et grands    Report du colloque national sur les balcons du Ghoufi    Onu : Guterres exhorte les Etats à protéger les femmes    Les réfugiés embauchés dans l'agriculture    Impact de la pandémie de coronavirus sur les Etats africains : Les sombres prévisions du Quai d'Orsay    Arabie Saoudite : Sanction financière pour le défenseur Benlamri    NAHD : Pas de ponctions sur salaires    JS Kabylie : Solidarité au profit des communes    Industrie et pandémie de Covid-19 : Les groupes économiques publics augmentent leurs capacités de production    Larbi Ounoughi installé à la tête de l'anep    Festival du film virtuel : Appel à candidature    Concours de Photographie : En connexion directe avec l'Espagne    Oran : Concours du meilleur conte pour enfants sur internet    Les horaires des administrations fixés de 8 h à 14 h dans neuf wilayas    Le président du RAJ condamné à un an de prison    «Le crépuscule des contours d'un nouveau monde»    Blida: Le lourd tribut payé par le corps médical    Les professionnels de la presse "concernés par le confinement"    Sahara occidental: le retard dans la désignation d'un envoyé spécial de l'ONU conduira vers un dérapage certain    Coronavirus : report du colloque national sur les balcons de Ghoufi prévu initialement à Biskra    Un député français saisit le procureur de Paris    3 personnes interpellées    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ce que révèlent les auditions de fond
Liens supposés de Kamel Chikhi avec des fonctionnaires de l'Etat
Publié dans Liberté le 02 - 08 - 2018

Kamel Chikhi a reconnu avoir chargé le fils de l'ex-wali de Relizane de mener les démarches en vue de l'obtention d'un permis de construire pour une tour de 15 étages à Ben Aknoun, en contrepartie de 4 milliards de centimes.
Le magistrat instructeur près de la 9e chambre du pôle pénal spécialisé d'Alger mène actuellement les auditions de fond dans l'affaire Kamel Chikhi, celle relative aux relations que le promoteur immobilier et importateur de viande entretenait avec certains fonctionnaires de l'Etat. Ces auditions se poursuivront tout l'été, afin de respecter le délai de quatre mois, prévu par le code de procédure pénale pour boucler l'instruction. Le magistrat a convoqué individuellement le procureur du tribunal de Boudouaou et son adjoint, le fils de l'ex-Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, le chauffeur personnel de l'ex-patron de la Police nationale, Abdelghani Hamel, l'ancien président de l'APC de Ben Aknoun et le fils de l'ancien wali de Relizane.
Kamel Chikhi surnommé "le boucher", principal accusé dans l'affaire des 701 kg de cocaïne saisis le 29 mai dernier au port d'Oran, a reconnu, lors de sa première audition, qu'il avait prêté au procureur de Boudouaou et son adjoint respectivement la somme de 80 à 90 millions de centimes pour le premier et 100 millions de centimes pour le second. "Des sommes que les deux magistrats ont remboursées", certifie "le boucher". Il raconte qu'il entretenait des liens d'amitié avec les deux mis en cause depuis cinq ans, lorsqu'ils l'avaient sollicité, pour l'acquisition de deux appartements. "Ils ont visité les logements mais n'ont pas donné suite parce que la banque ne leur a pas accordé le crédit nécessaire. Depuis on est resté en contact", poursuit Kamel Chikhi lors de son interrogatoire.
Le procureur de la République de Boudouaou et son adjoint sont, eux aussi, restés sur cette version des faits. Khaled Tebboune a été repéré par les enquêteurs dans le bureau du promoteur immobilier, deux fois lors du visionnage des enregistrements vidéo. "Le boucher" s'en explique en ces termes : il l'aurait rencontré 3 à 4 fois, pensant qu'il pouvait par l'intermédiaire de son père — à l'époque ministre de l'Habitat — l'aider à faire fructifier ses affaires. Kamel Chikhi minimise également l'implication du chauffeur personnel de l'ancien DG de la Sûreté nationale en soutenant qu'il ne lui avait jamais "demandé gratuitement des quotas de viande pour certains responsables ni qu'il le faisait passer par le salon d'honneur de l'aéroport. Il m'évitait seulement quelquefois, les longues files d'attente lors de mes déplacements à l'étranger". Il reconnaît, en revanche, avoir chargé le fils de l'ex-wali de Relizane de mener les démarches en vue de l'obtention d'un permis de construire pour une tour de 15 étages à Ben Aknoun, en contrepartie de 4 milliards de centimes. Le document est effectivement délivré par l'ex-P/APC de cette localité, mais vite annulé par son successeur.
Selon des sources proches du dossier, ce dernier aurait envoyé des émissaires à Chikhi pour lui faire miroiter une offre plus alléchante encore : une possibilité de bâtisse de 18 étages. Finalement, il sera, à son tour, placé en détention préventive dans le cadre de l'enquête ouverte suite au décès, au mois d'avril dernier, d'un employé suite à une chute de panneau publicitaire. Les investigations lancées par la justice ont permis de découvrir une entorse à la réglementation dans le marché décroché par l'entreprise d'affichage urbain AD Display.
Douze prévenus, fonctionnaires des services de l'urbanisme et des conservations foncières se sont expliqués, également ces jours-ci, sur les liens qu'ils entretenaient avec le magnat de l'immobilier et leur implication dans l'établissement de certains documents en relation avec ses activités de promotion immobilière.
Il s'agit des chefs des services de l'urbanisme de Kouba, d'Aïn Benian, de Draria, de Chéraga et d'Hydra, des conservateurs fonciers d'Hussein-Dey et de Bouzaréah, de deux contrôleurs de la conservation foncière d'Hussein Dey, d'un fonctionnaire de la conservation foncière de Bouzaréah et des architectes de la Direction de l'urbanisme d'Alger.
Onze d'entre eux sont sous mandat de dépôt depuis fin juin dernier. Le chef de service de l'urbanisme de Kouba est, quant à lui, sous contrôle judiciaire. La justice pense que ces fonctionnaires ont accordé des facilités à Chikhi, en contrepartie de cadeaux en nature et en biens immobiliers. Le juge instructeur se serait basé, dans son interrogatoire, sur les enregistrements vidéo des caméras de surveillance installées dans le bureau de Kamel Chikhi, mais aussi sur une longue liste de conversations téléphoniques. Les prévenus ont reconnu avoir, dans certains cas, écourté la durée des démarches administratives, mais ont tous nié avoir reçu en échange des récompenses.
Nissa Hammadi


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.