Habitat: Attribution de 1.330 unités de logement "AADL" et "LPP"    Le capital du Groupe Télécom Algérie triplé    LOPIS : des laboratoires politiques oeuvrent à susciter "une crise de terminologies"    Real Madrid: le verdict tombe pour Hazard    Opep-Non Opep : Arkab participe à la 17ème réunion du JMMC à Vienne    Tottenham: Mourinho voit grand pour Alli    Colère et indignation des Algériens    «L'Etat fera face à toute tentative d'entraver les élections»    Marche contre l'ingérence européenne    «J'ai fait une campagne propre»    La commission du renseignement du Congrès accable Trump    L'ONU lance un appel de près de 29 milliards de dollars    Nouvelle réunion tripartite à Washington lundi    7 responsables de Sonelgaz de Tipasa sous mandat de dépôt    Imposante marche des syndicats autonomes à Tizi Ouzou    Le Raja pour le vainqueur MCA-Forces aériennes    L'inévitable saignée ?    Deux médailles d'or et une en argent pour les Algériens    Mahrez, Bennacer et Belaïli retenus dans la liste finale    54 appareils distribués aux handicapés    Le transport scolaire fait défaut    4 300 fuites d'eau colmatées depuis janvier    ACTUCULT    "Muhend U Yehya est un artiste profondément universel"    À quoi ressemble le paradis dans la tête d'un musulman !?    La pièce "GPS" retenue en compétition    Accidents de la route: 15 morts et 310 blessés en une semaine en zones urbaines    Ligue des champions d'Afrique. ES Tunis – JS Kabylie (demain à 20h à Radès) : Mission compliquée pour les Kabyles    CAF Awards 2019 : Trois Algériens dans le top 10    Malgré des divergences entre ses pays membres : L'Otan adopte une déclaration consensuelle    Souk Naâmane (Oum El Bouaghi) : Démantèlement d'un réseau international de trafic de voitures    Bouira: Campagne de sensibilisation sur la drogue    Le procès s'est ouvert hier: Sellal et Ouyahia à la barre    Intérêts d'Anadarko en Algérie: Sonatrach va exercer son droit de préemption    Tébessa: Détournement de fonds dans une société, un cadre sous contrôle judiciaire    Sidi Bel-Abbès: Le maire dépose sa démission, son successeur connu aujourd'hui    Henry Kissinger Ex-secrétaire d'Etat américain Les Etats-Unis et la Chine devraient régler leurs désaccords pour le bien de l'avenir du monde    Zimbabwe : La fortune de Robert Mugabe dévoilée par le gouvernement    Déficit de la balance commerciale Une situation économique et sociale préoccupante    Sécurité alimentaire Une priorité pour sortir de la crise    Chine : Hausse de l'IDA du secteur manufacturier en novembre    Bourse : Le Nikkei à Tokyo finit en baisse de 0,64%    Belaïd plaide pour "l'équilibre régional dans le développement"    Iran : Le chef de la diplomatie omanaise en Téhéran, après une visite à Washington    France-Algérie : Nadia Kaci, le prix de la liberté    70e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la Bulgarie Ouverture à Sofia d'une exposition d'art sino-bulgare    Projection du film "Le voleur de bicyclette" le 7 décembre à Oran    "Chronologie de l'Histoire de l'Algérie" le 7 décembre à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des milliers de familles fuient Tripoli
Combats urbains dans la capitale libyenne
Publié dans Liberté le 02 - 05 - 2019

Le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) fait état de 345 personnes tuées et de 1 652 blessées, en trois semaines de violences à Tripoli.
La situation humanitaire se détériore de jour en jour à Tripoli, où des milliers de familles sont otages des combats urbains entre les forces du maréchal Haftar et celles du Gouvernement d'union nationale (GNA), dirigé par Fayez As-Sarraj. Dans des déclarations au média Iwane Libya, Khaled Messaoud, membre de la cellule de crise du ministère des Affaires sociales du GNA, a déclaré qu'un total de 11 700 familles a fui les combats à Tripoli. La même source a rapporté que Riadh Tahar Bira, le responsable de la municipalité de Souk Djemaa, dans la périphérie de la capitale libyenne, a annoncé que 1200 familles ont été accueillies dans cette commune depuis le début de l'offensive de l'armée du maréchal Khalifa Haftar sur Tripoli. Il a également indiqué que trois centres d'accueil ont été mis à la disposition de ces familles. Devant cette situation, la Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'homme, Michelle Bachelet, juge "urgent de créer des couloirs humanitaires sûrs pour permettre aux civils pris au piège de quitter la capitale libyenne", et se dit préoccupée par le fait que des milliers de civils restent bloqués dans les zones touchées par le conflit à Tripoli. Dans la foulée, elle joint sa voix aux appels à un cessez-le-feu immédiat et à la reprise des pourparlers. "L'escalade des attaques dans les zones résidentielles, y compris l'utilisation d'artillerie, de roquettes et de frappes aériennes, est profondément préoccupante. Des milliers d'enfants, de femmes et d'hommes sont en danger", a affirmé la cheffe du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HCDH). "Je rappelle à toutes les parties au conflit que l'emploi d'armes explosives ayant des effets indiscriminés, dans des zones densément peuplées, constitue une violation du droit international humanitaire et des droits de l'homme", a ajouté Mme Bachellet. De son côté, Charlie Yaxley, porte-parole du HCR, a expliqué lors d'un point de presse à Genève que "les bombardements aveugles et les tirs nourris sont la cause de destructions et de déplacements. Et le nombre de personnes touchées augmente". Les différentes agences de l'ONU estiment que des milliers de personnes sont piégées dans la banlieue sud de Tripoli, y compris Aziziya, Swani et Aïn Zara. Par ailleurs, la Haut-Commissaire aux droits de l'homme s'est également déclarée gravement préoccupée par la sécurité d'environ 3350 migrants et réfugiés, toujours détenus dans des centres de détention près des zones de conflit. Les migrants se voient refuser l'accès aux abris pour les personnes déplacées et seraient contraints de travailler pour les milices qui contrôlent leurs centres de détention. Elle a appelé l'UE et ses Etats membres à mettre en œuvre rapidement et collectivement une réponse cohérente, fondée sur les droits de l'homme, aux migrations maritimes en provenance de Libye.
Merzak Tigrine


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.