Manchester City: Foden lance un message à Mbappé    Liverpool-Real Madrid : Les compositions d'équipes    Un projet de décret exécutif sur la portabilité des numéros de téléphonie mobile examiné par le gouvernement    Soltana Khaya: ma lutte est celle de tous les Sahraouis    Coronavirus: 176 nouveaux cas, 116 guérisons et 4 décès    Covid-19: la pandémie a fait 2.961.387 morts dans le monde    Real : Une relation qui se complique entre Zidane et son président ?    Mali/assassinat du président de la CMA: vives condamnations, une enquête sera ouverte    Algérie Poste : Poursuite de la grève (3e jour)    Prison ferme pour l'ancien patron de l'Office du hadj    En attendant l'hydrogène bon marché    Les «ratés» de l'ancienne feuille de route    FAF... la mascarade continue    Les travaux auront lieu jeudi soir au Sheraton    Le Ghanéen Kwame Opoku passe la visite médicale    Liverpool et Dortmund prêts à surmonter leur handicap    «Nous n'allons pas applaudir tout ce que fera le système»    Prochaine création d'un centre de vaccinologie    Le Cnapeste maintient la pression    Tadjine el kemmoun    Their Algeria décroche le prix spécial du jury    Les étudiants continuent de marcher    L'espoir d'une reprise    Des journalistes reviennent en... autostop !    La marche de la communauté universitaire empêchée    L'Algérie œuvre à l'élimination totale des ADM    Démenti    Pas de diffusion télé pour le feuilleton "Babor Ellouh"    Rassemblement sur le parvis Matoub-Lounès à Paris    L'APLS mène de nouvelles attaques contre les forces de l'occupant marocain    Tebboune nomme Ahmed Rachedi Conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    112ème mardi de protestation: Les étudiants au rendez-vous au premier jour du Ramadhan    Primauté du sucre et de l'huile contrariée    Sétif: Un atelier clandestin de fabrication d'armes démantelé    Le CRA ouvre un restaurant «Rahma» à la Médiathèque: 400 repas quotidiennement pour les démunis    La vitamine DZ, seule source d'énergie locale !    Le complexe de l'automobile    Mortellement poignardée par son mari    Azra scintille à tigzirth    Flambée vertigineuse des prix des produits alimentaires    Zorc optimiste pour Haaland    La dispute royale en Jordanie embarrasse l'Arabie saoudite    Un constat sans complaisance    L'Iran met en garde Washington contre le «sabotage» et les «sanctions»    Saidal fabriquera du Levothyrox    Alors, c'est In Salah ou Aïn Salah?    La librairie «Cheikh» renoue avec les ventes-dédicaces    L'amour à l'italienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tadjadit, Ben Rahmani et Khimoud poursuivent leur grève de la faim
Pour protester contre le prolongement de leur détention
Publié dans Liberté le 03 - 01 - 2021

Le "poète de la révolution" et ancien détenu du Hirak, Mohamed Tadjadit (26 ans), poursuit sa grève de la faim entamée le 27 décembre 2020, ont affirmé, hier à Liberté, ses avocats. Arrêté le dimanche 23 août par des agents en civil à Aïn Taya, côte est d'Alger, avant d'être incarcéré quelques jours plus tard, le natif de La Casbah entend par cet acte protester contre la décision de prolongement de la durée de sa détention prise par le juge d'instruction du tribunal de Bab El-Oued (Baïnem) à son encontre.
Selon le collectif de défense, Mohamed Tadjadit observe une grève de la faim à la prison d'El-Harrach, en compagnie de Ben Rahmani Abdelhak (surnommé Merouane), placé sous mandat de dépôt en octobre 2019, et Noureddine Khimoud (Nadjib Miliano), en prison depuis le 27 août dernier.
Les détenus sont poursuivis dans le même dossier pour quasiment les mêmes accusations liées essentiellement à des publications sur Facebook : "Affichage de publications de nature à saper l'unité nationale", "incitation à attroupement non armé", "attroupement non armé", "mise en danger de la vie d'autrui en appelant à un rassemblement pendant la période de quarantaine", "offense au président de la République", "outrage à corps constitués", "atteinte à l'unité et à la sécurité nationales", "publication de nouvelles susceptibles de nuire à l'ordre public et à la sécurité publique", "publication de discours de haine comprenant un appel à la violence" et "discrimination et propagation du discours de haine en utilisant les technologies de l'information et de la communication". Les avocats ajoutent également que leurs mandants ont été isolés dans une cellule à part et qu'on leur administre de l'eau sucrée. "Ils sont très affaiblis, bien que suivis médicalement", disent-ils.
De son côté, la famille Tadjadit s'inquiète de l'état de santé de son fils, a fait savoir son père, en assurant à Liberté avoir tenté de le convaincre de rompre sa grève de la faim, au terme d'une visite qu'il lui a rendue hier. Son frère a, pour sa part, assuré sur son compte Facebook que l'état de santé de Mohamed est "très critique", tout en ajoutant que "la responsabilité entière incombe à l'Etat qui doit assumer ses responsabilités si jamais il arrivait malheur à leur fils".
Il est à rappeler que Mohamed Tadjadit a déjà passé près de deux mois en prison, du 14 novembre 2019 à janvier 2020, après avoir été arrêté lors d'un rassemblement devant le tribunal de Sidi M'hamed en soutien aux détenus d'opinion. Le 19 décembre 2019, il a été condamné à 18 mois de prison ferme pour "atteinte à l'unité nationale". Le 2 janvier, il a été libéré, ainsi que 75 autres détenus, dans le cadre de ce qui était considéré comme une "mesure d'apaisement".

Imène AMOKRANE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.