Les partis politiques s'y préparent    Les efforts de l'Etat nécessitent une contribution des différents partenaires    Le bilan s'alourdit à sept victimes    Abrégée et interdite aux femmes et aux enfants    130 nouveaux cas confirmés, 03 morts et 118 guérisons    C'était un certain 08 mars 2007    La fabrique des mensonges!    Un projet énergétique enfin débloqué    Un webinaire international organisé mercredi    Le président Tebboune présente ses condoléances    Cinq personnes tuées dans une embuscade au nord du pays    Le MCO rejoint l'ESS en tête    Ramos a trois semaines pour trancher    Brèves Omnisports    Une campagne prématurée    Le nouveau Code électoral adopté    La Dgsn célèbre la Journée internationale de la femme    Un réseau de narcotrafiquants démantelé    La mairie de Mizrana fermée    Les propriétaires réinvestissent la rue    Les armes de la cyberguerre    «Les femmes ont joué un rôle décisif dans l'histoire de l'Algérie»    «Le vieux renard» revient à bouzeguène    Le double combat de la femme algérienne    L'Atlético Madrid prépare son offre pour André Silva    Sabri Boukadoum en visite au Togo    Chlef: inhumation des victimes de la crue de l'Oued Meknassa    Formation sur la fabrication de fromages au profit de la femme rurale    Entrepreneuriat féminin: un concours pour valoriser les femmes créatrices de richesse    CAN-2021 (U17) : "L'EN attend toujours l'autorisation pour s'envoler au Maroc"    Pour un manifeste des femmes algériennes    La militante sultana khaya victime d'une tentative d'élimination physique    Futur parti pour une majorité présidentielle?    Le Président Tebboune présente ses condoléances à son homologue sahraoui suite au décès de sa mère    Barça : Messi a voté pour l'élection du nouveau président    Ligue 1 CRB-CSC : le Chabab pour renouer avec la victoire    Que faire face aux faux tests PCR ?    Trois sur trois pour les Sud-Africains    «Le dialogue est incontournable»    L'heure du bilan    Actuculte    Scènes de guérilla urbaine après l'arrestation d'un opposant    Au moins 90 morts dans des combats à Marib    Mechichi tente l'apaisement    Sur un total de 10.200 sociétés inscrites au CNRC: 5.113 sociétés ont déposé leurs comptes sociaux au 31 décembre 2020    Tlemcen - Formation : tourisme, hôtellerie et restauration font recette    Les cours du pétrole au plus haut en près de 2 ans    Le «tintamarre» Yasmina Khadra    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Crise structurelle des caisses de sécurité sociale
Le déficit de la CNR est de 680 milliards de dinars en 2020
Publié dans Liberté le 20 - 01 - 2021

Comme pour le marché de l'emploi, la crise sanitaire a eu un retentissement négatif sur la trésorerie de la Caisse nationale des assurances sociales (Cnas). Les revenus de la Caisse ont baissé conséquemment à la cessation d'activités de beaucoup d'entreprises de petite ou moyenne taille et les pertes d'emploi. Les dépenses ont, en revanche, augmenté.
Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale a révélé, hier, que 4 milliards de dinars sont consommés chaque mois par les remboursements des examens de dépistage de la Covid-19 (5 000 DA pour le scanner, 3 500 DA pour la PCR et 1 500 DA pour les tests biologiques ou antigéniques). 530 millions de dinars ont été remboursés, entre avril et novembre 2020, aux cliniques privées conventionnées avec la Cnas pour les accouchements.
À ces frais sont additionnées les dépenses habituelles incompressibles : 242 milliards de dinars au titre des remboursements de médicaments et prestations médicales, 92 milliards de dinars d'aides aux hôpitaux (revalorisés à 102 milliards de dinars en 2021), 4,5 milliards accordés aux prestations fournies à des assurés par les 29 cliniques privées de cardiologie, 3,5 milliards dédiés au transport des malades et 1,5 milliard aux médecins conventionnés.
La quote-part de la CNR (Caisse nationale des retraites) grève, toutefois, lourdement la trésorerie de la Cnas. Selon le membre du gouvernement, le déficit de la CNR a été évalué, durant l'exercice 2020, à 680 milliards de dinars.
Ce qui représente 50% des allocations et des pensions de retraite, a-t-il précisé. " Ce déséquilibre financier est induit par la faiblesse des ressources de la CNR. Il y a moins de cotisants et plus de retraités, notamment à cause de ceux ayant bénéficié de la retraite anticipée entre 2016 et 2018", a-t-il poursuivi.
Actuellement, 2,3 salariés cotisent pour un retraité, alors que "pour avoir un équilibre financier, il faudrait avoir 5 cotisants pour un retraité". Un texte de loi est en préparation sur la retraite complémentaire au niveau de la CNR et de la Casnos, a indiqué le ministre en charge du secteur.

S. H.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.