L'acquittement? O.K. Et l'accusation?    Boumala victime de son paradoxe    La dernière ligne droite    Les nouvelles instructions du Président Tebboune    Le baril fait du yoyo    L'UGTA se fâche    Les chantiers de Khaldi    Sabri Boukadoum à la tête d'une délégation de haut niveau    Macron pointe la volonté de réconciliation malgré des «résistances»    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec l'Arabie saoudite    La Tunisie secouée par la pandémie    Boukadoum et Beldjoud en visite de travail en Libye    La grande menace des riches    Brèves    Une AGE à refaire    Révolution dans le football européen    L'Ave Marie . . . m    L'absentéisme ou le fléau ramadhanesque    Le feu vert de Tebboune    163 nouveaux cas et 5 décès en 24 heures    La Confédération des syndicats algériens tire la sonnette d'alarme    Le spectacle vivant réclame des aides    Le patrimoine musical algérien en deuil    «Chaque rôle apporte un plus...»    Déstockage d'importantes quantités pour faire baisser les prix    Vers la mise en place d'une charte    Une grande voix du style assimi s'éteint    Macron commente les propos de Djâaboub    Commémoré sous le signe de «la consolidation des acquis»    Installation du nouveau chef de Sûreté de la wilaya de Tipasa    L'AC Milan, la Juventus et l'Inter se sont prononcés pour la Serie A    « Liberté » réagit au placement sous mandat de dépôt de son journaliste Rabah Karèche    Sahara occidental: le Polisario demande "un cadre plus sérieux" pour les négociations    Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine 2021    Nouvelles attaques de l'APLS contres les forces d'occupation marocaines    Justice : Procès de Tabou reporté, Boumala relaxé    FAF : La passation de consignes entre Zetchi et Amara demain    Coupe de la Ligue: derby à Magra, chocs à Médéa et Alger    C'est l'escalade !    Barça - Piqué : "C'est comme recommencer à zéro"    L'hommage oublié aux victimes du Printemps noir    «Le sondage doit devenir un réflexe»    Kafteji    Bachar Al Assad pour un 4e mandat    Sindbad le marin, une femme exceptionnelle !    6 ans de prison pour deux anciens DG    KAMEL CHIKHI CONDAMNE À 2 ANS DE PRISON FERME    Quoi attendre du Conseil d'administration ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des citoyens en attente d'un logement depuis 40 ans !
Oran
Publié dans Liberté le 08 - 03 - 2021

Le chef de daïra d'Oran, M. Rahmouni, a révélé, lors d'un point de presse animé sur le problème du logement, des chiffres qui donnent le tournis, montrant la gravité de la situation. En évoquant le dossier épineux des demandes de logement social (formule à points), l'intervenant a annoncé que la commission de daïra, mise en place depuis le 10 décembre 2020, avait retrouvé des demandes de logement datant de 1975.
Autrement dit, des citoyens sont en attente d'un logement depuis plus de 40 ans. Le chiffre exact des demandes déposées entre 1975 et 2014 est de 34 958. Pour la commission, nombre de dossiers étaient incomplets et devaient être révisés. Ce simple chiffre interpelle, en fait, sur la gestion des dossiers des demandes de logement social et la conduite des programmes de construction, bien que durant les années 1990 il avait été mis fin un temps au soutien à la réalisation des programmes de logements sociaux. Pour beaucoup d'Oranais, cette situation est à mettre en parallèle avec le phénomène de la multiplication des constructions illicites, des constructions sur les terrasses ou encore de l'apparition de bidonvilles, dont la wilaya détient le record à l'échelle nationale. Même si les cas d'indus demandeurs et autres fraudeurs sont aussi réels (le chef de daïra a parlé de 5 129 demandes annulées parce que les demandeurs avaient déjà bénéficié d'un logement), cela n'atteint pas le nombre réel de demandes de logement insatisfaites à ce jour.
Poursuivant sur ce sujet, au vu des premiers résultats de la commission de daïra, M. Rahmouni a indiqué que sur les 99 700 demandes de logement de ces dernières années, plusieurs assainissements des dossiers ont abouti à une révision. De 2017 à 2018, ce sont donc 43 000 demandes qui ont été recensées, avant de passer, de 2018 à 2019, à 47 800 demandes. À noter que ladite commission de daïra a épluché jusqu'ici 13 500 dossiers de demandeurs et doit poursuivre son travail.
Il faudra probablement plusieurs années encore pour assainir toute la situation des demandeurs de logement social et bien des programmes de construction à concrétiser.
D. L.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.