AS Roma : Mourinho a pris une première décision    Reprise du pompage de l'eau au barrage de Boussiaba    La direction du tourisme table sur une meilleure gestion des plages    Timor oriental soutient, l'alliance des partis sud-africains condamne    Tensions sur fond de corruption    BRÈVES...    Le deux poids, deux mesures de l'Anie !    Le Liberia remplace le Burundi    Cap sur le championnat    Euro 2020 : Le programme du jour    Les textes d'application enfin ficelés    Un réseau de passeurs démantelé    Bengrina au-dessus des lois ?    Ouverture aujourd'hui des «Nuits du cinéma égyptien» en Algérie    Reprise aujourd'hui des RDV pour le visa espagnol    Béjaïa : Difficile d'atteindre le 1% de votants    Des Verts imbattables !    "CETTE SELECTION VA ME BOOSTER"    Tizi Ouzou : 99% des électeurs ont boudé le scrutin    Pétition pour le retrait de confiance au ministre de l'Intérieur    Le hadj autorisé pour 60 000 Saoudiens vaccinés    L'Opep table sur une accélération de la reprise de la demande    Les membres officiellement désignés    Déroulement du scrutin, vote de personnalités politiques et taux de participation à la Une de la presse    L'impératif de l'investissement pour le G7    Chambre de commerce et d'industrie de l'Oranie: Un séminaire pour le lancement de la 2ème promotion MBA Corporate    Arrêtées jeudi et vendredi: Plusieurs personnes libérées    Députés, mécaniciens et plombiers    Pour préserver le cadre de vie et l'environnement de leurs quartiers: Des commerçants revendiquent des lieux pour l'entreposage de cartons    Gdyel: De nouvelles infrastructures pour la prochaine rentrée scolaire    Les Verts entrent dans l'histoire    Djamel Belmadi: «On a eu ce qu'on voulait»    L'Algérie nouvelle, alea jacta est !    Les travaux de restauration des Arènes achevés: Des activités culturelles et sportives après la levée du confinement    La mission du futur gouvernement : Mettre en état un Etat qui était dans tous ses états (1ère partie)    Un casse-tête appelé «salles des fêtes»    Trois Algériens arrêtés    Le Président du Timor oriental réitère le soutien à la cause sahraouie    Un Shopping Maul    93 millions de dollars à économiser    Un adolescent tué par des soldats sionistes en Cisjordanie    L'ONU constate une baisse des attaques    L'abécédaire de l'âme en peinture    Le cinéaste russe ne défendra pas son film    La force du côté obscur des salles!    La pratique et la compétition politiques s'améliorent    Le FLN aspire à contribuer à l'édification des institutions de l'état    Un nouveau gouvernement formé au Mali    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'audition de trois juges reportée
Ils devaient comparaÎtre aujourd'hui devant le conseil supérieur de la magistrature
Publié dans Liberté le 05 - 04 - 2021

Prévues à compter d'aujourd'hui, les auditions, par le Conseil supérieur de la magistrature, de trois magistrats ont été reportées. Officiellement, cet ajournement est dû à la mort de la mère du premier président de la Cour suprême, qui préside l'instance des questions disciplinaires liées aux juges.
Accusé de soutien à Sadedine Merzoug, au porte-parole du Club des magistrats, Ahmed Belhadi devait passer hier devant le CSM.
L'ancien procureur de la République près le tribunal de Sidi M'hamed à Alger a été muté l'été dernier à Touggourt après sa prise de position en faveur du Hirak. Pour le traduire devant le CSM, le ministre de la Justice lui reproche d'avoir enfreint l'obligation de réserve et d'avoir aidé Sadedine Merzoug dans "l'appel à une grève illégale".
C'est cette affaire de grève, déclenchée en décembre 2019 par le Syndicat national des magistrats, qui a, entre autre, justifié la convocation du porte-parole du Club des magistrats. Ce dernier est déjà poursuivi dans d'autres affaires liées notamment au "non-respect de l'obligation de réserve". Il s'agit en fait de publications sur les réseaux sociaux d'opinions politiques ou de soutien à des détenus politiques.
Aux accusations de la chancellerie, le concerné, qui devait être auditionné le 6 avril, persiste qu'il s'agit "d'opinions qui n'engagent en rien ma fonction de juge". Mais le ministère de la Justice s'acharne contre l'homme dont les portraits ont été brandis vendredi dernier lors des manifestations hebdomadaires du Hirak. Surtout qu'il a déjà fait face à d'autres accusations et à d'autres auditions qui risquent de le conduire vers la radiation du corps de la magistrature.
Outre ces deux membres du Forum des magistrats, le cas de la troisième juge pose encore plus de problèmes légaux. Fatma-Zohra Smaïli, membre du Conseil national du Syndicat national des magistrats, n'est pas poursuivie pour "faute professionnelle" ou "violation de l'obligation de réserve".
Elle sera auditionnée pour avoir critiqué Issad Mabrouk, le président du SNM. Il s'agit donc, en principe, d'un problème interne à une organisation syndicale qui ne devait pas quitter ce cadre. Une activité que protège la loi. "Aucun délégué syndical ne peut faire l'objet, de la part de son employeur, d'un licenciement, d'une mutation ou d'une sanction disciplinaire, de quelque nature que ce soit, du fait de ses activités syndicales.
Les fautes de caractère strictement syndical sont de la compétence exclusive des organisations syndicales", indique clairement l'article 53 de la loi 90-14 portant sur le droit syndical. Pour l'instant, aucune date n'est prévue pour programmer ces trois affaires. Mais cela peut intervenir dès la semaine prochaine, estime un juge.

Ali B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.