Journée mondiale de l'Afrique: face aux défis de la paix, santé et agroalimentaire    Sahara occidental: une délégation US arrêtée par les autorités marocaines à l'aéroport de Laâyoune occupée    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les positions marocaines dans les secteurs de Mahbes et El Bakari    Tindouf: les postes frontaliers entre l'Algérie et la Mauritanie réceptionnés octobre prochain    Industrie: Zeghdar reçoit le président du Médef    Lutte contre la spéculation illicite: 53 délits enregistrés durant les quatre premiers mois 2022    L'université est un important allié pour réaliser la transition écologique et le développement durable    OMS : la transmission de la variole du singe peut être stoppée dans les pays non endémiques    Présentation à Alger du bilan du projet des parcs culturels    Akim Zedadka confirme son départ de Clermont Foot    Rio Ferdinand évoque "une honte historique" au sujet de Mbappé    Real : Valverde n'a pas apprécié les déclarations de Salah    MC Oran: Le Mouloudia pas encore sauvé    USM Khenchela: Un retour au premier plan    Naftal: Appel à la révision de la marge bénéficiaire de l'entreprise    Tlemcen: Le changement climatique fait sa formation    Tebboune met fin aux fonctions du Gouverneur de la Banque d'Algérie    Risques d'incendies: Branle-bas de combat pour éviter le pire    Météo: Des températures «au-dessus des moyennes saisonnières»    Non, l'ennemi de l'homme n'est pas le singe !    Des mentalités à formater    Figure incontournable du cinéma algérien: Chafia Boudraâ tire sa révérence    La première règle de l'investissement    Le Palais des sports fait peau neuve    Les Verts sans forcer    Amman condamne la décision de l'entité sioniste    Le Bénin se prépare à retirer ses troupes de la Minusma    La 3e guerre mondiale n'aura pas lieu    Les moteurs de la débrouille    «Les grandes firmes attendent de la visibilité»    L'ex-ministre de la Justice vide son sac    Les directeurs des CEM se rebellent    La société civile en question    Oran n'aura plus soif    Les dernières retouches    Prestation de l'association «Mezghena» d'Alger    «Tant de féminicides...»    Tribunal: 10 ans de prison ferme requis contre Tayeb Louh    Chanegriha se rend à la Base navale principale de Mers El-Kebir    L'importance de la société civile dans le développement global soulignée    Tizi Ouzou: 2e Salon du livre "Mouloud Mammeri" d'Ath Yanni du 24 au 28 mai    JM Oran-2022: cinq manifestations culturelles internationales prévues    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    Un réseau de prévention mis en place    L'armée s'engage    «sauvegarder un pan de la Mémoire de la nation»    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La difficile bataille de la vaccination
Benbouzid s'emploie à remobiliser les structures de Santé
Publié dans Liberté le 26 - 01 - 2022

Face à l'offensive massive du variant Omicron, le ministère de la Santé engage une course contre la montre et tente de donner un nouveau souffle à la vaccination, qui traîne. C'est l'objectif de la réunion – par visioconférence – du ministre avec les directeurs de la santé tenue avant-hier.
Sonner la mobilisation générale pour une vaccination massive. Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a décidé d'une batterie de mesures, dont l'accélération de la vaccination afin de faire face à la vague de contaminations qui prend de l'ampleur depuis l'apparition du variant Omicron, dont la circulation est plus rapide que tous les autres variants. En effet, lors de la réunion – qui a outre les cadres du ministère et les directeurs de la santé et de la population de wilaya, regroupé aussi les cadres desdites directions – le ministre a rappelé que "la vaccination demeure la seule solution pour faire face à la Covid-19". "Tout en appelant les directeurs de son secteur à organiser des campagnes de sensibilisation destinées au grand public par une mobilisation globale de tous les intervenants, chacun en ce qui le concerne, afin d'appliquer ladite directive en étroite coordination avec les autorités locales, notamment la Protection civile et les représentants des différents secteurs et avec la contribution des imams pour inciter sur la nécessité de la vaccination", indique le communiqué du département de Abderrahmane Benbouzid.
Signe que la situation sanitaire inquiète au plus haut point. Après un recul de la dynamique vaccinale, le ministre a demandé à ses représentants au niveau des wilayas de faire face aux "anti-vaccin" en se mobilisant davantage. Le ministre a insisté sur la nécessité de faire face à la rumeur et aux fausses informations relayées sur les réseaux sociaux tout en insistant que ces dernières ne font que dans l'amplification et la création d'un climat de doute parmi les citoyens, tout en demandant aux directeurs de la santé d'être plus persuasifs. S'agissant des personnels médical et paramédical qui comptent plusieurs cas de contamination au coronavirus, le communiqué qui a sanctionné la réunion de l'état-major de la santé précise également que "le ministre a rappelé la nécessité d'éviter certains dysfonctionnements dans la gestion tout en proposant des solutions pour faire face aux absences des personnels de la santé, dues à leur contamination à la Covid-19".
Le ministère a insisté sur la nécessité de d'accueillir les patients dans de "meilleures conditions" et surtout leur assurer une "prise en charge dans les hôpitaux" tout en veillant à la "disponibilité des moyens humains et matériels nécessaires pour faire face à la pandémie", précise encore le communiqué. Il est à noter que lors du conclave à distance, le premier responsable du secteur a passé au peigne fin tous les aspects relatifs à la prise en charge des patients, à commencer par la disponibilité des médicaments, dont l'oxygène médical, les anticoagulants et autres produits vitaux nécessaires lors de l'hospitalisation des personnes contaminées, et les lits dédiés aux soins intensifs. "Le ministre a été à l'écoute des directeurs de la santé qui ont fait état des derniers développements de la situation épidémiologique au niveau de leurs wilayas respectives. Les directeurs de la santé ont affirmé que la situation connaît une stabilité tout en faisant état de la disponibilité des moyens humains et matériels en quantité suffisante", a souligné le communiqué.
Il faut rappeler que la campagne de vaccination contre la Covid-19 a marqué le pas. "Il ne faut pas avoir peur des mots. C'est, en effet, un échec. La machine de la vaccination est plus que grippée, elle est en panne", avait déclaré récemment le président de l'Agence nationale de la sécurité sanitaire, Kamel Senhadji. D'abord faute d'un travail d'explication efficace et convaincant, ensuite en raison d'une contre-campagne menée par cercles connus pour leur penchant idéologique conservateur.

Faouzi SENOUSSAOUI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.