Agression marocaine à El Guerguerat: un parti mexicain exprime sa solidarité avec le peuple sahraoui    1re journée de Ligue 1 : Quatre matchs nuls, un coup d'épée dans l'eau    Le RND condamne vigoureusement la résolution du Parlement européen sur les droits de l'homme en Algérie    Décès du Moudjahid Said Bouhadja: l'Amenokal de l'Ahaggar présente ses condoléances    Elections du Conseil de la Fifa : Zetchi s'attend à "une rude concurrence"    Championnat d'Afrique d'Aviron en salle: L'Algérie participe avec 11 athlètes    Pluies orageuses sur plusieurs wilayas à partir de vendredi en fin de journée    Coronavirus: 1058 nouveaux cas, 612 guérisons et 20 décès ces dernières 24 en Algérie    Le Commandant de la Gendarmerie en visite au 4ème Commandement régional de Ouargla    France. Les archives cadenassées de la guerre d'Algérie.    SITUATION POLITIQUE EN ALGERIE : Goudjil dénonce une "campagne" contre l'Algérie    Ligue 1: ouverture d'un dossier disciplinaire à l'encontre de 15 clubs    Lyon: Aouar sanctionné, Garcia approuve    LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS : Conversion de l'hôtel militaire en structure sanitaire    Moulay El Hassan sera-t-il roi du Maroc ?    MANQUE D'EAU A SIDI BEL ABBES : Ain Témouchent appelée à la rescousse    TIARET : Remise des clés à 2322 bénéficiaires de logements    OUED LILI (TIARET) : 2 voleurs de cheptel arrêtés après un accident de la route    ABANDONNES PAR L'ENTREPRENEUR : Des bénéficiaires de LPA crient à l'injustice à Mascara    ORAN : Explosion d'un transformateur électrique 60/30 kV à El Kerma    Le secteur de la communication a amorcé "des changements profonds" adaptés aux différentes évolutions    Conseil des MAE de l'OCI: Boukadoum conduira la délégation algérienne    L'APLS poursuit ses attaques contre des positions de l'armée d'occupation marocaine    Europa League: Ghoulam dans l'équipe type de la 4e journée !    Maladie de Boukharouba.Extrait du livre de Pierre Accoce Dr Pierre Rentchnick « Ces malades qui nous gouvernent » Stock – 1993    Résolution du Parlement Européen concernant les graves atteintes aux Droits Humains en Algérie.    Electricité et de gaz : les citoyens d'Alger inviter à régler leurs factures    OPEP : Attar présidera lundi la 180ème réunion ministérielle    Milan à la relance, Tottenham et Naples pour faire le trou    «Nous avons un groupe homogène»    Le membre du BP du PT acquittée à Jijel    Entre avancées et entraves    Saïd Bouhadja n'est plus    Des journalistes créent une association nationale de soutien avec le peuple sahraoui    Recensement de plus de 17 690 sites archéologiques depuis 2016    Kambozia Partovi, grande figure du cinéma iranien, est mort de la Covid-19    L'ONU confirme la poursuite des affrontements avec le Maroc    De nombreux établissements scolaires paralysés    "La sécurité, c'est mieux !"    Les livres, gouverneront-ils un jour ?    "Puentes", des ponts culturels entre l'Algérie et l'Espagne    "La création en banlieue : un art de combat ?" en débat    AEP : l'ADE multiplie les forages à Boumerdès    Douze autres pays concernés: Les Emirats suspendent l'octroi des visas aux Algériens    Tlemcen: Deux nouveaux directeurs à la tête de l'urbanisme et du logement    Tébessa - Electricité et gaz : des mises en garde contre les raccordements illicites    Les angles de l'ingérence    Une médaille pour nos revers !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La semoule moins chère à partir du 1er janvier
L'exécutif décide d'administrer les prix de ce produit de large consommation
Publié dans Liberté le 30 - 12 - 2007

Le sac de 25 kilogrammes sera cédé entre 900 et 1 000 dinars, contre 1 400 à 1 800 dinars actuellement.
Le gouvernement a mis en place un dispositif réglementaire visant à encadrer les prix des semoules issues de blé dur, aussi bien à la production qu'aux différents stades de la distribution, tout en fixant des prix plafonds applicables à partir du 1er janvier 2008, a annoncé hier le ministère du Commerce dans un communiqué.
La même source informe tous les intervenants sur le marché des céréales et de leurs produits dérivés qu'un décret exécutif fixant ces prix plafonnés vient d'être signé par le Chef du gouvernement.
Le prix du quintal de semoule courante est ainsi fixé à 3 250 DA sortie d'usine et celui du quintal de semoule “extra” à 3 500 DA sortie d'usine.
Le quintal de semoule courante sera cédé aux détaillants au prix de 3 400 DA (150 DA de marge bénéficiaire de gros) pour qu'ils le revendent au consommateur final au prix de 3 600 DA (marge de détail de 200 DA). Pour la semoule extra, le prix de cession au détaillant sera de 3 700 (marge de gros de 300 DA) et le prix consommateur 4 000 DA (marge de détail de 300 DA).
Ces prix sont applicables, dans les mêmes proportions, aux semoules de blé dur conditionné dans des emballages de 25 kg, 10 kg et 5 kg. À titre d'exemple, le prix public du sac de 25 kg est fixé à 900 DA pour la semoule courante et à 1 000 DA pour l'extra.
En outre, le prix de cession du blé dur par l'OAIC aux semouleries destiné exclusivement à la transformation est fixé à 2 280 DA le quintal. Le différentiel entre le prix de revient à l'importation et le prix de cession du blé dur entrée de la semoulerie est pris en charge par le budget de l'Etat, précise la même source.
Ce dispositif, qui s'inscrit “dans le cadre de la préservation du pouvoir d'achat des ménages”, vise à “contenir les hausses des prix des semoules constatées depuis la fin du 1er semestre 2007 et qui ont atteint des niveaux élevés, grevant ainsi les revenus des consommateurs”, souligne le ministère.
Dans le même temps, poursuit-il, le dispositif “prend en charge les intérêts économiques des unités de production et des commerçants intervenant dans la commercialisation des semoules aux stades de gros et de détail”. Le communiqué avertit enfin que les opérateurs économiques concernés (OAIC, producteurs de semoules, grossistes et détaillants) “sont tenus (conformément à la loi) de veiller au strict respect des prix plafonds ainsi arrêtés et des règles applicables en matière de loyauté des transactions commerciales, d'étiquetage des produits mis à la consommation et d'affichage des prix pratiqués”. En un mot, le prix de la semoule est désormais soutenu. Ce qui implique le contrôle des services du commerce pour que ces prix soient respectés en particulier par les détaillants.
R. E./APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.