Le procès Hamel reporté au 17 novembre    Un scrutin miné ?    Djabelkhir dans l'attente d'un avis du Conseil constitutionnel    Rejet de 77 dossiers de candidature    Des candidats exclus font appel    Renforcement de la coopération policière entre les pays africains    L'économie dans le brouillard    Les remises plafonnées à 50% à compter de 2022    L'impérative réforme du système de protection sociale    Vers un durcissement des contrôles    Large consensus sur les élections du 24 décembre    L'Espagne ouvre la porte aux migrants mineurs    Le Conseil de sécurité de l'ONU débarque chez le colonel Goïta    27 morts dans un attentat à Damas    Prix Nobel algérien ? Tu rêves, mon frère !    Environ 290 transactions enregistrées    Slimani absent à Prague    Amara appelle les clubs à se conformer aux exigences de la CAF    Le Chabab affûte ses armes    Retour du public dès demain sous conditions    Les citoyens ne se vaccinent plus    Entre relâchement et réticences vaccinales des Algériens    2 morts et 7 blessés dans une collision entre un véhicule léger et un bus scolaire    Des maires français réclament "la reconnaissance du crime d'Etat"    Le numérique au placard ! Vive le placard !    Le cartable allégé pour demain ?    El Kerma: Plus de 1.500 nouveaux logements pour répondre à la forte demande    Tlemcen: 350 tonnes de pomme de terre déstockées    Mendicité, la loi existe, il faudrait juste l'appliquer !    Force humaine    L'écrivain Dib et le rapport à la nationalité française    Eric, tu fais honte à tes anciens camarades    «Il faut se mobiliser pour accompagner ces efforts»    Aucun effet sur les prix du poulet    Ces «experts» Algériens    La guerre des spéculateurs    Spéculation sur le livre scolaire    Double meurtre sur l'autoroute    Les dates des compositions fixées    Les colons sionistes volent la récolte d'olive au sud de Naplouse    Griezmann, du paradis à l'enfer    Steve Bruce quitte les Magpies    Mbappé juge son entente avec Messi    35e anniversaire de la mort de Samora Machel    «Barrons la route aux ennemis de la paix»    Cette obsession qui nourrit les amalgames    Une opportunité pour l'émergence de jeunes talents    Des rejets «excessifs et arbitraires»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'Algérien Lakhdar Brahimi pourrait succéder à Koffi Annan
Publié dans La Nouvelle République le 05 - 08 - 2012

Quatre noms sont avancés pour succéder à Kofi Annan dont la mission prend fin le 31 août prochain.
Il s'agit de l'Algérien Lakhdar Brahimi, de deux Espagnols Miguel Moratinos et Javier Solana et enfin du diplomate italo-suédois, Stefan de Mistoura, ancien représentant de l'ONU en Irak, au Liban et en Afghanistan, actuellement vice-ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement italien. En principe, c'est Lakhdar Brahimi qui est le mieux placé pour succéder à Koffi Annan en raison de son expérience dans ce genre de conflit. Malheureusement, les pays qui voulaient un médiateur sur mesure à l'image du Qatar préfèrent l'Espagnol Moratinos. Ce dernier occupe au Qatar la fonction de conseiller diplomatique de l'Organisation pour la sécurité alimentaire du minuscule mais richissime émirat gazier du Golfe persique. Moratitinos a noué des relations avec le père de l'actuel Président Syrien Hafez Al-Assad. Mais, la candidature de l'Espagnol pourrait avoir un avis défavorable par les Nations unies dont plusieurs postes lui ont été refusés dont celui de représentant au Liban. En ce qui concerne Stephan de Mistoura, il connaît très bien le Moyen-Orient. Le choix devrait se faire en début de semaine prochaine. Un troisième homme, l'Espagnol Javier Solana, fait également figure de challenger. Il fut pendant longtemps le «Monsieur politique étrangère» de l'Union européenne. Le gouvernement syrien aurait déjà donné son accord pour la candidature de Lakhdar Brahimi. Né le 1er janvier 1934 à Sour El-Ghozlane, Lakhdar Brahimi a représenté à plusieurs reprises la Ligue arabe et l'Organisation des Nations unies. Il a occupé successivement le poste de secrétaire des Affaires étrangères, d'ambassadeur en Egypte, puis une succession de postes à travers le monde. Ministre des Affaires étrangères de 1991 à 1992, il contribua à l'accord de Taef avec l'arrêt de la guerre civile au Liban. Travaillant pour l'ONU à Haïti et en Afrique du Sud, Lakhdar Brahimi fut nommé représentant spécial pour l'Afghanistan et l'Irak en 2001. En 2005, Bahimi s'est retiré de ses fonctions après l'attentat du 11.12. 2007 dans lequel 10 membres du personnel avaient été tués par la bombe placée à l'extérieur des bureaux du haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés à Alger. Il fut nommé par le secrétaire général Ban Ki-moon pour mener une enquête à ce sujet. Lakhdar Brahimi a reçu, le 5 novembre 2010, le prix spécial du jury de la fondation Chirac pour la prévention des conflits lancée en 2008 par l'ancien chef de l'Etat français Jacques Chirac pour œuvrer en faveur de la paix.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.