Election d'un nouveau président mercredi prochain    Perpétuité pour le terroriste «Yasser Abou Kouthaïma»    FFS    Chaque année, des dizaines de personnes meurent de cancers liés à l'amiante    Une crise majeure se profile entre Riyad et ses alliés    Ghaza est au bord du précipice, selon un responsable de l'ONU    Zetchi optimiste    Six mois de suspension pour le président    Saaâdoune succédera à El Morro    L'OPGI peine à se faire payer    Une bombe à retardement à Draâ Errich    10 cas décelés en 2 jours à Sidi-Bel-Abbès    Comme un rendez-vous amoureux !    Arrabal, l'Egyptien    Les massacres du 17 Octobre 61 commémorés à El-Biodh    Rentrée scolaire à Hassi Bahbah (Djelfa) : La surcharge des classes suscite l'inquiétude des parents d'élèves    Nouvelles d'Oran    ONU: Adoption d'une résolution pour l'autodétermination du peuple sahraoui    Une vingtaine d'handicapés placés par l'ANEM en un mois: Une initiative louable... mais beaucoup reste à faire    Constantine - Plaidoyer pour un soutien à l'exportation    Pour qui paye Bouhadja ?    Le trafic des psychotropes prend de l'ampleur    MC Alger: La Fédération libyenne « menace » Adel Amrouche    Equipe nationale: Belmadi établit le même constat que Rajevak    L'affreuse excommunication    Premiere sortie du nouveau wali sur le terrain    Des collectivités locales providences aux collectivités locales entreprises/manager    Une application mobile pour impliquer les citoyens dans la protection de l'environnement    253 affaires traitées en septembre dernier    Défaite de Charles Quint à Alger    Dernière tribune de Jamal Khashoggi parue dans le Washington Post : «Ce dont le monde arabe a besoin, c'est la liberté d'expression»    Règlement de la crise syrienne : La Russie et la Turquie à l'épreuve du terrain    Salon international du tourisme et des voyages : La montagne attire les Algériens    Prix de l'or noir Le pétrole chute avec le bond des stocks américains    139e Assemblée générale de l'UIP : M. Bensalah prend part à Genève à la clôture des travaux    Kaouane appelle les journalistes à maîtriser les nouvelles technologies    L'Algérie est-elle à l'abri d'un nouveau krach ?    Le MCA veut terminer sur la lancée    L'instance olympique célèbre ses 55 ans d'existence    L'entraîneur Amrani accepte de rester    Sommet Erdogan-Poutine-Macron-Merkel à Istanbul    Abane Ramdane a lutté «de toutes ses forces» contre la division    Premier percussionniste du célèbre Cheikh Amar Ezzahi : Boulifa Messaoud n'est plus    CRASC : Un ouvrage collectif dédié à Abdelkader Alloula    L'écrivaine colombienne Piedad Bonnett présente son livre à Oran : Une intervention captivante autour de “Ce qui n'a pas de nom”    Ouyahia ordonne aux ministres et walis d'interdire le port du niqab    L'armée pilonne les dernières poches terroristes    Un saoudien tué dans un accident de voiture à Riyad    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Centre des arts et des expositions de Tlemcen
Publié dans La Nouvelle République le 18 - 01 - 2018

Le Centre des arts et des expositions (Carex) de Tlemcen a inauguré, mardi au Palais de la culture «Abdelkrim Dali» de Mansourah, une exposition sous le thème «La vie quotidienne des Amazighs de Tlemcen».
Plusieurs scènes de vie retraçant les usages de la vie quotidienne dans la région de Tlemcen mettent en exergue le côté agraire, a fait remarquer Amine Boudefla, le directeur du Carex, déclarant «on retrouve plusieurs objets utilisés, jadis, dans la vie des habitants de cette région». Cette exposition concerne la vie quotidienne de tous les Amazighs de Tlemcen, M'sirda, Beni M'sehel, Beni Menir, les Traras, Beni Snouss et Oulhaça, entre autres. Plusieurs localités de la wilaya de Tlemcen gardent de nombreux usages amazighs et noms de villages, qui sont mis en valeur pour cette circonstance, a-t-il indiqué, expliquant que c'est pour faire connaitre ces localités que cette exposition qui durera un mois a été organisée. Ces dernières années, l'an amazigh s'est concentré sur les Beni Snouss et Ayred. Inaugurée par le directeur de la culture de la wilaya en présence d'une anthropologue sénégalaise, cette exposition a été tenue en collaboration avec plusieurs associations qui ont mis en évidence les festivités dans les autres localités et leurs différences. Une exposition photos de l'artiste Mustapha Nedjai sur les masques de Beni Snouss retraçant les festivités d'Ayred et l'aspect artistique dans la confection des masques et leurs sémantiques, figure également dans cette manifestation. L'artiste peintre Ahmed Mebarki expose, lui aussi, une série de tableaux intitulés notamment «Touches amazighs aux couleurs tlemcéniennes» avec un retour aux origines et signes amazighs dans la peinture du doyen des artistes peintres de Tlemcen. Cette exposition met en valeur, par ailleurs, des maquettes de l'artiste Mouss de Maghnia retraçant la vie quotidienne des M'sirda, où il a construit une série de maquettes retraçant son enfance entre maison familiale, foundok (caravansérail), moulin, champs et activités agraires, mosquée et gourbis retraçant sa vie et celle des M'sirdis entre agriculture et pâturage. Des mets amazighs de la région sont exposés par les associations «Abnae El Akhouaine» (Fils des deux frères) de Ghazaouet, «Amal Beni Snouss» et «Beni Meshel». Le programme concocté par le Carex porte, également, sur des projections de documentaires sur la vie des Amazighs de Tlemcen, Ayred, les arts et traditions populaires kabyles en Algérie (tapis, bijoux), outre la tenue d'une conférence-débat sur «Ayred entre mythe et réalité».sur Twitter.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.