Le kit "déontologique" du parfait policier    "Nous cueillons les fruits de ce que nous avons semé"    L'Etat algérien prépare des textes sur le droit d'asile    Une coopérative voit le jour    Le coup de starter    Les Chinois à la rescousse du tourisme algérien    L'accord sur le nucléaire iranien menacé    Une commission de l'ONU veut des poursuites pour crimes contre l'humanité    Une trêve qui ne dit pas son nom    Bounedjah en tête des buteurs    "Aucun contact avec Madjer"    La compétition a débuté hier à Tissemsilt    Les assurances de Ouyahia    "Tous les projets iront à leur terme"    Une tentative de contrebande déjouée à Sétif    Le groupe régale le public de la salle Ahmed Bey    Une trentaine de participantes attendues    La troupe de chants du Koweït à Ibn Zeydoun    Quels éléments de victoire pour des armées occupantes ?    Amnesty international pointe de multiples atteintes    Dans un contexte de crise : L'UGTA célèbre le 62ème anniversaire de sa création    Le ministère du Commerce lance une enquête    Raffinage du pétrole brut à l'étranger : Sonatrach procédera cette année à l'opération    USMA-MCA, que le spectacle soit au rendez-vous    Grâce au recettes publicitaires et de l'intégration de RTL : 2017 était une bonne année pour M6    JO 2018: Alina Zagitova remporte la première médaille d'or pour la Russie    L'armée découvre un énorme arsenal de guerre    Bedoui précise les conditions    Fonds provenant du marché parallèle : Les mesures des services publics donnent leurs fruits    Dans les wilayas de l'Ouest : Marche de protestation des médecins résidents    Pressions supplémentaires sur Benghabrit    Les mauvais payeurs seront sanctionnés    Décés du prisonnier politique sahraoui Mohamed el Ayoubi    Concernant les crises et le droit des peuples à l'autodétermination : Messahel affirme l'attachement de l'Algérie au règlement politique    Etats -Unis : Des enseignants armés, pourquoi pas ?    Programme des projections    «La qualité, secret de la réussite de l'ANP»    «Elles sont des instruments pour préserver notre patrimoine»    «Le fils du pauvre» de Mouloud Feraoun ressuscité    Ouverture des 1res journées nationales du théâtre réaliste de Tiaret    Le CPP divisé sur la formule qui transforme la contestation sociale en nouvelle situation politique    Ligue 2 Mobilis: Le programme des rencontres de la 21ème journée    Consommation : Quand le blanc salit...    Les élèves désemparés    Le tourisme durable et l'écotourisme sont des outils puissants de développement économique    Il m'a fallu 37 ans d'expérience avant d'être le directeur du TRO»    MCA : Casoni : «On doit prendre notre revanche sur l'USMA»    Droits de l'homme: Le CNDH propose la révision du droit de garde de l'enfant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Centre des arts et des expositions de Tlemcen
Publié dans La Nouvelle République le 18 - 01 - 2018

Le Centre des arts et des expositions (Carex) de Tlemcen a inauguré, mardi au Palais de la culture «Abdelkrim Dali» de Mansourah, une exposition sous le thème «La vie quotidienne des Amazighs de Tlemcen».
Plusieurs scènes de vie retraçant les usages de la vie quotidienne dans la région de Tlemcen mettent en exergue le côté agraire, a fait remarquer Amine Boudefla, le directeur du Carex, déclarant «on retrouve plusieurs objets utilisés, jadis, dans la vie des habitants de cette région». Cette exposition concerne la vie quotidienne de tous les Amazighs de Tlemcen, M'sirda, Beni M'sehel, Beni Menir, les Traras, Beni Snouss et Oulhaça, entre autres. Plusieurs localités de la wilaya de Tlemcen gardent de nombreux usages amazighs et noms de villages, qui sont mis en valeur pour cette circonstance, a-t-il indiqué, expliquant que c'est pour faire connaitre ces localités que cette exposition qui durera un mois a été organisée. Ces dernières années, l'an amazigh s'est concentré sur les Beni Snouss et Ayred. Inaugurée par le directeur de la culture de la wilaya en présence d'une anthropologue sénégalaise, cette exposition a été tenue en collaboration avec plusieurs associations qui ont mis en évidence les festivités dans les autres localités et leurs différences. Une exposition photos de l'artiste Mustapha Nedjai sur les masques de Beni Snouss retraçant les festivités d'Ayred et l'aspect artistique dans la confection des masques et leurs sémantiques, figure également dans cette manifestation. L'artiste peintre Ahmed Mebarki expose, lui aussi, une série de tableaux intitulés notamment «Touches amazighs aux couleurs tlemcéniennes» avec un retour aux origines et signes amazighs dans la peinture du doyen des artistes peintres de Tlemcen. Cette exposition met en valeur, par ailleurs, des maquettes de l'artiste Mouss de Maghnia retraçant la vie quotidienne des M'sirda, où il a construit une série de maquettes retraçant son enfance entre maison familiale, foundok (caravansérail), moulin, champs et activités agraires, mosquée et gourbis retraçant sa vie et celle des M'sirdis entre agriculture et pâturage. Des mets amazighs de la région sont exposés par les associations «Abnae El Akhouaine» (Fils des deux frères) de Ghazaouet, «Amal Beni Snouss» et «Beni Meshel». Le programme concocté par le Carex porte, également, sur des projections de documentaires sur la vie des Amazighs de Tlemcen, Ayred, les arts et traditions populaires kabyles en Algérie (tapis, bijoux), outre la tenue d'une conférence-débat sur «Ayred entre mythe et réalité».sur Twitter.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.