Naples : Revirement de situation pour Koulibaly ?    Lutte contre la rage : atteindre l'objectif de "zéro cas" en Algérie    Arrestation d'un usurpateur de fonction de cadre auprès de la présidence de la République    Les avocats maintiennent la pression    Les commerçants de boissons alcoolisées reviennent à la charge    Campagne de sensibilisation pour l'utilisation des TPE    La flamme de l'espoir    48 directeurs d'annexes Ansej limogés    Adel Kansous, nouveau P-dg de l'Anep    L'Azerbaïdjan et l'Arménie au bord de la guerre    Investiture controversée de Loukachenko au Bélarus : L'opposition redescend dans la rue    Le ministère de la Défense dénonce une atteinte à la sécurité    Le SG de l'ONU en appelle à la responsabilité des états    Téhéran dévoile un nouveau missile sur fond de tensions avec les états-Unis    Le ministre des Affaires étrangères à Tunis pour une visite de travail    Visite du président du gouvernement espagnol    Trump exige un contrôle antidopage de Biden en vue de leur débat    Mohamed Sbahi dément sa convocation par la justice    La fille des Aurès    Mandi buteur face au Real    Belhoucini à Umm Salal, c'est fait !    Nabila Smaïl démissionne de l'APW de Tizi Ouzou    Le soutien sans réserve du FLN    Hamidou appelle à la promotion d'un tourisme responsable et durable    Prise en charge psychiatrique d'adolescents : Plaidoyer pour l'aménagement de structures d'hospitalisation    Les partenaires sociaux pas très convaincus    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Un tribunal de la "raison" et de la "saison"    "Le prix Yamina-Mechakra toujours dans l'attente d'un agrément"    Actucult    Beni Amrane : Le déplacement de la stèle des martyrs contesté    Mascara: Le foncier industriel inexploité sera récupéré    Adrar: Des promesses pour le secteur de la jeunesse et des sports    Protection des consommateurs: «Les Associations sont empêchées d'accomplir leur mission»    Pluies orageuses sur le Centre et l'Est    Djelfa: Trois morts dans une collision    CA Bordj Bou-Arréridj: Vers une autre saison ratée    USM Bel-Abbès: Chérif El-Ouazani ne fait pas l'unanimité    Mutisme !    Une délégation en visite à la Zone industrielle d'Es-Senia: La Chambre du Commerce apporte son soutien aux opérateurs économiques    Sites expropriés pour l'implantation des logements AADL à Es-Sénia: Des exploitants agricoles non indemnisés en appellent au ministre    LE BIENFAIT D'UN VIRUS    De pays de demain et de l'Algérie post-novembriste    «Le vent du sud ou ouargla la sultane des oasis»    Sit-in des avocats à Alger    Report du procès en appel    L'Algérie a besoin d'un baril à 157 dollars    Guardiola encense de nouveau Mahrez    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«L'indépendance du juge n'est pas un privilège mais une responsabilité qui lui est imposée»
Publié dans La Nouvelle République le 20 - 08 - 2019

Le ministre de la Justice, Garde des sceaux, Belkacem Zeghmati, a souligné lundi à Oran que «l'indépendance du juge n'est pas un privilège, mais une responsabilité qui lui est imposée.»
Le ministre a indiqué, lors d'une allocution à l'occasion de l'installation du procureur général et du président de la Cour d'Oran, que «l'indépendance de la justice n'est pas un privilège offert au juge, mais une responsabilité qui lui est imposée exigeant de lui de rendre justice aux citoyens dans leurs droits et libertés, en toute conscience». Il a souligné que «cette indépendance l'oblige à juger en toute neutralité, se basant sur la loi et les preuves qui lui sont présentées, sans influence extérieure». M. Zeghmati a ajouté que la responsabilité de la justice «est grande» et que «la non-violation des devoirs du corps de la justice est la garantie pour une justice neutre qui n'est pas touchée à l'ombre d'un système démocratique et un Etat de justice et de droit, par aucune influence réelle ou supposée». A ce propos, le ministre a indiqué que «le statut de la justice et la charte de déontologie de la profession fournissent, ensemble, l'immunité totale au juge lors de l'exercice de ses fonctions judiciaires et lui garantissent l'indépendance matérielle et morale», ajoutant que cela permet au juge, dans ces conditions, «de rester dépendant de sa conscience et de la loi». Dans ce contexte, le ministre considère que «le devoir de l'indépendance du juge des pressions externes ne signifie pas son isolement de la société et son retrait total de la vie publique», précisant qu'il «est naturel que la justice sort hors de ses remparts et observe le large horizon social, tout en respectant l'éthique et le devoir de réserve, selon les spécificités de la fonction». Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, avait procédé, au siège de la Cour de justice d'Oran, à l'installation de Mohamed Reggaz et Menouar Antar, successivement procureur général et président de la Cour de justice d'Oran, en remplacement d‘Ahmed Medjani et Abdelkader Mostefaoui et ce, lors d'une cérémonie organisée en présence des autorités locales civiles et militaires, ainsi que les magistrats.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.