«C'est un écrin de l'esprit de Novembre»    Répéter, vaut souvent, convaincre!    Fin de parcours du touriste judiciaire    Sur la «piste» du nil    Un pays à la recherche de son destin    Trois projets de loi adoptés    Le Parlement espagnol bouscule Sanchez    «Bâtissons des projets communs!»    Le prince de Monaco a séjourné à Oran    L'entrée fracassante des Algériens    Messi poussé vers la sortie?    Le club à l'affût pour Neymar    L'été en pente douce    La grande vadrouille    Oran sous psychotropes    «Je veux rallumer la Bougie»    Le HCA lance le débat    Clôture en apothéose    La Banque d'Algérie émet une pièce de monnaie métallique de 200 DA    JM/handball/ dames Gr.A - 1re journée : le point après Algérie - Croatie 21-31    JM /Athlétisme (2e journée) : Abdelmalik Lahoulou décroche le bronze sur 400M haies    JM/Boxe dames : Hadjila Khelif (-60 kg) offre à l'Algérie une 2e médaille d'or    60e anniversaire de l'Indépendance: l'ANP organise un défilé militaire mardi prochain    Sommet de l'Unesco : Belabed met en avant l'intérêt accordé par l'Etat à l'éducation et à l'enseignement    Le ministre de la Communication installe les nouveaux DG d'El Chaâb et d'El Massa    Lamamra à Beyrouth pour prendre part à la Réunion consultative des ministres arabes des Affaires étrangères    OM: Sampaoli, c'est fini ! (officiel)    Assurances: le DG de la CNMA, Cherif Benhabilès, élu vice-président de l'OAA    Formation/enseignement professionnels: diversifier les offres de formation en tenant compte des spécialités prioritaires    Front Polisario: le massacre horrible perpétré par les autorités marocaines contre les migrants africains, "un crime presque parfait"    Inter Milan: Onana et Mkhitaryan, c'est signé !    Aïd Adha: mise en place d'un système d'encadrement sanitaire au niveau des points de vente de bétail et abattoirs autorisés    Grand Prix Assia Djebar du roman : les lauréats distingués à Alger    JM 2022: Oran vibre au rythme de la mode algérienne et de l'habit traditionnel    Sidi Bel-Abbes: ouverture du festival international de danse populaire    Migrants tués par la police marocaine : le chanteur nigérian Seun Kuti annule un concert au Maroc    PAP: Abdelmadjid Azzedine élu président du Groupe géopolitique de l'Afrique du Nord    Le Président Tebboune reçoit la PDG de la compagnie américaine "Occidental Petroleum Corporation"    L'ennemi n'est-il plus le même ?    L'art subtil du mensonge face aux enjeux de vérité: De la stratégie de l'araignée à la politique de l'autruche (1ère partie)    Grâce au nouveau gisement de gaz: L'Algérie pourra honorer ses nouveaux engagements d'exportation    Tlemcen: Les promesses du PDG de Sonelgaz    En attendant des solutions adaptées: 600.000 élèves quittent les établissements scolaires chaque année    22 carrières enveniment le quotidien des habitants de Sidi Ben Yebka: Des élus locaux réclament un changement de l'itinéraire des camions    L'Algérie pouvait-elle mieux faire ?    Sidi Bel-Abbès: Le Festival international de danse populaire de retour    Justice: Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison    «Rachad», ses sources de financement et le «MAK»: Le grand déballage de Benhalima se poursuit    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«L'Algérie est techniquement capable de garantir la totalité de ses livraisons via le Gazoduc Medgaz et les méthaniers»
Abdelmadjid Attar, à propos de l'approvisionnement de l'Espagne en gaz algérien :
Publié dans La Nouvelle République le 02 - 11 - 2021

L'expert énergétique et ancien ministre de l'Energie, Abdelmadjid Attar, est revenu sur la capacité de l'Algérie d'approvisionner les marchés espagnol et portugais via le Gazoduc Medgaz et l'abandon du Gazoduc Maghreb Europe.
«L'Algérie est capable, sur le plan technique, de garantir la totalité de ses livraisons gazières vers l'Espagne via le Gazoduc Medgaz et les méthaniers, après la décision du non renouvellement du contrat du GME reliant les deux pays via le Maroc, qui a expiré dimanche à minuit», a-t-il indiqué à l'APS. Faisant savoir que le Medgaz peut prendre en charge toutes les livraisons grâce au renforcement prévu des capacités à 10,5 milliards m3 par an, mais en compensant le différentiel par des livraisons en GNL.
La partie algérienne, a-t-il fait remarquer, s'est engagée à ce que toutes les livraisons se fassent à travers les installations se trouvant en Algérie, via le Gazoduc Medgaz et les complexes de conversion de gaz.
«C'est ce que les autorités algériennes ont déclaré pour rassurer les marchés espagnol et portugais et il n'y a aucune raison d'en douter», a-t-il poursuivi. Relevant que le Gazoduc Maghreb Europe (GME) qui avait une capacité d'environ 13 milliards de m3 par an, avait été exploité, depuis quelques années, avec un volume annuel qui ne dépassait pas les 4 à 6 milliards m3/an, tandis que Medgaz acheminait 8,5 milliards m3 par an.
«Ces volumes de gaz, en dehors des fournitures au Maroc d'environ 600 à 800 millions m3 par an, étaient acheminés aux marchés espagnol et portugais», a-t-il dit.
Sonatrach et ses clients, a poursuivi l'expert énergétique, étaient certainement en train de travailler sur des solutions pour faire face aux défis relatifs à l'augmentation de la demande en hiver qui pourrait dépasser les capacités journalières du Medgaz, et à la disponibilité des méthaniers nécessaires pour le GNL et celle de capacités de regazéification sur les côtes espagnoles.
«Sonatrach doit, à moyen et long terme, se battre et gérer parfaitement cette situation en vue de protéger son marché espagnol et portugais par rapport à la compétition avec d'autres fournisseurs qui guettent aussi ce marché», a estimé Abdelmadjid Attar.
Evoquant l'abandon du GME, Attar a fait remarquer que ce gazoduc a certes été réalisé dans un but commercial pour exporter une ressource vers un marché, mais aussi dans le but de consolider et renforcer les liens régionaux et construire le Maghreb uni.
«Je ne pense pas que l'Algérie ait pu faillir, à un moment quelconque, dans la construction de celui-ci et ce qui arrive aujourd'hui n'est pas de sa faute...», a encore indiqué l'expert énergétique.
Dimanche dernier, le Président Abdelmadjid Tebboune a ordonné la cessation des relations commerciales entre Sonatrach et l'Office marocain de l'électricité et de l'eau potable (ONEE), mettant fin au contrat du Gazoduc Maghreb Europe (GME) qui alimentait l'Espagne en passant par le Maroc. «Au regard des pratiques à caractère hostile du Royaume marocain à l'égard de l'Algérie, des pratiques qui portent atteinte à l'unité nationale et après consultation du Premier ministre, ministre des Finances, du ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger, du ministre de l'Energie et des Mines, Tebboune a donné des instructions à la société nationale Sonatrach à l'effet de cesser toute relation commerciale avec la société marocaine et de ne pas renouveler ledit contrat», a indiqué un communiqué de la Présidence de la République.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.