Rentrée 2022-2023 : le ministère de l'Education publie la liste officielle des fournitures scolaires    Retour sur le rôle actif du martyr Mokhtar Kritli dans les préparatifs de la Révolution (TEMOIGNAGES)    Real : Vers le départ en prêt de Ruben Blanco    Liverpool : Klopp en veut à Darwin Nunez    La faim plus menaçante    Le verdict sans appel du DG de la PCH: Magasins quasiment vides, médicaments en rupture, impayés...    Classement annuel de la CAF: Le football algérien mieux considéré    JS Bordj Menaiel: Azzedine Ait Djoudi, nouveau président    U 23 - Après le ratage des Jeux de la Solidarité Islamique 2022: Des lacunes à combler chez les Verts    Tlemcen - Cadastre, conservation foncière : un nouveau responsable pour voir plus clair    La série noire continue à Tiaret: Deux morts et trois blessés dans une collision    Des feux de forêts toujours actifs dans plusieurs wilayas: Des centaines d'hectares carbonisés et des familles évacuées    Le pain, la viande et le poulet    La Communauté internationale appelée à réagir: Le Maroc continue de piller le phosphate du Sahara Occidental    Le vieux de mon village    Dimanche, le pic!    Le grand retour    «Garante d'une sécurité alimentaire durable»    Les Verts déjà en forme    Altercation entre Tuchel et Conte    PSV Eindhoven à l'épreuve des Rangers    Agrément pour trois ambassadeurs algériens    L'Union africaine se penche sur le Tchad    La Chine relance ses manœuvres militaires    Un Palestinien tombe en martyr    Retrouvailles familiales    Près de 200 personnes évacuées aux urgences    «Complet» partout    Le FLN envisage des sanctions rigoureuses    Une troisième voie «pointe du nez»    Une autobiographie de Rachid Boudjedra    Riche programme en hommage à Moufdi Zakaria    Merabi participe au lancement du projet de réhabilitation du Lycée professionnel d'amitié Niger-Algérie    Conseil de sécurité: consultations sur le Yémen    Ghaza: un sit-in de solidarité avec les prisonniers palestiniens    Alger: sensibilisation à la rationalisation de la consommation de l'électricité    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    Alimentation de bétail et de volailles: rappel de l'exemption de la TVA des opérations de vente des matières et produits entrant dans la fabrication des fourrages    Le ministère la culture célèbre la Journée nationale de la poésie en août    Etusa: ouverture d'une nouvelle agence commerciale au niveau de la station du 1er Mai    Saïd Chanegriha préside l'ouverture du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    11e Festival culturel du Chaâbi : une pléiade d'interprètes rappellent le génie créatif de Mahboub Safar Bati    Salman Rushdie, les médias et les amalgames...    Une soirée cent pour cent Zenkawi style!    Egypte, 23 juillet 1952. Coup d'Etat ou révolution ?    Incendie dans une église du Caire: l'Algérie présente ses condoléances    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Toutes les équipes nous attendent»
Riyad Mahrez à Canal+ :
Publié dans La Nouvelle République le 30 - 11 - 2021

Riyad Mahrez le dit tout haut, et parce qu'il y croit, «je ne lâche rien pour l'Algérie. «La CAN-2022 sera un peu difficile, on sait que toutes les équipes nous attendent d'un pied ferme, mais nous continuerons à faire le même boulot. Nous jouerons pour le bled, pour le peuple». Et pour illustrer cette folle envie de réaliser de meilleurs scores, il dira «on va essayer de faire abstraction de cela. On va se donner à fond, comme d'habitude, et jouer pour le pays et pour le peuple», devait-il déclarer. «Je sais que les Algériens m'aiment, et moi je les aime».
«Prix Puskas de la FIFA, pour son magnifique but de l'année...»
«L'Algérie est un pays spécial, pour nous les Algériens, nous sommes très fiers de porter les couleurs du pays». Cette déclaration rejoint celle de ses camarades qui enfourchent les mêmes principes, celle de jouer pour gagner, comme ce fut lors de la Coupe d'Afrique des Nations 2019. Les observateurs qui vont souvent à la pêche des déclarations des sélectionneurs ou des professionnels font des analyses qui permettent aux sélectionneurs de mieux comprendre qu'aucun sport n'est plus universellement franchement populaire que le football. Des foules innombrables et passionnées se pressent pour assister à des rencontres entre deux équipes du football. Mahrez, un international qui a labouré plusieurs terrains de foot, et a eu à affronter de nombreuses équipes africaines, sait que le football a vite changé de caractère, qu'il est plus structuré et surtout plus en alerte. Et ce n'est certainement pas pour rien si la FIFA a annoncé les joueurs en lice pour le prix Puskas du plus beau but de l'année. Parmi eux, on retrouve notamment Riyad Mahrez. Retenu pour son magnifique but contre le Zimbabwe, lors des qualifications pour la Coupe d'Afrique des Nations 2021, en novembre 2020.
«Notre devise est de toujours gagner»
La CAN-2022 est totalement différente de celle de 2019, et le dit lors de son passage à cette émission de Canal+ «ce que nous souhaitons ? C'est de tout gagner, ne rien lâcher, semblait dire Riad, le capitaine de la sélection algérienne. On souhaite toujours gagner. Je veux gagner la Ligue des champions d'Europe, la Premier League et la CAN. J'ai toujours faim de titres». Il n'y a pas uniquement la CAN et le Mondial, mais pour lui, il y a tout un chantier devant lui. À titre d'exemple, se défoncer pour gagner la Ligue des champions d'Europe, un titre qui tarde à être remporté.
«La saison est encore longue»
Mais ce succès, estime-t-il, ne tardera pas à se mettre de leur côté. «La saison est encore longue, il est encore tôt de parler maintenant du top trois en Premier League, mais on verra bien. C'est sûr que ce ne sera pas facile», dira-t-il et d'ajouter «c'est vrai que la Ligue des champions d'Europe est le titre qui nous manque. C'est une belle compétition, et nous voulons être là à la fin. Evidemment, il faut accomplir de grands matches, comme celui disputé face au PSG. Et si on montre de la personnalité, je pense qu'on pourra être là. Maintenant, que ce soit pour la Ligue des champions ou pour la Premier League, les deux sont très difficiles à gagner». Evoquant ses mutations techniques, il estime qu'il progresse et qu'il ne s'arrêtera pas en si bon chemin tout en faisant en sorte de s'infiltrer dans les bonnes zones pour achever son boulot.
La conversation du ballon...
Il ne s'arrêtera pas là puisque dans la discussion, il fait un bref retour à sa jeunesse où il aimait souvent contrôler la balle pour une meilleure exploitation dans les buts. La conservation du ballon a aujourd'hui sa contrepartie qui s'applique aux équipes techniques qui ont quelque chose à dire : la conversation du ballon est un dialogue, une aventure chorale qui s'achève parfois par un-deux, juste avant le tête-à-tête avec un corpus étranger, celui du gardien adverse qui s'étendait volontiers sur le sujet. «C'est un travail mais aussi un exercice qui m'a' énormément servi aujourd'hui... Contrairement aux joueurs gauchers qu'on met souvent dans une case qui ne leur permet pas d'être le bon élément, moi c'est le contraire, j'ai un bon pied droit, j'essaye toujours de l'utiliser quand je peux, ça peut surprendre l'adversaire».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.