Un panel qui n'aura pas de sens si le mouvement populaire n'obtient pas satisfaction sur ses préalables    Pouvoir-opposition: Dialogue de sourds, divergences et risque de statuquo    A quand le «provisoire» de ce «gouvernement» ?    Des points de vente pour l'approvisionnement des boulangers: 33 minoteries fermées à Oran    Chlef: Du nouveau pour les chemins communaux    Doit-on s'inquiéter du mode de gouvernance de Sonatrach ?    Un bien détestable président    LE JUSTE MILIEU    Finale de la CAN 2019: Algérie-Sénégal, vendredi à 20h00: Rendez-vous avec l'histoire    ASMO - Malgré les instructions du wali: Le bricolage se poursuit    Des habitants tirent la sonnette d'alarme: Oran impuissante face aux chiens errants !    Neuf individus arrêtés: Un trafic de véhicules et de faux et usage de faux démantelé    Remchi: 71 familles recasées dans le cadre du RHP    Le Hirak : ne pas brouiller son message nationaliste !    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    M. Chahar Boulakhras, P-DG de la Sonelgaz, à la Radio : "Nous avons connu un pic historique de 15 133 mégawatts"    CAN-2021: Tirage au sort ce jeudi au Caire    Récompense : Des tablettes des avancées technologiques du jeu remises aux quarts-de-finaliste    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Utilisation en ligne des techniques de sensibilisation à la protection de l'environnement: 30 étudiants de l'Est du pays en formation à El-Tarf    Alors que les citoyens dénoncent la suspension de l'AEP durant cette période caniculaire : Les responsables concernés restent imperturbables !    Sahel : Bamako salue le rôle «éminent» de l'Algérie    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Pour accompagner la dynamique nationale de développement : Nécessité de renforcer la production de l'énergie électrique    Le calvaire des usagers    Les Verts en quête d'une 2e étoile    Les résultats connus aujourd'hui    Création d'un comité de suivi    Mahdjoub Bedda placé sous mandat de dépôt    Les 13 personnalités du Forum civil    Les élues démocrates répondent à Trump    Constantine : les lauréats du concours Cheikh Abdelhamid-Benbadis récompensés    Real : Zidane sur le point de perdre 3 de ses joueurs favoris ?    MAHIEDDINE TAHKOUT : Zoukh de nouveau devant la Cour Suprême    Les C400X et C400GT arrivent    Ils seront plus de onze millions à la rentrée prochaine    Les étudiants résistent    Du 28 au 30 septembre à Tébessa    ACTUCULT    Une nouvelle initiative de dialogue lancée    Une statistique qui profite à l'Algérie avant la finale    Une médiation morte avant de commencer    Baisse drastique des réserves de change    Exposition collective d'arts plastiques    30 wilayas au Salon national des arts traditionnels et cultures populaires    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les étudiants réclament une Algérie «libre et démocratique»
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 26 - 06 - 2019

La mobilisation des étudiants est restée intacte en ce 18ème mardi de protestation contre le système en place malgré les tentatives de répression.
Encore une fois, les forces de l'ordre ont tenté d'empêcher la marche des étudiants; elles ont même essayé d'arrêter un étudiant qui portait un drapeau amazigh, à la rue Bab Azoun à Alger. Les étudiants ont poursuivi leur parcours en se dirigeant vers la Grande Poste d'Alger où le nombre de policiers antiémeutes déployés était très important. Des escarmouches ont éclaté entre étudiants et policiers, au moment où les manifestants voulaient se diriger vers la rue Amirouche. Les étudiants ont été repoussés par les éléments de la sûreté nationale. Les manifestants scandaient haut et fort : «L'Algérie libre et démocratique » et «Pouvoir assassin», «Libérez les jeunes détenus, ils n'ont pas commis de crime», «Etat civil et non militaire», «Pour une Algérie démocratique et plurielle». Si le drapeau amazigh n'était pas présent lors de cette marche, de nombreux étudiants portaient des tenues traditionnelles reflétant la dimension culturelle amazighe (des robes kabyles, des tenues touareg, des costumes arabo-turcs algérois, le burnous, ainsi que des robes oranaises et constantinoises).
Des tenues vestimentaires qui reflètent en fait la diversité culturelle de notre pays. Sur une pancarte brandie par une étudiante, l'on pouvait lire: «Arrêtons cette diversion et revenons à nos revendications principales, départ de Bensalah et Bedoui et l'installation d'une instance élue par le peuple pour préparer les élections ». Les étudiants se sont dispersés un peu plus tôt que les mardis précédents, laissant ainsi la place à des représentants de la société civile qui ont improvisé des débats avec le public sur le soutien ou non de la démarche entreprise par le chef de l'état-major de l'armée.
Des débats opposant les pour et les contre. Mais le débat dominant concernait surtout l'histoire de l'Algérie et sa dimension culturelle, notamment amazighe, mettant en veilleuse les revendications essentielles du Hirak avec le point focal «le départ du système».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.