AGO de la FAF: Les bilans moral et financier approuvés    Révision de la Constitution: la campagne s'achève mercredi à minuit, place au silence électoral    Tribunal de Tipasa : Report du procès de l'ex-wali d'Alger Zoukh au 17 novembre prochain    Real : Kroos n'a jamais douté de Zidane    «Il faut absolument préserver les réserves prouvées»    Protection et exploitation rationelle de notre patrimoine naturel, une urgence nationale    Les arabes, les musulmans et la vie sans camembert Président    Le procès de Karim Tabbou reporté au 16 novembre    Fête de la Révolution: la journée du dimanche prochain chômée et payée    Juventus : Ronaldo toujours incertain pour le match face au Barça    Rahmoun Yazid en renfort    Le 10 novembre, dernier délai pour le dépôt des demandes de licences    L'inquiétude monte    Une caravane médicale au profit des populations nomades    Tarte au chocolat amer    Actucult    Lutte antiterroriste : Reddition d'un terroriste à Tamanrasset    Risque de covid-19 : Regroupements dangereux des parents devant les écoles    Ghazaouet : Sensibilisation sur le cancer du sein    Coupe de la CAF : Renaissance Berkane remporte le titre    Village le plus propre de Béjaïa : «A Aguemoune Nat Amar, nous avons toujours été propres et organisés»    Le système politique algérien, formation et évolution (1954-2020) : Bonnes feuilles    Festival du film franco-arabe de Noisy-Le-Sec : Une dizaine de films algériens en compétition    Les agglomérations africaines brillent par leur absence    La 13e édition du Siol 2020 reportée    Un seul bureau de poste pour 11 cités et quartiers    Marche des femmes pour la libération des détenus d'opinion    Erdogan appelle au boycott des produits français    Une troisième tentative de cessez-le-feu vole en éclats    Reprise des négociations tripartites aujourd'hui    Boukadoum s'entretient avec le Secrétaire général des Nations unies    BMS Corona    L'hôpital Nedjma d'Oran équipé de 14 lits de réanimation    8 décès et 276 nouveaux cas    La comptabilité analytique au sein des entreprises en vue d'assuer l'accès aux marchés extérieurs    L'Algérie en passe d'opérer un changement sérieux le 1er novembre prochain    Droit de réponse    Une année de prison ferme pour Oussama Tifour    Rue Marcel-Bigeard remplacée par rue Maurice-Audin    Une majorité de Soudanais contre la normalisation avec Israël    Mascara: Des terres agricoles non exploitées seront récupérées    Bouira: Apprendre à reconnaître les «fake news»    ES Sétif: La stabilité enfin payante ?    MC Saïda: Un effectif chamboulé    L'ENCRE ET L'HISTOIRE    Choc inévitable ?    Tlemcen: L'Institut français relance ses activités    Tiaret: La radio locale souffle sa 22e bougie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





DRB Tadjenanet: Le Difaâ dans l'œil du cyclone
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 18 - 02 - 2020

Parti pour jouer les premiers rôles en tant que relégué de la Ligue 1, le DRB Tadjenanet se trouve aujourd'hui menacé par le spectre de la relégation. Auteur d'un parcours des plus catastrophiques, le Difaâ est en train de perdre de sa notoriété pour devenir un club quelconque. Depuis l'entame de la phase retour, le DRBT n'a remporté qu'une seule victoire face au MOB à domicile, et concédé trois défaites avec la bagatelle de onze buts encaissés et une moisson de trois points sur douze possibles.
Aujourd'hui, l'équipe pointe au treizième rang en compagnie de la JMSB, à un point du second potentiel relégable, le MOB, et à quatre longueurs seulement de la lanterne rouge, l'USMH. Comment expliquer cette chute au classement ? La réponse est simple: Tahar Guerraiche s'est accaparé du pouvoir du club pour le gérer comme une propriété personnelle. Ni assemblée générale des actionnaires, ni un projet sportif. Les supporters du DRBT ne savent plus à quel saint se vouer et assistent à la mort lente de leur équipe préférée.
La gestion douteuse du président du club, seul décideur, a consommé la bagatelle de quatre techniciens, les deux Tunisiens, Lassaâd Lehachemi et Lotfi Djebara et deux entraineurs locaux, Mounir Zeghdoud et Sofiane Nechma. Mustapha Biskri est le huitième entraineur si l'on tient compte de la collaboration du Tunisien Hamadi Tou, Kamel Bouhellal et Lamine Bougherara. Il ressort que la stabilité technique est parfaitement ignorée par le président du Difaâ. Encore plus, il est signalé une carence de taille dans la gestion. En effet, la FIFA vient de saisir la FAF à propos de l'affaire opposant le DRBT au joueur mauritanien Mohamed Abdellah Soudani. Selon nos informations, l'instance internationale a accordé un ultimatum de 21 jours pour régulariser sa situation auprès du TAS de Lausanne, le 5 mars prochain étant la date butoir, avant de prendre une décision définitive, c'est-à-dire une lourde sanction.
La FIFA a déjà saisi la FAF en l'informant des motifs de la décision rendue par la Chambre de Résolution des Litiges le 5 décembre dernier à propos de cette affaire. Ajoutez à cela les transferts des Bensaha à l'ES Tunis et Aribi à l'ES Sahel, qui continuent de susciter moult interrogations chez le public local. Il y a eu également les départs des Fourloul au MCO, Meddahi et Achref à la JS Saoura, Maroci au NC Magra, le keeper Mokrani et Chihati au NAHD, sans oublier les Demène Hamza, Tayeb, Boutba et Hoggas. Ces départs ont-t-ils été compensés par d'autres joueurs répondant aux critères techniques requis ? Les changements fréquents à la barre technique ont-ils été débattus par les dirigeants pour déterminer les ambitions du DRBT ? En somme, avec cette gestion unilatérale du président du club, Tahar Guerraiche, le Difaâ n'est pas prêt à sortir du gouffre. Au contraire, sa situation risque de se compliquer davantage si l'on tient compte du reste du parcours, avec des sorties difficiles chez le RCA, le MCEE, la JSMB, l'ASMO et la JSMS et la réception de l'OM et le RCR qui jouent le podium ainsi que l'OMA, l'ABS, le MCS et l'USMH, des équipes concernées par le maintien. Une suite de championnat très difficile, à moins que Tahar Guerraiche a une autre vision. Là est toute la question ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.