Arsenal : Mikel Arteta évoque le dossier Martin Odegaard    Le bilan de la pandémie de Covid-19 à 11H00 GMT    Le parquet demande la confirmation de la peine de trois ans de prison contre Kechida    La sardine et le charlatan    Un ministre au cœur de la polémique    Les propositions du mouvement El-Islah    La situation sanitaire s'aggrave    La RASD exprime sa gratitude à la Namibie    139 corps découverts dans les charniers de Tarhounah    Toujours pas de conclusions    Madoui prend le relais    La «seconde jeunesse» de Koudri    Incendie au niveau du siège    Masque anti-âge avec de la vaseline    Régime et hypertension artérielle    Gâteau au chocolat sans gluten    Flâneries, émerveillement et regrets !    Après 77 jours d'isolement à Florence, Michel-Ange et Raphaël enfin déconfinés    Vente d'un manuscrit unique sur la bataille d'Austerlitz annoté par Napoléon    Les rebelles pointés du doigt par l'ONU    Plus de 250 morts et 100 000 déplacés au Darfour    Visite d'inspection du ministre des Travaux publics : Mise en service de plusieurs infrastructures    Les souscripteurs AADL 1 crient leur ras-le-bol    Gel des importations des viandes rouges : Quel impact sur le marché local ?    Sensibilisation des éleveurs à l'insémination artificielle    Les joueurs de nouveau en grève    Mourad Karouf, nouvel entraîneur    Le MJS gèle les suspensions prononcées depuis juin 2020    Ourida Lounis. Avocate : «Nous plaidons pour la réhabilitation des victimes»    Le FFS se prononce sur le climat politique : «Les élections ne sont pas une solution à la crise actuelle»    Un an de prison ferme requis    37 milliards de centimes de créances à recouvrer    Mohamed Baba-Nedjar transféré à l'hôpital    Acquisition de la nationalité algérienne : la longue course d'obstacles    Le procès commencera la deuxième semaine de février    Hosni Kitouni. Chercheur en histoire et auteur : «Ce qui nous importe, c'est le jugement que nous portons nous-mêmes sur la colonisation»    Abdelmadjid Guemguem, alias Guem, est décédé    De la philosophie comme remède à l'Institut français d'Alger    Koussaïla Adjrad ou quand passion rime avec fascination    Banque mondiale: Vers une reprise partielle de l'économie algérienne    Bouira - Covid-19 : 12 transporteurs verbalisés    Quand un vol de bétail se termine par un drame    La pâleur d'une façade    Tournoi de l'UNAF - U17 : Algérie - Tunisie, aujourd'hui à 14 h 30: Les Verts à une marche de la CAN    De nouvelles conditions imposées sur les véhicules    245 nouveaux cas et 5 décès en 24 heures    Abdelaziz Rahabi : «Le rapport Stora ne prend pas en compte la principale demande historique des Algériens»    Ils ont été condamnés à des peines de 2 à 6 mois : Tadjadit et ses codétenus quittent la prison    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Covid-19: Durcissement des mesures de confinement
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 11 - 07 - 2020

Le chef de l'Etat a instruit le gouvernement afin de durcir les mesures de confinement pour trois autres wilayas où la situation sanitaire est devenue, ces dernières semaines, très préoccupante du fait de la propagation du coronavirus.
Au cours d'une séance de travail consacrée à la situation sanitaire dans le pays, à la lumière de la hausse du nombre de cas de la Covid-19, dans plusieurs wilayas, le président de la République a exprimé son inquiétude face au nombre croissant des cas de contamination, ce qui a induit une saturation des structures sanitaires, dans certaines wilayas, aggravée par une mauvaise répartition des moyens entre hôpitaux, notamment en termes de nombre de lits disponibles. Une situation qui s'est répercutée sur la qualité de la prise en charge des malades. Exprimant son étonnement face à une telle situation en dépit de la disponibilité de lits, le président de la République a cité le cas de la capitale où, sur les 5.700 lits que totalisent les 13 hôpitaux, 643 lits seulement sont réservés aux malades du Covid-19. Après avoir rappelé, également, la disponibilité de tous les équipements médicaux nécessaires à l'industrie pharmaceutique et l'augmentation notable du nombre de laboratoires et de moyens de dépistage, le Président Tebboune a affirmé que si la responsabilité des gestionnaires locaux était établie, en raison de l'absence de coordination entre eux, et parfois même avec leur tutelle, il n'en demeure pas moins qu'elle est partagée avec les citoyens, qui n'observent pas les mesures de prévention, suivies de par le monde.
Relevant deux tendances dans la société : une catégorie de citoyens qui plaide pour le renforcement des mesures, voire pour un reconfinement total et une autre qui s'obstine dans la négligence des mesures préventives, le Président Tebboune a ordonné la révision de la stratégie de communication, basée sur la simple énonciation des chiffres. Une stratégie, a-t-il estimé, qui doit plutôt s'appuyer sur des explications plus pertinentes à travers les Radios locales et des messages plus éloquents pour sensibiliser les citoyens aux dangers du non-respect de la distanciation physique et des mesures de prévention dans les lieux de rassemblement.
Il a réitéré, dans ce sens, ses instructions de durcissement des sanctions, à l'encontre des contrevenants. Par ailleurs, le président de la République a appelé à adopter une stratégie permettant la prise en charge des malades dans leurs wilayas pour désengorger les établissements hospitaliers à grande affluence. En conclusion, le président de la République a mis l'accent sur l'impératif de se référer aux sources officielles et de ne pas céder à l'alarmisme et aux rumeurs tendancieuses visant à alimenter la panique au sein de la population. Après débat des exposés présentés par les cinq walis de la République, il a été décidé les mesures suivantes afin de garder la situation sous contrôle:
- Institution d'une assurance spéciale, à la charge de l'Etat, en faveur de tous les médecins et autres personnels de la Santé publique, directement concernés par la lutte contre la pandémie.
- Autorisation à l'ensemble des laboratoires, publics et privés, à effectuer les analyses de dépistage de la Covid-19, en vue de réduire la pression sur l'Institut Pasteur et ses annexes dans toutes les wilayas.
- Implication des comités de quartiers et des associations de la société civile, dans les initiatives des walis pour l'encadrement des citoyens.
- Octroi aux walis des prérogatives de réquisition des moyens disponibles pour une exploitation optimale.
- Consolidation des stocks permanents de moyens de dépistage et d'oxygène médical avec un suivi quotidien dans chaque wilaya.
- Interdiction pour une semaine, à compter de ce vendredi, de la circulation routière, y compris des véhicules particuliers, de et vers les 29 wilayas suivantes : Boumerdès, Souk Ahras, Tissemsilt, Djelfa, Mascara, Oum El Bouaghi, Batna, Bouira, Relizane, Biskra, Khenchela, M'sila, Chlef, Sidi Bel-Abbès, Médéa, Blida, Bordj Bou Arreridj, Tipaza, Ouargla, Bechar, Alger, Constantine, Oran, Sétif, Annaba, Bejaia, Adrar, Laghouat et El-Oued.
- Interdiction, à compter de vendredi, du transport urbain public et privé durant les week-ends dans les 29 wilayas impactées.
- Désinfection des rues et marchés, plusieurs fois par jour,
- Réquisition des médecins des entreprises et sociétés en arrêt d'activité, en contrepartie d'incitations financières, le cas échéant.
«Reconfinement»
Le président de la République après consultation du Comité scientifique de suivi de la pandémie du coronavirus a décidé de «renconfiner» la wilaya de Ouargla, dans sa totalité et des communes de Tipaza et El-Tarf.
En effet un confinement partiel est imposé à compter d'aujourd'hui, samedi, de 17h00 au lendemain à 05h00, dans toutes les communes de la wilaya de Ouargla pour une durée de quinze (15) jours, dans le cadre du renforcement des mesures préventives contre l'expansion de la Covid-9, indique jeudi, un communiqué du ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire. Un confinement partiel est, en outre, imposé à compter d'hier vendredi, de 13h00 au lendemain à 05h00, dans dix (10) communes de la wilaya de Tipaza pour une durée de dix (10) jours, selon un communiqué du ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire. Cette mesure concerne les communes suivantes : Tipaza, Nador, Aïn Tagouraït, Koléa, Hattatba, Meurad, Hadjout, Khemisti, Bourkika et Bousmaïl, ajoute la même source. Ce confinement partiel impliquera « un arrêt total » de toutes les activités commerciales, économiques et sociales, y compris la suspension du transport des voyageurs et de la circulation des voitures, précise le document. Un confinement partiel d'une durée de 15 jours a été décidé, dans le même cadre, à compter de ce vendredi, de 19 h à 5h , dans les 2 communes d'El Kala et Echatt (wilaya d'El Tarf), indique également, jeudi, un communiqué du ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.