Le Parti de la liberté et de la justice tient son 2e congrès    Naples : Une piste en Italie pour Adam Ounas    M. Lamamra présente à Malabo un exposé sur le rapport du président de la République sur la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent en Afrique    Liverpool-Real Madrid : Les compositions d'équipes    Le partenariat avec des entreprises mondiales, principal axe de la politique énergétique nationale    Les Palestiniens célèbrent le 58e anniversaire de la création de l'OLP    Football / Ligue 1 algérienne : la JSK consolide sa place de dauphin    Ouverture prochaine d'un hôpital des urgences médico-chirugicales à Annaba    Variole du singe: le ministère de la Santé prêt à assurer la protection des citoyens    Des chercheurs et des moudjahidine reviennent sur le parcours révolutionnaire du défunt moudjahid Salah Boubnider    Tenue de la 3e session des concertations politiques algéro-vietnamiennes    Amnesty International appelle l'occupant marocain à arrêter de "harceler" les militantes sahraouies    Les jeunes appelés à demeurer fidèles au serment des chouhada et poursuivre les efforts pour le développement du pays    Tebboune en Italie: «Convergence totale» des points de vue    Equipe nationale: Sept nouveaux joueurs retenus par Belmadi    Boxe - Imène Khelif : Une footballeuse devenue championne de boxe    Le ministre du Travail: Une nomenclature des métiers en cours de finalisation    La liberté de tuer    Hadj: Début des procédures administratives    Une opération de contrôle des centres de remise en forme: Des produits chimiques périmés saisis    Gdyel: Deux blessés dans l'explosion d'un chauffe-bain    Rupture des médicaments: Le Syndicat national des pharmaciens rassure    APN: Déchéance de Mohamed Bekhadra de son mandat de député    Tiaret: Le percussionniste d'Ali Maâchi n'est plus    75ème édition du festival de Cannes - Entre l'Algérie et le Maroc, la guerre des Chiffons    Le Caftan bleu, le film mal cousu de Maryam Touzani en clôture d'Un certain Regard    Une sprinteuse algérienne aux portes de l'UTEP    Moscou accuse l'Occident de bloquer les exportations d'Ukraine    L'armée du Niger élimine une quarantaine de terroristes    Un «berceau de l'espoir» malgré de nouveaux défis    Mouvement dans les services externes    Me Bitam dame le pion à Salah Hadjam    L'accès sera-t-il réellement gratuit?    Le grand apport de l'arbre    Un réseau de dealers démantelé à Draâ Ben Khedda    La diplomatie parlementaire à l'honneur    La chèvre kabyle en voie de disparition    Les assurances de Zeghdar    La belle!    Brèves Omnisports    Bouslimani brandit «l'arme» médiatique    Tebboune visite la prison du roi numide Jugurtha    «Les cultures entretiennent un dialogue musical»    Le Président Tebboune regagne Alger au terme d'une visite d'Etat en Italie    Lancement de la chaîne parlementaire: ancrage de l'exercice démocratique    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie au Népal    L'ONU à l'épreuve des enjeux géopolitiques et stratégiques du 21ème siècle    Affaire GB Pharma: Ouyahia et Sellal condamnés à 3 ans de prison    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les pourparlers en cours: Le Spoutnik V sera produit en Algérie
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 03 - 02 - 2021

Le projet d'une production en Algérie du vaccin russe Spoutnik V contre le virus Covid-19 se confirme. Le ministre de l'Industrie pharmaceutique, Lotfi Benbahmed, a, en effet, révélé hier que «le laboratoire algérien Frater Razes a entrepris des discussions avec un opérateur russe pour la production du vaccin Spoutnik V en Algérie».
Lors d'un point de presse animé en marge de l'installation du nouvel Observatoire national de veille sur la disponibilité des produits pharmaceutiques, le ministre a fait savoir à ce propos que le dossier technique pour la production du vaccin a été transmis, depuis un mois et demi, à l'Agence nationale des produits pharmaceutiques (ANPP). Le DG de cette dernière, Kamel Mansouri, avait annoncé la veille, lors de son passage sur la chaîne de télévision publique, une production du vaccin russe «Spoutnik V» en Algérie qui devra débuter «dans les semaines à venir», marquant, a-t-il dit, le passage de l'Algérie du statut «d'importateur de vaccins à celui d'exportateur».
Selon les explications du ministre de l'Industrie pharmaceutique, il existe quatre phases pour la production de ce vaccin dont deux phases peuvent être réalisées par les opérateurs nationaux. Deux autres phases en amont concernent la biotechnologie consistant en l'utilisation de cellules vivantes pour la production du vaccin. «La Russie est disposée à nous fournir cette technologie et nous accompagner dans ce projet en transférant les technologies nécessaires à l'Algérie», a assuré M. Benbahmed, ajoutant qu'il existe un accord de partenariat entre l'Observatoire de veille sur la disponibilité des produits pharmaceutiques et son homologue russe impliquant le contrôle, l'enregistrement et la fabrication de produits pharmaceutiques ainsi que des volets de formation et de transfert technologique. De plus, selon lui, l'Algérie possède les capacités de production du vaccin, estimant toutefois prématuré d'évoquer des chiffres sur les futures quantités produites.
S'agissant des délais de production, le ministre a indiqué que le début de la production «pourra se faire rapidement après réception de la matière première». «La production peut débuter deux mois après l'arrivée de la matière première de Russie et les analyses spécifiques au vaccin», a-t-il indiqué, notant que ce projet permettra de couvrir le marché national mais aussi d'exporter vers d'autres pays de la région et du continent.
Par ailleurs, le directeur général de l'Agence nationale des produits pharmaceutiques, Kamel Mansouri, avait confié lundi à la télévision publique que les pourparlers engagés depuis des semaines avec la partie russe avaient atteint un «stade très avancé pour démarrer le processus de production du vaccin Spoutnik V en Algérie», précisant au passage que ce processus se déroulerait en partenariat entre l'entreprise publique Saidal et des entreprises privées algériennes qui ont l'expertise nécessaire dans la production de médicaments.
Pour M. Mansouri, l'Algérie «œuvrera, dans un premier temps, à couvrir la demande nationale de ce vaccin» avec l'ambition, «dans une seconde étape, à l'exporter, notamment vers les pays voisins». Une démarche qui s'inscrit dans le cadre de la politique générale du secteur visant à réduire la facture d'importation. «Nous avons obtenu en peu de temps des résultats positifs et réduit la facture d'importation, et aujourd'hui nous cherchons à augmenter la part des exportations à l'étranger», a-t-il soutenu.
Pour rappel, c'est l'ambassadeur de Russie en Algérie, Igor Beliaev, qui a été le premier à évoquer l'éventualité d'une production en Algérie du vaccin russe. Un vaccin auquel on prête une efficacité de plus de 91%, sans compter les avantages qu'ils offrent pour ce qui est de son prix et des conditions de sa conservation.
A rappeler que la vaccination contre le Covid-19 a commencé samedi en Algérie, après la réception, vendredi, de 50.000 doses du vaccin russe Spoutnik V, et, lundi, d'une cargaison de 50.000 doses du vaccin britannique Astra-Zeneca.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.