Conflit au Sahara occidental : le Conseil de sécurité opte pour l'inaction    Covid-19 : aménagement de l'horaire de confinement partiel à domicile dans 9 wilayas    "La majorité" des contrôleurs de commerce sont sur le terrain en dépit de la grève    Emouvantes obsèques de la moudjahida Annie Fiorio-Steiner à Alger    Législatives du 12 juin : Les délais pour le dépôt des dossiers de candidatures prorogés    Coronavirus: 189 nouveaux cas, 135 guérisons et 9 décès    Tribunal Sidi M'hamed: Saïd Djabelkhir condamné à 3 ans de prison ferme pour offense à l'Islam    Le fils d'Idriss Déby intronisé président de la République    Que faire pour réguler le marché ?    La Super Ligue se déballonne, le foot européen doit recoller les morceaux    Le CRB enfonce le CABBA    La JSK y est presque, l'ESS rate le coche    Reprise à la hausse des activités du commerce extérieur    «Contrainte majeure» pour certains, «normale» pour d'autres    «10 000 patients sont en attente d'une greffe»    Tajine de kefta aux œufs    Ligue arabe, ONU, UE et UA réclament «un retrait immédiat» des troupes étrangères    La première édition du 2 au 5 juillet 2021 aux Ouacifs    Actuculte    ARAMA DE RETOUR, NEGHIZ CONTACTE    Création d'une société ENR mixte Sonatrach/Sonelgaz : Que deviendra le programme solaire des 1000 mégawatts ?    Lancement d'une étude macroéconomique    La Banque mondiale table sur un baril à 56 dollars en 2021    Grandiose marche nocturne à Akbou    Incendie au marché de gros des fruits et légumes    Cote d'alerte    Le lanceur d'alerte Noureddine Tounsi restera en prison    FAF : Zetchi passe la main à Amara    RC Kouba : Six mois de suspension pour Ghalem    7070 météorites algériennes filent illégalement à l'étranger    "Nous devons entretenir notre mémoire"    Ecoles primaires: Les appels au débrayage se multiplient    Des Algériens parmi eux: 18.000 enfants migrants non accompagnés disparus en Europe    Amnesty International: «Une nette baisse des condamnations à mort en Algérie»    Un fonds de 7,55 millions d'euros pour les migrants    768 Logements sociaux électrifiés    Des milliers de travailleurs investissent la rue    La nécessaire coordination    Le challenge de deux présidents    15 quintaux de kif marocain saisis    «Possibilité non négligeable» d'une victoire de l'extrême droite    Brèves    La sanglante guerre d'usure des Houthis    L'Algérie ne tombera pas    Les islamistes rêvent de victoire    L'art comme oeuvre marchande    Promouvoir la diversité linguistique amazighe    «Les centres d'archives sont une vitrine»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Covid-19: Deux cas du variant britannique découverts en Algérie
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 27 - 02 - 2021

La mauvaise nouvelle est tombée jeudi soir : deux cas du variant britannique du coronavirus (Covid-19) ont été détectés en Algérie, a annoncé l'Institut Pasteur d'Algérie, dans un communiqué. Pourtant, le ministère de la Santé avait, quelques heures auparavant, démenti cette information donnée par des médias. « L'Institut Pasteur d'Algérie a détecté sur des PCR positives, datées du 19 février 2021, deux variants britanniques portant les mutations N501Y et D614G, avec délétion des positions 69-79, qui sont des signatures génétiques de ce variant (Détecté pour la première fois le 20 septembre 2020 dans la ville de Kent en Grande-Bretagne », a souligné l'Institut sur sa page Facebook. L'Institut Pasteur a également précisé que « ces deux souches mutantes ont été détectées chez un membre du personnel de santé de l'EHS de Psychiatrie de Cheraga (une infirmière isolée actuellement) et chez un immigré venant de France pour l'enterrement de son père ». Toujours selon l'Institut Pasteur, des alertes ont eu lieu auparavant (notamment au CHU Beni Messous et récemment à l'EPH Zmirli) et dont les résultats de la recherche des quatre variants (de Grande-Bretagne, d'Afrique du Sud, du Brésil et du Japon) ont été négatifs (souche classique) ». « Sur le plan épidémiologique, l'Algérie a enregistré, ces dernières semaines, une certaine stabilité du nombre de cas de contamination par le coronavirus Covid-19 », a constaté l'Institut, qui a rappelé que « la grande attention portée aux mesures de distanciation sociale et le port de masque de protection dans le cadre du protocole sanitaire sont les meilleurs garants du maintien de la stabilité enregistrée actuellement ». Et même si la situation pandémique reste stable avec moins de deux cent nouveaux cas confirmés par jour, la communauté scientifique s'inquiète de l'évolution de la maladie avec des souches virales sur lesquelles sont fixées plusieurs mutations. Signalé le 14 décembre 2020 à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), le variant VOC 202012/01, est apparu en Angleterre au mois de septembre. Plusieurs études ont confirmé que ce variant anglais pourrait exacerber les symptômes classiques du Covid-19. Plus de toux, plus de fatigue, plus de courbatures, il s'est très rapidement propagé à de nombreux pays. Au 16 février 2021, il a été identifié dans 94 pays selon l'OMS.
Mal connus par la communauté scientifique, ils pourraient mettre à mal l'immunité développée par les patients déjà contaminés dans le passé par la Covid-19 et impacter l'efficacité des vaccins déjà mis sur le marché, selon les scientifiques.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.