"Je paie ma candidature à la présidentielle"    Abdelkader Bensalah s'est éteint à l'âge de 80 ans    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    L'offre se resserre    Rentrée scolaire perturbée à Béjaïa    La décrue renforce les réticences    Grand projet pour la culture du colza    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    L'Isacom dénonce l'arrestation de militants sahraouis    Le groupe paramilitaire russe Wagner fait peur à Pari    Vers la résiliation du contrat de l'entraîneur tunisien    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre saisons    La sélection algérienne boucle son stage d'évaluation    La Casnos explique ses mesures exceptionnelles    182 agressions contre le réseau gazier cette année    Bekkat plaide pour le rattachement de la sécurité sociale à la Santé    Sauce aux fines herbes    La montée des extrémismes    La France déchirée?    Haut Conseil de Sécurité: L'espace aérien algérien fermé aux avions marocains    Tébessa: La bataille d'El Djorf revient    Bouteflika, héros tragique de l'Algérie    L'ONU débloque 8,5 millions de dollars américains pour aider le Niger    Trois projets innovants au concours national de l'entrepreneuriat    Renault signe un contrat avec la Bourse de l'Ouest    Les préoccupations locales dominent    Griezmann n'y arrive toujours pas    14 joueurs recrutés et la liste encore ouverte    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    Boulahia s'engage avec l'Emirates Club    Tuchel ne lâche pas Werner    Salah Goudjil, président du Conseil de la nation    Lumière sur les zones d'ombre    La pénurie en eau potable était évitable    Annaba a trouvé la parade    Une saignée inévitable    18 et 36 mois de prison requis contre deux agents    MERIEM    Cinglant revers du makhzen    L'Algérie ferme son espace aérien avec le Maroc    Ici, ailleurs, de Borges à El-Harrach    "LA LITTERATURE NOURRIT L'IMAGINAIRE ET FAÇONNE UN INDIVIDU LIBRE"    De quoi la littérature est-elle le nom en Algérie ?    «Ma renaissance en couleurs...»    Elle est accusée de conflit d'intérêts    Tayeb était calme et juste    Abdelkader Bensalah n'est plus    12 éléments de soutien au terrorisme en une semaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Pour faire face à la troisième vague: Le retour au confinement pas exclu
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 07 - 07 - 2021

«Rien n'est exclu pour faire face à cette troisième vague de l'épidémie, surtout en matière de durcissement des mesures préventives pour infléchir à la baisse l'augmentation quotidienne des cas de contaminations au Covid-19 », a déclaré, hier mardi, le Pr Ryad Mahyaoui, membre du comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie du coronavirus.
Intervenant sur les ondes de la Radio nationale, le Pr Ryad Mahyaoui a qualifié la situation épidémiologique actuelle « d'inquiétante », surtout avec « l'augmentation fulgurante des cas de contaminations et le nombre de décès que nous enregistrons chaque jour dans les wilayas à forte densité de population, comme Alger, Oran et Constantine », a-t-il alerté. L'invité de la Radio a surtout révélé que les cas de contaminations déclarés quotidiennement « ne reflètent pas la réalité, parce que de nombreux citoyens ne déclarent pas leur maladie et refusent de se rendre chez le médecin ou les structures de santé de proximité, se limitant à faire dans l'automédication », a-t-il souligné, insistant sur le fait que les cas déclarés chaque jour « sont ceux des tests PCR seulement ». « Il est temps de tirer la sonnette d'alarme et aller très rapidement vers des solutions urgentes comme le retour aux mesures de prévention, totalement absentes ces derniers temps dans les lieux et places publics, les marchés et les surfaces commerciales », a-t-il déploré.
Au sujet des nouveaux variants du Covid-19, le membre du comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie du coronavirus a indiqué que « les symptômes classiques du Covid ne sont plus les mêmes avec les nouveaux variants, tout comme leur dépistage est beaucoup plus difficile en raison du manque de moyens adéquats », confirmant que les variants britannique et indien (Delta) sont bel et bien présents en Algérie. « La vigilance doit être élevée à son niveau maximum et toute personne, même avec des symptômes légers, doit immédiatement se présenter aux structures de santé, en attendant de trouver sous le sceau de l'urgence absolue des solutions pour éviter des contaminations à large échelle », a-t-il alerté. « Le confinement à domicile a donné des résultats probants lors de la première vague et un retour à un confinement sanitaire de la population ou du moins l'application de mesures beaucoup plus rigoureuses ne sont pas exclus face au relâchement constaté et la dangerosité des nouveaux variants », a encore mis en garde le Pr Ryad Mahyaoui, ajoutant que les services de réanimation « sont presque tous arrivés à saturation, certains établissements ayant même converti des services complets comme ceux de la médecine interne ou la chirurgie en pavillons spécialement dédiés aux malades Covid », a-t-il affirmé.
Et pour faire face à la nouvelle situation épidémiologie dans le pays, « il a été décidé de revoir le programme des congés d'été du personnel médical à deux semaines seulement, même si nous savons que les staffs médicaux font face à un stress et un rythme de travail insoutenables », a-t-il reconnu. Pr Mahyaoui a, enfin, démenti une éventuelle pénurie en oxygène médical, assurant que les « établissements de santé disposent de quantités suffisantes en ce produit indispensable dans le traitement des cas de Covid », a-t-il conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.