6 aliments légers que vous pouvez manger avant de dormir    Serie A : La Juventus se rate face à Vérone    Médicament: Le SNAPO suspend son mouvement de protestation    Pour développer la coopération bilatérale: Le conseiller commercial à l'ambassade de France en visite à la CCIO    Accès via l'autoroute Est-Ouest: Le pôle urbain de Tlélat pris en otage par le gel du projet    Meurtre de Khashoggi: Washington accuse le prince saoudien, mais ne le sanctionne pas    Ce que doit la rue à l'urne    Rompre vite avec nos vieux démons    Football - Ligue 1: L'ESS aux commandes, la palme au WAT et au MCO    Ligue 2 - Groupe Centre: L'USM Harrach nouveau leader    Groupe Est: La passe de trois pour l'US Chaouia    Les Oranais entament l'an 2 de la Covid-19: Appels réitérés pour le respect des mesures de prévention    Prévue pour aujourd'hui: La grève des adjoints de l'éducation gelée    Guelma: Deux jeunes retrouvés morts dans une grotte, un troisième sauvé    Qui veut canarder les ambulances ?    Des acquis politiques et diplomatiques sur fond de victoires militaires    l'augmentation de la marge bénéficiaire, pointée du doigt    "Fitna" chez les Frères musulmans    155 nouveaux cas et 2 décès    De Bruyne entre dans un cercle fermé de la Premier League    32e anniversaire de la disparition Dda Lmulud : l'apport de Mammeri à la préservation de la poésie populaire    Louisa Hanoune dénonce le projet de code électoral    La Saoura passe en tête, l'USMA et le NAHD se rebiffent !    Un vendredi sans heurts    Une obligation, pas un choix    Les 12 commandements de la phase transitoire    Alerte au variant britannique    Plusieurs forêts décimées en février    Tensions à Rangoun où la police disperse une manifestation    Pékin et New Delhi discutent d'une nouvelle désescalade sur leur frontière    Report du procès de Saïd Djabelkhir    Rebondissement dans le limogeage de l'ex-directeur de la radio locale    «Les femmes sont présentes dans les combats mais pas dans les acquis»    Les résidents attendent leurs actes de propriété depuis 38 ans    Les litiges fonciers en débat    UN DRAME ET DES ZONES D'OMBRE    Neuf militaires tués au Mali    Le hirakiste Karim Ilyès relâché    Un sparadrap sur une jambe de bois ?    Intrigant limogeage du directeur de la radio de Jijel    Défaillance de 12 entreprises versées dans le domaine de la pêche    Diwaniya Art Gallery représente quatre artistes algériens et étrangers    Focus sur l'insertion professionnelle des jeunes handicapés    Pénurie d'eau à Boumerdès : Vive tension dans plusieurs communes    Un jeune youtubeur disparu depuis mercredi dernier : La ville d'Oran en état d'alerte    Après une interruption de près d'une année: Retour des marches du vendredi    Un gâchis irrécupérable ?    Mohamed Bazoum, élu président du Niger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Lutter contre la xénophobie par une refonte des relations internationales se fondant sur le dialogue des cultures
Publié dans Réflexion le 21 - 09 - 2012

Pourquoi attiser tant de haine. Aujourd'hui c'est l'Islam, demain ce sera la religion juive et catholique qui sera dénaturée. Libre à chacun de croire ou de ne pas croire mais respectons la pensée d'autrui. C'est le fondement de la liberté.
1.-Ayant été toujours un défenseur de la liberté de penser et notamment de la liberté des médias fondement de tout processus démocratique tenant compte des anthropologies culturelles, la funeste vidéo anti Islam et les photos provocateurs de l'hebdomadaire satirique français, Charlie Hebdo animés surtout par des gains faciles grâce à une publicité tapageuse imposent un débat sérieux sur le concept de liberté. Comment ne pas rappeler que depuis que le monde est monde le concept de liberté a imprégné la pensée philosophique de Platon, Aristote, Averroès philosophe arabe et le grand penseur maghrébin Ibn Khladoun. Le mot le plus proche qui est utilisé dans les textes islamiques principaux (le Coran et la Sunna) assimile « la philosophie » à « sagesse », tolérance. C'est pourquoi beaucoup de philosophes musulmans utilisent le mot « sagesse » comme synonyme du mot « philosophie », qui pénétra la pensée arabe islamique comme arabisation du mot grec « philosophie. Que l'on relise les œuvres d'Al-Kindi, Al Ghazali, Al Farabi et en occident plus près de nous deux éminents penseurs, le français Jean Jacques Rousseau et l'allemand Emmanuel Kant pour qui la loi est nécessaire pour garantir les libertés, éviter la tyrannie les conflits et l'esclavage. Et pour deux autres philosophes allemands, Hegel et Nietsche le toi est antérieur au moi et il est erroné de concevoir une liberté indépendance comme un état monadique, où l'individu serait une totalité fermée, les relations humaines étant à la fois des sources de conflits et d'aliénation, et des conditions de liberté sociale et politique.
2.-Toutes les religions et notamment le judaïsme, le christianisme et l'Islam n'ont jamais prôné la violence, leur fondement étant la tolérance. L'adhésion ou pas à une religion est fondée sur le consentement sans contraintes. Or, contrairement à ces principes fondamentaux, ( que l‘on se rappelle les périodes d'inquisition en Europe), l'histoire mouvementée de l'humanité montre des guerres meurtrières au sein d'une même religion et entre différentes religions, les livres saints ayant été dénaturés, instrumentalisés souvent à des fins politiques. La symbiose des apports entre l'Orient et de l'Occident a permis à l'humanité de faire des grands progrès et ce dans tous les domaines. Comment ne pas souligner l'histoire millénaire de cohabitation pacifique entre les juifs et les musulmans qui d'ailleurs ont été les plus grands protecteurs des juifs persécutés. Musulman, j'ai beaucoup d'amis juifs, chrétiens, bouddhistes et ceux qui n'ont aucune croyance et le courant pour les débats a été toujours fructueux. Le dialogue vertueux est la meilleure manière de dépasser les incompréhensions. Si dans une famille le père et la mère veut u imposer chacun son points de vue c'est l'éclatement de la cellule familiale Lorsqu'un pouvoir par des dictas veut imposer ses lois qui ne correspondent pas à l'état de la société, celle-ci enfante ses propres lois qui lui permet de fonctionner accentuant le divorce Etat-citoyens. Mais je pense que si la liberté d'expression est un acquis universel, elle ne peut aller jusqu'à porter atteinte à la dignité de millions de juifs, chrétiens ou musulmans ou d'athées pour leurs croyances et opinions. La déontologie par le respect d'autrui devrait nous guider. La violence physique doit être condamnée avec rigueur car c'est la meilleure manière de faire de la publicité aux extrémistes. Il faut condamner la violence verbale tan t de la vidéo anti Islam sur internet, que les caricatures provocateurs de l'hebdomadaire Charlie hebdo qui attisent la haine favorisent l'extrémisme haine et portent atteinte aux libertés fondamentales. Elle ne saurait représenter la pensée de la majorité du peuple américain et français mais une minorité raciste. . Les extrêmes se rejoignent forcément. Les extrémistes religieux jouant sur le faible niveau culturel de la population appellent à la violence physique. Les extrémistes occidentaux minoritaires, veulent montrer faussement que l'Islam est incompatible avec les valeurs démocratiques et que tous les musulmans sont des terroristes. Cependant ce serait aller vite en besogne de parler de chocs de civilisations car la majorité des populations de tous les continents aspire à la paix, à la dignité et à la cohabitation et c'est pourquoi je récuse cette vision négative. La seule voie pour lutter efficacement contre l'extrémisme , en ces moments de grands bouleversements géostratégiques qui s'annoncent importants entre 2013-2020 , est la cohésion sociale mondiale, la lutte contre la corruptions et la moralité comme critère cardinal de la gouvernance de tous les dirigeants de la planète , également en Occident car s'il ya des corrompus, il ya forcément des corrupteurs. Cela passe par une profonde refonte des relations internationales, évitant cette injustice planétaire, sans lesquels aucun développement global fiable ne peut se réaliser. Le combat contre le racisme, la xénophobie, sous toutes ses formes, le dialogue des cultures, source d'enrichissement mutuel, concourent à cette refonte urgente des relations internationales. Et ce sera la seule manière de préserver les libertés, et de lutter contre les provocations récentes comme celles récentes de certains qui s'abritent derrière la liberté de la presse attirés surtout par l'appât du gain facile et attisant les haines.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.