TRIBUNAL MILITAIRE : L'avocat du général Toufik demande le report du procès !    PRESIDENTIELLE : 39 postulants à la candidature retirent les formulaires    ELECTION PRESIDENTIELLE : Le parti de Makri garde le suspense    AIN TEMOUCHENT : 3 ‘'harraga'' interceptés à Oulhaça    BACCALAUREAT PROFESSIONNEL : Installation d'une Commission pour l'examen du dossier    MASCARA : 8 individus arrêtés pour vol de véhicule    Real Madrid: Benzema, un record de la tête en 2019    Boudjemaâ Talaï placé sous mandat de dépôt    Vent de contestation au groupe média d'Ali Haddad    Le bilan s'élève à près de 200 victimes    L'Iran plaide pour un projet régional de sécurité    L'armée envoie des renforts à proximité du plateau du Golan    Affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Suez    Les magistrats confirment et dénoncent    Résultats    Bien négocier la manche aller    Batelli critique le rendement des joueurs    Ce que risque Sofiane Bouchar    Le temps des incertitudes    Les travailleurs exigent le versement de leurs salaires    Un Plan national climat pour bientôt    Des partis et des personnalités soutiennent Kaïs Saïed    Plus de 16 500 étudiants affiliés    Lancement de la campagne à Naâma    Le policier à l'origine de l'accident mortel à Oued R'hiou écroué    Un espace pour préserver l'histoire de cette expression populaire    "Trésor humain vivant" du Sénégal    Blonde ou brune ?    Tinder lance une série interactive qui influencera les rencontres proposées à l'utilisateur    Réception de plusieurs équipements au 1er trimestre 2020    Affaire Kamel Chikhi : Report du procès au 6 octobre prochain    «La classe politique et les personnalités doivent se positionner avec le peuple»    Le procès renvoyé au 29 septembre    JS Kabylie : Enchaîner par une troisième victoire face au CRB    MO Béjaïa : Nechma remplace Bouzidi    La langue de Molière ou la langue de Shakespeare : «Is that ‘‘la question'' ?»    Aït Ferrach (Bouzeguène) : Un mémorial de chouhada en chantier    Aïn Defla : Abdelkader Chaterbache, un artisan au service de l'éducation    Pommades cancérigènes: Les précisions du SNAPO    Le spleen du professeur avant la retraite    El-Tarf: Des transporteurs bloquent l'accès d'une base de vie chinoise    Division nationale amateur - Ouest: Le SCMO, l'IRBEK et le CRT confirment    La future coalition en Israël : blanc bonnet et bonnet blanc    Le ministère s'explique    Les victimes protestent et réclament leur argent    Téhéran met une nouvelle fois en garde contre une attaque    Présidentielle en Tunisie … La logique arithmétique plaide pour Kaïs Saïed    Brexit : Le Royaume-Uni quittera l'Union européenne le 31 octobre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





LE FLN REPRESENTE PAR DEUX CANDIDATS AUX SENATORIALES : Qui des deux aura le dernier mot
Publié dans Réflexion le 25 - 12 - 2009

A moins de 72 heures de la tenue du vote pour les sénatoriales, fixé pour le 29 du mois en cours, cinq candidats sont en lice pour le fameux siège de sénateur à Mostaganem.
Si les formations politiques de Moussa Touati, d'Aboudjerra Soltani et d'Ahmed Ouyahia, les choses n'ont pas été si difficiles pour pouvoir traverser le cap des primaires et que l'esprit de solidarité reste de rigueur et n'attendent que le jour « J » pour être fixées, au FLN c'est la guéguerre. Deux candidats sont entrés en course, il s'agit de M.Soltani Belghali, président de l'assemblée populaire de wilaya, et Koïbich Abdellah membre de ladite instance. Le premier qui, pour rappel, était déchu lors des primaires, puisque les élections ont été remportées par son adversaire ayant glané 71 voix contre 44 pour le P/APW. Le P/APW, qui avait mal digéré cet échec prémédité et concocté selon lui par des adversaires au sein de sa famille politique, lors des primaires, n'est pas prêt à se laisser faire d'autant plus qu'il est certain qu'il avait perdu les primaires suite à des tractations conclues en coulisses en sa défaveur par certains responsables locaux et élus du parti. Par ailleurs, lorsque nous avons appris qu'il allait être le second candidat du FLN, nous l'avons contacté pour nous apporter quelques éclaircissements sur cette candidature, il nous fait part officiellement que le FLN à Mostaganem, à l'instar d'autres wilayas aura deux candidats aux sénatoriales et qu'il est présentement candidat du FLN également. S'agissant du vote, plusieurs probabilités sont sur la table et les observateurs locaux n'écartent pas une défaite du FLN du fait qu'il s'engage en rangs dispersés dans cette bataille électorale, d'autant plus que le vieux parti est étroitement surveillé et épié par son éternel rival qu'est le RND, qui semble t-il, son candidat n'est pas prêt de laisser passer cette occasion, sachant qu'on lui reconnaît sa ténacité, il est considéré comme un concurrent redoutable et pugnace. En effet les derniers sondages montrent bien les défaillances au sein du vieux parti dans la mesure où plusieurs élus, appuyés par des maires auraient carrément opté pour le président de l'APW, qui selon eux, demeure en la circonstance, l'unique candidat du FLN, à pouvoir représenter dignement l'électorat et les élus de Mostaganem à la chambre haute et ils n'ont pas lésiné lors d'une rencontre à mettre en exergue son capital expérience en politique et le fait d'avoir assuré pendant presque deux mandats la présidence de l'assemblée populaire de wilaya, nonobstant son militantisme et sa présence effective au sein du FLN depuis presque trente années, contrairement au second candidat qui dit-on n'aura les coudées franches pour accomplir la mission si difficile et si délicate de sénateur. Pour le reste des candidats, le jeu ne vaudra peut-être pas la chandelle, mais il n'en demeure pas moins que leur engagement dans cette bataille inégale qu'il faut mentionner en toute impartialité, leur permettra de tâter le terrain et « soupeser » le poids de leurs formations respectives sur l'échiquier politique local, un sondage en quelque sorte qui leur sera certainement plus qu'utile pour les prochaines joutes électorales. Dans exactement trois jours, nous serons fixés sur le sort des différents candidats quoique les regards sont tous braqués envers les trois candidats qui font la Une locale à savoir : MM. Belghali Soltani et Koïbich Abdellah tous deux du FLN, talonnés par le tonitruant Maïzia Mansour, candidat du RND. Le 29 au soir, quelque soit les résultats, la wilaya de Mostaganem aura son nouveau sénateur, mais la bataille s'annonce des plus rudes. Nous y reviendrons après le vote

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.