PRISON D'EL-HARRACH : Amar Ghoul rejoint ses partenaires politiques    La tombe de Kamel-Eddine Fekhar profané    Le Harak ne sera jugé que sur les terrains où s'exerce son libre arbitre    STATION REGIONALE DE PROTECTION DES VEGETAUX A MOSTAGANEM : Alerte à la mineuse de la tomate de saison    AFFAIRES SONATRACH ET KHALIFA : Chakib Khelil et Rafik Khalifa seront rejugés    VIGNETTES AUTOMOBILES : La période d'acquittement prendra fin le 31 juillet    ŒUVRES UNIVERSITAIRES DE BECHAR : 31 individus placés sous contrôle judiciaire    GHRISS (MASCARA) : Un accident fait un mort et 2 blessés graves    NAAMA : Des protestataires bloquent l'entrée du FNPOS    (En cours) Algérie 0 - Sénégal 0    22e vendredi : Mobilisation et détermination à Tizi Ouzou    Tipasa : Le peuple de Hadjout marche toujours    Alger, 22e vendredi : La révolution pacifique supplante tout    Jijel. Loin d'Alger aussi, le rêve d'un changement pacifique    LA DIGNITE ET LA FIERTE D'UN PEUPLE    Bac 2019 à Sétif : Plus de 10.000 candidats admis    En Algérie, la Coupe des passions    Liverpool : Cette question que Jurgen Klopp trouve bizarre    Algérie-Sénégal : Historiquement, c'est les Verts qui ont l'avantage    Les Verts se remettent au travail    Des tablettes remises aux quarts-de-finaliste    La Revue nationale volontaire sur la mise en œuvre des ODD présentée par l'Algérie à New York    Mesures légales pour relancer la production    Trump accusé de racisme par le Congrès    Printemps arabe et trêve estivale    A la conquête de la seconde étoile !    Vendredi particulier en Algérie et au Caire    Baccalauréat 2019 : Les résultats connus aujourd'hui    Relogement de 71 familles    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La sonelgaz dévoile un nouveau modèle de consommation    Brèves de Boumerdès    Oran : Un vaste réseau de trafiquants de véhicules démantelé    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    Pour une nouvelle gouvernance locale autour de pôles régionaux    Concours Cheikh Abdelhamid Benbadis    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    L'épuration ou le crime d'« indignité nationale »    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Le calvaire des usagers    Les élues démocrates répondent à Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





ZONE HUMIDE DE LA MACTAA (MERS EL HADJADJ) : Recensement annuel des espèces ornithologiques
Publié dans Réflexion le 17 - 01 - 2016

Dans le cadre des activités de la Conservation des Forêts de Mostaganem, notamment la protection de la flore et de la faune sauvage de la région en milieu naturel et à l'approche de la célébration de la journée mondiale des zones humides qui aura lieu en février prochain, les cadres forestiers des trois conservations forestières de la région Ouest, Mostaganem, Oran et Mascara ont organisé conjointement une opération de recensement des espèces ornithologiques de la zone humide dite du Marais de la Mactaa, située entre Mostaganem et Oran, avec une partie touchant la Commune de Mohammadia dans la wilaya de Mascara.
Le journal ‘'Réflexion'', était sur le terrain accompagné des chefs des districts de la circonscription forestière d'Oran, Mascara et Mostaganem, afin d'assister à cette opération particulière de comptage des différents types d'oiseaux migrateurs venant d'Europe et faisant une halte dans cette importante zone humide pour l'écosystème local. La zone humide de la Mactaa s'étend sur une superficie de 44.500 ha classée le 2 février 2001 parmi les sites Ramsar, actuellement, on constate une réelle volonté de protéger de la part de l'Algérie en tant que partie contractante à la Convention de Ramsar sur les zones humides et se préoccuper de la sauvegarde et la gestion rationnelle de ces milieux, elle cherche à en connaître leurs aspects socio-économiques. Selon un cadre de la Conservation des Forêts de Mostaganem : « la Convention Ramsar a pour mission la conservation et l'utilisation rationnelle des zones humides par des actions locales, régionales et nationales et par la coopération internationale, en tant que contribution à la réalisation du développement durable dans le monde entier ». En ce qui concerne le Marais de la Mactaa, l'on dénombrait en 2014 plus de 20. 000 sujets d'oiseaux d'eau migrateurs qui passent par cette zone humide de la Mactaa. Un chiffre très important qui fait de ce site écologique un lieu incontournable à préserver et valoriser, malgré les difficultés rencontrées comme l'absence de précipitation en saison hivernale afin d'alimenter ce grand marais et le régénérer continuellement. Le marais de la Macta est ainsi appelé du nom d'un oued côtier situé à l'Ouest de Mostaganem et l'Est d'Arzew, il est formé par la réunion de deux cours d'eau : le Sig et l'Habra. Les oiseaux fréquemment observés dans cette zone sont le Héron, le héron pourpré, l'aigrette garzette, le héron, la grue cendrée, la cigogne blanche et l'ibis falcinelle, entre autres espèces recensées. Un bilan annuel du nombre des sujets d'oiseaux sera établi d'ici quelques jours pour comparer les résultats des années précédentes et analyser l'évolution de l'écosystème et repérer d'éventuels dysfonctionnements naturels.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.