Real Madrid: Zidane positif à la Covid-19    La Roma sanctionné par une défaite sur tapis vert    Real : Un coach argentin en cas de départ de Zidane ?    Boudjemaa Boushaba, nouveau directeur de l'Education de la wilaya de Sétif    Le détenu Mohamed Baba-Nedjar en grève de la faim    Interrogations sur le rôle de l'Anie    Nouveau procès pour le général Saïd Bey    «L'exploitation du schiste n'est pas pour demain»    Pas de marchandises à exporter, ni de navires algériens sillonnant les océans    Quand l'offre dépasse la demande    Taïeb Hafsi invité par Cap-Horizon 2054    L'huile d'olive "Dahbia" finaliste au Dubaï Olive Oil 2021    Perturbation du trafic vers Thenia et Tizi Ouzou    Les Tunisiens ne décolèrent pas    Il veut rendre à l'Amérique son rôle phare dans le monde    L'Espagne ne doit pas céder au «chantage» du Maroc    Réunion d'urgence sur les violences au Darfour    Un prêtre porté disparu dans le Sud-Ouest    Tebboune subit une intervention chirurgicale réussie sur le pied droit    La demande de liberté provisoire de Rachid Nekkaz rejetée    Les procès en appel de 11 hirakistes renvoyés au 10 mars    Duel à distance entre l'ESS et le MCA    "La JSK n'est pas en crise"    Les Rouge et Noir visent la quatrième victoire de suite    Quatre nouveaux entraîneurs remplacés en une semaine    Découvrez les bienfaits des oméga-3 !    Filets de poulet à la chapelure    Révelez votre beauté, suivez ces rituels    Vu à Alger    Le geste de Setram pour les enfants cancéreux    «Ni repentance ni excuses», tranche Paris    Cheikh Namous, un grand qui a accompagné les plus grands    A Berlin, une danseuse noire pourfend le racisme dans le ballet classique    Les villes sans cœur : l'Algérien vit comme dans un hôtel, toujours prêt à retourner dans son village !    Deux œuvres algériennes en lice    "Il n'y a qu'en Algérie où on conteste nos symboles"    La dernière Foggara de Tamentit se meurt    Coronavirus : 2849 décès depuis le début de l'épidémie    «En 1981, les Américains ont proposé l'Algérie pour le prix Nobel»    Récifs artificiels : en Algérie, des expériences timides    Jijel : Amarrage d'un bâtiment français à Djendjen    L'inspection régionale de la police de l'Ouest dresse son bilan: Plus d'un million de comprimés psychotropes saisis en 2020    Tlemcen - Vaccination contre la Covid-19 : des préparatifs et des interrogations    Créances impayées: La Sonelgaz sommée de sursoir aux coupures d'électricité    BIDEN, DIDEN ET L'UTOPIE    Cheikh Namous, une vie consacrée à la musique    Il était habité de la passion de savoir et de partager    Le président de la République ordonne la distribution de la copie originale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une organisation népalaise appelle l'ONU à faire pression sur le Maroc pour se retirer immédiatement du Sahara occidental
Publié dans Algérie Presse Service le 02 - 12 - 2020

L'Union nationale de la jeunesse népalaise a appelé l'ONU à faire pression sur le Maroc pour l'amener à se retirer immédiatement du Sahara occidental et respecter le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination et l'indépendance.
L'organisation népalaise a fait part, dans un communiqué publié mardi et relayé par l'agence sahraouie SPS, de son inquiétude quant à la violation de l'accord de cessez-le-feu par le Maroc le 13 novembre dernier en prenant pour cible un groupe de civils sahraouis qui manifestaient devant la brèche illégale d'El-Guerguerat.
Dans ce cadre, l'organisation a réitéré "son soutien constant au combat du peuple sahraoui visant à imposer le respect du droit des sahraouis à la liberté d'expression ainsi que leur combat pour recouvrer leur souveraineté en tant que nation indépendante".
L'Union a souligné que "la situation au Sahara occidental requiert la solidarité et l'attention de la communauté internationale et de toutes les forces progressistes du monde afin de soutenir le peuple sahraoui dans son combat légitime et noble contre l'occupation marocaine".
De même qu'elle s'est indignée de l'inertie de l'ONU et de toutes les instances régionales devant les agissements de l'occupant marocain, avant de condamner le silence de la communauté internationale et sa complicité avec le Maroc qui a violé le droit du peuple sahraoui à la liberté et l'indépendance".
L'Union de jeunesse a appelé le Conseil de sécurité "à adopter une position claire qui devra aboutir à la décolonisation au Sahara occidental, conformément à la décision 1514 et aux autres décisions onusiennes y afférentes".
Dans ce contexte, l'Union de jeunesse népalaise a rappelé aux Nations unies et à toutes les organisations internationales et régionales, "un ensemble de vérités qui semblent être ignorées et enterrées par le fait accompli".
Parmi ces vérités, souligne l'Union, le fait que "le Royaume marocain est une force d'occupation militaire et illégale du Sahara occidental et n'a aucune souveraineté, d'autant que le Sahara occidental est un territoire non-autonome selon l'ONU".
Le NYFN rappelle dans le communiqué, à l'adresse des organisations internationales et de l'opinion publique que la cause du Sahara Occidental « est une question de décolonisation inscrite depuis 1963 et qu'il importe de ce fait, de s'accommoder de la solution sur la base de cette formule, tout en opposant un rejet ferme à toutes les tentatives marocaines visant à imposer tout fait accompli colonial de tout genre ».
A ce propos, le NYFN estime que l'indulgence de la Communauté internationale est synonyme d'un soutien évident et flagrant à la Loi de la jungle dans les relations internationales.
La même organisation népalaise a appelé "toutes les organisations apparentées à tout faire pour sensibiliser leurs peuples, Gouvernements et sociétés civiles, aux crimes marocaines", assurant par là même de la poursuite du soutien du NYFN à la lutte des jeunes et du peuple sahraouis.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.