Derrar évoque une situation épidémiologique inquiétante    Foot-sélection nationale (U20): six cas testés positifs au Covid-19    USMA: 5 cas positifs au Covid-19 "totalement asymptomatiques"    ASSE : Le feuilleton Boudebouz serait définitivement terminé !    Amendement de la Constitution: paroles des animateurs du 19e jours de la campagne référendaire    Démantèlement d'une bande criminelle spécialisée dans l'escroquerie via les réseaux sociaux    Le conseil de la Choura de l'UMA: l'accord du cessez-le-feu en Libye, un indicateur encourageant    Appel à renforcer l'itinéraire technique pour développer la céréaliculture    Des ventes promotionnelles pour dynamiser la vente des livres    MICRO-ENTREPRISES : Les attributions du ministre délégué fixées    Tournoi ITF de Monastir: Ibbou directement dans le tableau final    Djaballeh appelle au boycott des produits français    CAMPAGNE REFERENDAIRE : Djerad défend le projet de révision de la Constitution    EDUCATION NATIONALE : Le calendrier des compositions fixé en 2 phases    MASCARA : Un nouveau siège pour la radio locale    REMISE DES CLES DES LOGEMENTS LPP : Les souscripteurs appelés à finaliser les démarches administratives    Plaidoyer pour l'ouverture des frontières    Man United : Solskjaer laisse Pogba et Van de Beek sur le banc. Il s'explique    L'amendement de la Constitution, acte "fondateur d'un Etat moderne et démocratique"    Mahrez remonté contre la déformation de ses propos    Mohamed Islam Bakir en renfort    Trois anciens walis dans la tourmente    Tebboune en autoconfinement pour cinq jours    Les délires d'un haineux    ONU: le traité interdisant les armes nucléaires pourra entrer en vigueur dans 90 jours    Un fléau à Mostaganem    Pavé au chocolat    Convalescence    La Révolution, série française et uchronique prévue sur Netflix    Le retour de la vieille garde prétorienne    Petit vampire de Joann Sfar, de la BD au grand écran    Le Royal Opera House : Vente d'un tableau de Hockney pour survivre à la pandémie    Le projet d'amendement constitutionnel accorde une bonne place aux jeunes dans l'Algérie nouvelle    10 décès et 250 nouveaux cas    Les correspondants de presse déplorent la rétention de l'information    Le Soudan se rapproche d'Israël    "Il y a autant d'intérêts multiples pour que la paix se fasse simplement"    L'Algérie, un pays toujours pas sûr pour l'UE    Naissance d'un comité de soutien à Mohamed Tadjadit    La passion retrouvée    USM Blida: Entre les exigences du public et la réalité    L'ambassadeur de France en Algérie au « Le Quotidien d'Oran »: «Pour l'Algérie et la France, les défis sont communs»    Importations: La menace de trop pour la filière pomme de terre    Et l'ennui naquit à l'université !    Le foncier industriel sous la loupe    L'ISSUE DES BRAVADES    Le MSP pointe du doigt Macron    Libye/accord de cessez-le-feu: appels à la mise en œuvre d'"un acquis majeur"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tipasa : L'idée d'un Hirak organisé et encadré est lancée
Publié dans El Watan le 24 - 05 - 2019

Les citoyens des localités de Gouraya, Cherchell, Hadjout et Tipasa ont battu le pavé pour ce 14ème vendredi, en rappelant leurs mots d'ordre du 22 février 2019.
Contactés par nos soins, quelques animateurs de la révolte populaire dans la wilaya de Tipasa nous ont confirmé que l'idée d'organiser et d'encadrer le « Hirak » vient d'être lancée. « Nous voulons maîtriser le flux, car les opportunistes et les cachiristes sont à l'affût, nous sommes vigilants, afin de ne pas polluer notre mouvement populaire », nous disent-ils.
« Ulech el vote » ; « les 3 « B » dégagent » ; « daoula madania machi askariya » ; « Bédoui dégage » ; « Bensalah dégage » ; « yat nahaou gâa » ; « non à l'éléction sous l'égide d'el-issaba » ; « la démocratie ne sort jamais de la caserne » ; « nous voulons libérer l'Algérie de ce système politique pourri » ; « silmiya, silmiya », tels sont les slogans scandés par les manifestants.
Un manifestant a participé dans la matinée au rassemblement à Alger. L'après-midi, il est revenu à Hadjout, très optimiste. « Nous avons mis une heure pour quitter le barrage de Oued-Mazafran, pourtant nous avons pris le départ à 07 h00 du matin, l'essentiel est de continuer à manifester, je vous assure que nous sommes tous satisfaits et optimistes, après le mois de Ramadhan, rassurez-vous, le nombre des manifestants sera très important » avoue t-il, avant de nous quitter pour rejoindre la marée humaine.
Un groupe de femmes attend l'arrivée de la procession dans un coin de rue, avant d'intégrer le groupe de manifestants. Quelques manifestants nous abordent, « peut-on compter sur vous pour médiatiser des conférences-débats que nous envisageons l'organiser avec les citoyens prochainement ici dans la wilaya de Tipasa. Nous n'allons pas vous dévoiler les lieux, maintenant, nous allons solliciter Karim Tabou et Me Bouchachi », concluent-ils.
Les contacts entre des animateurs des manifestations des localités de la wilaya sont entamés. Le mois de Ramadhan tire à sa fin, et les idées commencent à mûrir chez les animateurs du « Hirak » à Tipasa. La non tenue du scrutin du 04 juillet chez les citoyens est déjà acquise.
Les manifestants estiment que le système continue à sévir dans le quotidien, malgré la détermination des administrés. Les discours du patron de l'ANP ne semblent pas les convaincre, en dépit des interpellations des anciens hauts responsables du pays par la justice.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.