Liverpool : Klopp avait baissé les bras pour Coutinho    La Ligue 1 française trouve une formule pour la baisse des salaires    Situation des prisonniers sahraouis: le Polisario alerte Human Rights Watch    PSG : La condition de la femme d'Icardi    Le président du CNDH fait don d'un mois de son salaire    LA SPECULATION ET LA FRAUDE : Rezig annonce la radiation des commerçants coupables    Le général Kaidi nommé à la tête du DEP    COMMUNICATION : Belhimer promet "l'assainissement" du secteur de la publicité    MESURES PREVENTIVES CONTRE LECOVID-19 : Les visites dans les maisons de retraite interdites    45 nouveaux cas confirmés et 20 nouveaux décès en Algérie    Report des examens d'attestation de niveau    « Casser » RAJ en condamnant Abdelouahab Fersaoui    Lutte antiterroriste: découverte d'un pistolet mitrailleur et trois bombes artisanale à Boumerdes et Djelfa    Plus de 186.000 entreprises dotées d'un NIS au premier semestre 2019    Ouargla/Covid-19: divers programmes à distance au profit des enfants durant le confinement    Abdelouahab Fersaoui condamné à une année de prison ferme    Moscou et Riyad "proches" d'un accord    Les avocats demandent l'annulation du verdict de la Cour d'Alger    Les feuilles de l'automne    Les écoles privées aux abonnés absents    L'infrangible lien…    Des dizaines d'artistes prennent part à la campagne #WeAreItaly    Diffusion d'un riche programme pour petits et grands    Report du colloque national sur les balcons du Ghoufi    JS Kabylie : Solidarité au profit des communes    Les réfugiés embauchés dans l'agriculture    Impact de la pandémie de coronavirus sur les Etats africains : Les sombres prévisions du Quai d'Orsay    Industrie et pandémie de Covid-19 : Les groupes économiques publics augmentent leurs capacités de production    Impact de la pandémie de Covid-19 : Allégement des mesures fiscales pour les entreprises    Elle était la première femme parachutiste de l'Algérie post-indépendance : Décès de Mme El Moussaoui Fatima    Larbi Ounoughi installé à la tête de l'anep    Onu : Guterres exhorte les Etats à protéger les femmes    Arabie Saoudite : Sanction financière pour le défenseur Benlamri    NAHD : Pas de ponctions sur salaires    Festival du film virtuel : Appel à candidature    Concours de Photographie : En connexion directe avec l'Espagne    Oran : Concours du meilleur conte pour enfants sur internet    Blida: Le lourd tribut payé par le corps médical    Les horaires des administrations fixés de 8 h à 14 h dans neuf wilayas    90 kilogrammes de kif saisis après une course-poursuite    «Le crépuscule des contours d'un nouveau monde»    Le président du RAJ condamné à un an de prison    Les professionnels de la presse "concernés par le confinement"    Les prix flambent sur les marchés internationaux    Sahara occidental: le retard dans la désignation d'un envoyé spécial de l'ONU conduira vers un dérapage certain    Coronavirus : report du colloque national sur les balcons de Ghoufi prévu initialement à Biskra    Un député français saisit le procureur de Paris    3 personnes interpellées    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tipasa : L'idée d'un Hirak organisé et encadré est lancée
Publié dans El Watan le 24 - 05 - 2019

Les citoyens des localités de Gouraya, Cherchell, Hadjout et Tipasa ont battu le pavé pour ce 14ème vendredi, en rappelant leurs mots d'ordre du 22 février 2019.
Contactés par nos soins, quelques animateurs de la révolte populaire dans la wilaya de Tipasa nous ont confirmé que l'idée d'organiser et d'encadrer le « Hirak » vient d'être lancée. « Nous voulons maîtriser le flux, car les opportunistes et les cachiristes sont à l'affût, nous sommes vigilants, afin de ne pas polluer notre mouvement populaire », nous disent-ils.
« Ulech el vote » ; « les 3 « B » dégagent » ; « daoula madania machi askariya » ; « Bédoui dégage » ; « Bensalah dégage » ; « yat nahaou gâa » ; « non à l'éléction sous l'égide d'el-issaba » ; « la démocratie ne sort jamais de la caserne » ; « nous voulons libérer l'Algérie de ce système politique pourri » ; « silmiya, silmiya », tels sont les slogans scandés par les manifestants.
Un manifestant a participé dans la matinée au rassemblement à Alger. L'après-midi, il est revenu à Hadjout, très optimiste. « Nous avons mis une heure pour quitter le barrage de Oued-Mazafran, pourtant nous avons pris le départ à 07 h00 du matin, l'essentiel est de continuer à manifester, je vous assure que nous sommes tous satisfaits et optimistes, après le mois de Ramadhan, rassurez-vous, le nombre des manifestants sera très important » avoue t-il, avant de nous quitter pour rejoindre la marée humaine.
Un groupe de femmes attend l'arrivée de la procession dans un coin de rue, avant d'intégrer le groupe de manifestants. Quelques manifestants nous abordent, « peut-on compter sur vous pour médiatiser des conférences-débats que nous envisageons l'organiser avec les citoyens prochainement ici dans la wilaya de Tipasa. Nous n'allons pas vous dévoiler les lieux, maintenant, nous allons solliciter Karim Tabou et Me Bouchachi », concluent-ils.
Les contacts entre des animateurs des manifestations des localités de la wilaya sont entamés. Le mois de Ramadhan tire à sa fin, et les idées commencent à mûrir chez les animateurs du « Hirak » à Tipasa. La non tenue du scrutin du 04 juillet chez les citoyens est déjà acquise.
Les manifestants estiment que le système continue à sévir dans le quotidien, malgré la détermination des administrés. Les discours du patron de l'ANP ne semblent pas les convaincre, en dépit des interpellations des anciens hauts responsables du pays par la justice.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.