Constitution: les animateurs de la campagne insistent sur l'importance d'aller voter en masse    Anniversaire de la Guerre de libération: le Musée central de l'armée abrite un programme riche    Message du Président Tebboune à l'occasion de la Journée nationale de la presse    CPA: lancement inaugural de la finance islamique ce dimanche    Budget 2021: le secteur de l'Habitat détient la part du lion    Sahara occidental : créer une ONG pour plaider en faveur de l'indépendance du peuple sahraoui    Le projet d'amendement constitutionnel nécessite un "avis consensuel"    Palestine: le plan d'annexion se poursuivit en prétextant de la création de "réserves naturelles"    Classement Fifa: l'Algérie gagne cinq places    Arsenal: Özil, la mise au point d'Arteta    Coronavirus : 266 nouveaux cas, 136 guérisons et 8 décès    Manchester City: Fernandinho absent au moins un mois    Mawlid: une campagne de sensibilisation sur les dangers des produits pyrotechniques    Donald Trump a un compte bancaire en Chine    Nouvelles législatives en décembre    "Les alertes de l'ONS auraient dû interpeller Sonatrach"    "La dévaluation du dinar est inévitable"    Prison ferme, relaxes et condamnations avec sursis    Banouh libéré de la JSK à moindre coût    Le stage de l'EN interrompu à cause de la Covid-19    Vers une dérogation pour le club amateur    Lourdes peines pour Oulmi et Ouyahia    "LE RECUL DU MULTILATERALISME A FAVORISE LA MULTIPLICATION DES CRISES" Aujourd'hui, dans    Une rentrée presque normale à Alger    Atelier scientifique sur les glissements de terrain    LES VERITES AMÈRES D'UNE ENSEIGNANTE    Benfodil, Bensayeh et Zimu, lauréats    Des actrices unissent leurs voix contre les féminicides    Lire délivre    Une rentrée adaptée au contexte sanitaire    Macron et l'arabe    «Le sigle FLN doit être restitué au peuple»    La liberté dans le respect de l'autre    Le mur, la blessure du Sahara s'invite au Festival de Lugano    Disney ajoute un avertissement à ses classiques contenant des clichés racistes    Prix Marcel Duchamp à l'artiste franco-canadienne Kapwani Kiwanga    Equipe Nationale : U20 Bensmaïn satisfait du stage    Le RAJA interdit de quitter le Maroc pour cause de Covid-19 : Menace sur la demi-finale retour de la LDC    Djerad plaide pour une réelle ouverture dans le domaine de l'industrie    El Tarf: L'attribution des aides au logement rural fait des mécontents    Le projet révision de la Constitution, le CNDH et les Principes de Paris    Qui veut juger Aboubakr Benbouzid ?    Musulmans de France, tous coupables ?    Partenariat université-industrie pharmaceutique: Vers la création d'un «Hub biotechnologie»    L'ambassadeur de France à la Chambre de Commerce et d'Industrie de l'Oranie: Les intérêts réciproques réaffirmés    Bouira: Le ministre met en garde les commerçants spéculateurs    Complaisances    LES CHEMINS EPINEUX    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





AGEx de la SSPA/USM el Harrach : Retrait de confiance à Laïb acté aujourd'hui
Publié dans El Watan le 26 - 09 - 2020

Lancée depuis quelques semaines, l'opération de destitution de Mohmaed Laïb de son poste de président de la formation banlieusarde de l'USM Harrach devrait se concrétiser dès cet après-midi (14h), à l'occasion de la tenue de l'assemblée générale extraordinaire (AGex), programmée à la bibliothèque municipale (l'ancienne église, ndlr) à El Harrach, et à laquelle avait appelée bon nombre d'actionnaires du club et néanmoins opposants déclarés à l'actuel patron du club.
Une fronde menée depuis plusieurs semaines déjà par certains actionnaires, à leur tête l'inamovible Djaâfar Bouslimani, mais aussi les membres du club sportif amateur (CSA) et bon nombre d'ancien joueurs et dirigeants du club, à l'image des Meziani, Kouissi et autre Azizane, appuyée par les supporters qui réclament depuis plusieurs mois le départ de tous les dirigeants actuels de l'USMH, et à leur tête Mohamed Laïb qu'ils accusent ouvertement d'être le responsable de la situation qui prévaut au sein de leur formation, qui a connu une relégation en Ligue 2 et frôlée à deux reprises une descente en division amateur lors des trois derniers exercices.
Une coalition qui a visiblement fait bouger les choses, puisque bon nombre d'actionnaires, qui semblaient ne plus être concernés par ce qui se passe au sein du club ces derniers mois, avec notamment un conseil d'administration de la SSPA non réglementaire, composé que de deux actionnaires, à savoir le président Mohamed Laïb et son bras droit Aziz Nessan, en passant par la dégringolade de l'équipe aussi bien sur le plan sportif, gestion et financier, se sont désormais donné le mot, sous l'insistance de Bouslimani et des anciens joueurs pour prendre part aux travaux de cette AGex, dont l'ordre du jour n'est autre que le retrait de confiance à l'actuel président et son éjection des commandes du club.
Les deux tiers de l'AG sont pour la destitution de Laïb.
A ce propos, plusieurs de nos sources au sein de cette coalition de l'opposition, notamment des actionnaires, nous ont affirmé que leurs pairs actionnaires seront cette fois-ci au rendez-vous, et ne boycotteront pas cet AGex, comme c'était le cas lors des différentes AG avortées de ces derniers mois.
Contactés par nos soins, nos interlocuteurs nous ont même assuré que pas moins de 12 actionnaires sur les 19 que compte la SSPA/USMH, soit les deux tiers, assisteront aux travaux de cette AGex, et surtout voteront tous pour la destitution de Mohamed Laïb.
Interrogés sur la probabilité de voir certains de ces actionnaires faire de nouveau faux bond, nos interlocuteurs expliquent, avec conviction, qu'il n'y aura pas de défection, en insistant sur le fait que les actionnaires ne veulent pas avoir les supporters sur leur dos, surtout que ces derniers, qui réclament le départ de Laïb depuis plusieurs mois, ont menacé de s'en prendre à eux et de se déplacer chez eux, s'ils venaient à boycotter de nouveau ce conclave de la SSPA, qui est à leurs yeux primordial pour l'aboutissement de leur revendication de voir Laïb lâcher «enfin» les rênes du club.
Toujours selon nos interlocuteurs, même la démission que Laïb a annoncée il y a quelques jours ne sera pas acceptée lors de ce conclave, précisant que les actionnaires voteront un retrait de confiance pur et simple contre ce dernier. Ils nous assurent d'ailleurs à ce propos que Laïb veut juste créer un effet d'annonce à travers sa démission «verbale», puisque ce n'est pas la première fois qu'il le fait sans pour autant qu'il l'entérine.
Une démission, qui, toujours selon nos interlocuteurs, n'est autre «qu'une ultime et vaine tentative de Laïb de saborder l'AGex et les intentions des actionnaires de le destituer, croyant qu'après son annonce, on n'aura pas besoin de tenir cette assemblée pour le destituer».
Convaincue que cette fois-ci sera la bonne, la coalition de l'opposition évoque même désormais l'après-Laïb, à quelques heures de la tenue de l'AGEx, avec cette initiative de nommer un directoire à trois personnes pour gérer les affaires courantes du club.
Un directoire qui devrait être composé d'un actionnaire, d'un membre du CSA et d'un ancien joueur, et qui aura en charge de chercher des investisseurs et même un repreneur du club, surtout que le rachat de l'USMH par Naftal ne semble plus d'actualité, avec une transaction qui était dès le départ vouée à l'échec, en raison de l'affaire des bilans non certifiés que Laïb a voulu faire passer, malgré les nombreuses réserves et surtout du fait qu'ils n'ont jamais été approuvés par l'AG des actionnaires.
Ainsi, tout devrait être plus clair à l'issue de l'AGex de cet après-midi, qui promet de constituer un tournant pour l'avenir de la formation banlieusarde qui broie du noir depuis quelques années.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.