Importation des véhicules neufs : « une approche alliant simplification et efficacité est nécessaire », selon le Président (communiqué)    Barça : Les joueurs font la queue pour une photo avec Messi (Vidéo)    Man United : Greenwood signe un doublé face à Burnley    Responsable sahraoui : "Nous saurons faire face aux drones israéliens utilisés par le Maroc"    La Conférence de Bandung, début de la participation algérienne dans les fora internationaux    DGSN : installation de nouveaux chefs de Sûreté de wilayas    La phase de déploiement de la stratégie Sonelgaz-horizon 2035 sera bientôt entamée    Coronavirus: 156 nouveaux cas, 111 guérisons et 3 décès    Législatives du 12 juin: dernier délai pour le dépôt des dossiers de candidature, jeudi à minuit    Coupe de la Ligue : les matchs de mardi avancés à 15h30    Tribunal de Tipaza : Kamel Chikhi, dit «El Boucher», condamné à deux ans de prison ferme    Fédération algérienne de football : la passation de consignes Zetchi – Amara mardi    Vaccins anti-Covid : Les risques dus aux effets secondaires sont «négligeables», selon le Pr Mahiaoui    Enseignement supérieur : le recrutement direct des diplômés de doctorat «impossible », selon le ministre    Dangereuses menaces sur la Mosquée d'Al-Aqsa    «La présence de 1 588 containers en zones de stockage n'est pas logique»    Chranou explique les raisons du départ de l'entraîneur Sahraoui    Agressions contre le foncier public    Tadjine aux épinards    Les restaurants Errahma sont de retour    «Le Printemps berbère n'était pas venu spontanément»    Sale temps pour le Mouloudia    Des citoyens bloquent le centre-ville    Le scénario du groupe bancaire Crédit Agricole    Marche à Montréal pour célébrer le Printemps berbère    Forte mobilisation malgré le jeûne    L'Ahaggar, la bataille des territoires    Le Conseil de sécurité approuve le déploiement d'observateurs    Les Kabyles mettent le cap sur Garoua    Coronavirus: plus de 3 millions de morts dans le monde, course à la vaccination    Béchar : La pénurie du lait en sachet réapparaît    Théâtre régional de Mostaganem : Riche programme artistique et culturel    Fin de mission ou redéploiement ?    Dossier de la mémoire: «La pandémie est venue retarder les pourparlers»    Quand la vie se résume à un poème    El Tarf: Un riche programme culturel et artistique    L'Abef allège le recours au Credoc    À quoi joue la Turquie?    Plusieurs responsables américains interdits d'entrer en Russie    Le pic de l'inconscience    L'appareil sécuritaire toujours prêt face à la menace terroriste    «Les législatives sont un objectif stratégique»    Tebboune préside la réunion périodique    Renouvellement du bâtonnat de Boumerdès    «Nous souhaitons aller vers de nouveaux services»    Le premier martyr du Mouvement national    «El Aqaïd» de Abdelhamid Benbadis    Un cocktail culturel varié    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Des -15°C de Kiev à la chaleur algérienne»
Olha Formichova (soprano) et Dmytro Kuzmin (ténor), un duo ukrainien
Publié dans El Watan le 31 - 01 - 2016

La soprano Olha Formichocva et le ténor Dmytro Kuzmin, aux côtés de la jeune pianiste algéro-russe Louiza Hamadi, se sont produits sous les auspices de l'Orchestre symphonique national (OSN) sous la direction du maestro Volodymyr Sheiko, mercredi et jeudi, respectivement au TNA, à Alger et au Théâtre régional de Constantine, pour le plus grand bonheur des mélomanes.
C'est la première fois que vous produisez en Algérie…
Olha Formichova (soprano) : avant de partir pour ces dates de concerts en Algérie. Il y a eu des rumeurs. Des gens nous ont dit qu'«une femme européenne comme cela ne serait pas bien vue dans les rues algériennes».(rires). Et quand j'arrive à Alger, c'est tout à fait le contraire. Je m'y sens très bien, à l'aise ! Les Algériennes sont dans la rue. Sans aucun problème.
Vous êtes trois guest stars de l'OSN sous la direction du maestro Volodymyr Sheiko...
Dmytro Kuzmin (ténor) : Oui, c'est tout à fait différent. Là, nous sommes sollicités pour accomplir un travail. Nous sommes des artistes. On vient, on se prépare pour l'événement. On met beaucoup plus de temps à la préparation qu'à voir des choses dans la rue. C'est un événement. Surtout qu'on vient d'un pays, l'Ukraine, où il fait très froid : -15°C avant de venir.
Et 20°C ici, à Alger. Donc, un décalage très important de température. Aussi, on doit mettre en valeur nos voix, Olha Formichocva et moi. De -15°C à la chaleur algérienne.(rire)
Olha Formichova (soprano) : oui, absolument ! La préparation est importante. On est là pour la perfection. Au lieu de faire du shopping. (rire)
Au programme du concert figurent Franz Liszt, Gioachino Rossini, Giuseppe Verdi… Etes-vous à l'aise dans ce registre opératique ?
Olha Formichocva (soprano) : on connaît très bien ce programme. On a déjà interprété Franz Liszt, Gioachino Rossini et Giuseppe Verdi. Dmytro Kuzmin et moi-même sommes très à l'aise dans ce répertoire. Un registre exécuté sous la direction d'autres maestro, d'autres orchestres dans d'autres endroits à travers le monde. Mais sous la direction du maestro Volodymyr Sheiko, c'est la première fois. Même chose pour l'OSN, c'est toute première fois. On s'y sent bien et à l'aise. Au contraire, il y a une symbiose. Et c'est la première fois que je joue ce concerto avec l'OSN.
Après l'annexion de la Crimée par la Russie, les événements de la place Maïdan… il y a des liens filiaux entre l'Ukraine et la Russie. Est-il facile de se rendre en Russie, en Crimée ?
Dmytro Kuzmin (ténor) : je ne suis pas habilité à parler de cela.
Olha Formichova (soprano) : les Algériens sont au courant et informés de tout cela. On n'est pas à l'aise pour parler de politique.
Dmytro Kuzmin (ténor) : Parce qu'on est des musiciens. Des artistes. Moi, je suis de la partie voisine de la Russie.
Justement, il y a des familles entre les deux pays…
Olha Formichova (soprano) : mes parents vivent en Crimée.
Un problème de «libre circulation»… Faut-il un passeport pour s'y rendre ?
Dmytro Kuzmin (ténor) : c'est devenu difficile. Cela fait deux ans que je n'ai pas été à Lougansk pour rendre visite à ma famille. Trop de difficultés.
Olha Formichocva (soprano) : ma mère a eu des difficultés, des deux côtés, pour venir à Kiev.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.