CRB : Les trois raisons d'une élimination    CSC : Amrani redoute l'attaque de l'USMA    Bennacer buteur face à Cesena    Transport: L'Etat au secours d'Air Algérie en attendant l'ENTMV    De la durabilité des traces de gazage à leur volatilité    Tiaret: Soutien aux familles des gendarmes tués dans le crash de Boufarik    Algérie-UE: Les critiques de Bruxelles sont «paradoxales»    La viande bovine française fait sa promo à Alger    Carton rouge aux fossoyeurs du football algérien !    Bouira: La Protection civile prend du galon    Fonction publique: L'intersyndicale promet un 1er mai de protestation    Tiaret: Une mission scientifique pour des fouilles archéologiques    L'audace d'investir    Le Président Bouteflika félicite son homologue syrien à l'occasion du 72e anniversaire de l'indépendance de son pays    Un message fort au reste du monde!    L'hubris de l'éphémère    Une place Patrice Lumumba à Bruxelles    L'essoufflement des empires occidentaux    Frappes contre la Syrie : Menacer de la Troisième Guerre mondiale ferait-il partie de la stratégie de Trump ?    Algérie-Guinée : Signature d'un accord de coopération dans le domaine de la sécurité publique et de la protection civile    Un saut dans l'inconnu    Abdelaziz Bouteflika promoteur de la Réconciliation nationale, du progrès et de la prospérité    Le quotidien La Nouvelle Republique non reconnu par l'école de police Tayebi Larbi    Réunion de la JMMC : Guitouni y prendra part    Djabou ne sera pas prolongé    Vers une première titularisation de Slimani    Encore et toujours Benzema    L'heure de la vérité a sonné    Signature d'une convention cadre entre l'Agence spatiale algérienne (ASAL) et le Groupe Sonatrach    Préparation de la prochaine saison estivale : Necib promet une enveloppe financière de 31 milliards de dinars    un ivrogne tranche le cou d'un père de famille    Une association qui force le respect    La commission d'enquête installée    Quel programme pour la commune    40 affaires enrôlées en séances complémentaires    Poste et TIC et commerce électronique : Le Conseil de la nation vote aujourd'hui les deux projets de loi    "Nous voulons une académie collégiale"    Le nombre d'employés passe de 26 à 500    Deuxième édition du cinéma amazigh    Les mots, la douleur et le sublime    Cheikh Sidi Bémol présente «L'odyssée de Fulay» Entre conte et chants berbères    Festival universitaire du court-métrage à Mostaganem    Quatre communes d'Alger privées d'eau    Le pt : "l'iran n'est pas notre ennemi"    L'Algérie continue d'enterrer ses martyrs    Le Mouvement des sans-terre occupe l'appartement litigieux de Lula    Décès de Farouk Beloufa, réalisateur du film "Nahla"    À l'occasion du 72e anniversaire de l'indépendance de son pays : Le Président Bouteflika félicite son homologue syrien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Des -15°C de Kiev à la chaleur algérienne»
Olha Formichova (soprano) et Dmytro Kuzmin (ténor), un duo ukrainien
Publié dans El Watan le 31 - 01 - 2016

La soprano Olha Formichocva et le ténor Dmytro Kuzmin, aux côtés de la jeune pianiste algéro-russe Louiza Hamadi, se sont produits sous les auspices de l'Orchestre symphonique national (OSN) sous la direction du maestro Volodymyr Sheiko, mercredi et jeudi, respectivement au TNA, à Alger et au Théâtre régional de Constantine, pour le plus grand bonheur des mélomanes.
C'est la première fois que vous produisez en Algérie…
Olha Formichova (soprano) : avant de partir pour ces dates de concerts en Algérie. Il y a eu des rumeurs. Des gens nous ont dit qu'«une femme européenne comme cela ne serait pas bien vue dans les rues algériennes».(rires). Et quand j'arrive à Alger, c'est tout à fait le contraire. Je m'y sens très bien, à l'aise ! Les Algériennes sont dans la rue. Sans aucun problème.
Vous êtes trois guest stars de l'OSN sous la direction du maestro Volodymyr Sheiko...
Dmytro Kuzmin (ténor) : Oui, c'est tout à fait différent. Là, nous sommes sollicités pour accomplir un travail. Nous sommes des artistes. On vient, on se prépare pour l'événement. On met beaucoup plus de temps à la préparation qu'à voir des choses dans la rue. C'est un événement. Surtout qu'on vient d'un pays, l'Ukraine, où il fait très froid : -15°C avant de venir.
Et 20°C ici, à Alger. Donc, un décalage très important de température. Aussi, on doit mettre en valeur nos voix, Olha Formichocva et moi. De -15°C à la chaleur algérienne.(rire)
Olha Formichova (soprano) : oui, absolument ! La préparation est importante. On est là pour la perfection. Au lieu de faire du shopping. (rire)
Au programme du concert figurent Franz Liszt, Gioachino Rossini, Giuseppe Verdi… Etes-vous à l'aise dans ce registre opératique ?
Olha Formichocva (soprano) : on connaît très bien ce programme. On a déjà interprété Franz Liszt, Gioachino Rossini et Giuseppe Verdi. Dmytro Kuzmin et moi-même sommes très à l'aise dans ce répertoire. Un registre exécuté sous la direction d'autres maestro, d'autres orchestres dans d'autres endroits à travers le monde. Mais sous la direction du maestro Volodymyr Sheiko, c'est la première fois. Même chose pour l'OSN, c'est toute première fois. On s'y sent bien et à l'aise. Au contraire, il y a une symbiose. Et c'est la première fois que je joue ce concerto avec l'OSN.
Après l'annexion de la Crimée par la Russie, les événements de la place Maïdan… il y a des liens filiaux entre l'Ukraine et la Russie. Est-il facile de se rendre en Russie, en Crimée ?
Dmytro Kuzmin (ténor) : je ne suis pas habilité à parler de cela.
Olha Formichova (soprano) : les Algériens sont au courant et informés de tout cela. On n'est pas à l'aise pour parler de politique.
Dmytro Kuzmin (ténor) : Parce qu'on est des musiciens. Des artistes. Moi, je suis de la partie voisine de la Russie.
Justement, il y a des familles entre les deux pays…
Olha Formichova (soprano) : mes parents vivent en Crimée.
Un problème de «libre circulation»… Faut-il un passeport pour s'y rendre ?
Dmytro Kuzmin (ténor) : c'est devenu difficile. Cela fait deux ans que je n'ai pas été à Lougansk pour rendre visite à ma famille. Trop de difficultés.
Olha Formichocva (soprano) : ma mère a eu des difficultés, des deux côtés, pour venir à Kiev.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.