Les agences commerciales d'AT ouvertes dimanche 1er novembre    Sahara occidental: toute dérobade au référendum d'autodétermination rend caduc le cessez-le-feu    Les électeurs ivoiriens attendus samedi aux urnes pour élire leur président    Illizi-référendum: les bureaux itinérants accueillent les électeurs dans de bonnes conditions    L'Algérie condamne l'acte terroriste ayant ciblé un lieu de culte à Nice en France    Militaires français au Sahel. Un inconscient colonial si peu refoulé.    Cyclisme: les lauréats de 2019 récompensés à Staouéli    Foot-Covid19:le trio arbitral algérien confiné en Egypte "se porte bien"    Covid-19: 319 nouveaux cas, 195 guérisons et 7 décès    Explosion de gaz à Médéa, plusieurs blessés déplorés    Pourquoi le 1er novembre 1954 ?    ETAT DE SANTE DU PRESIDENT TEBBOUNE : La Présidence de la République rassure    Ligue 1-Covid19: le championnat peut reprendre mais sous conditions    REVOLUTION ET REVISION CONSTITUTIONNELLE : Demain, Novembre du changement    GPL : L'Algérie en mesure de convertir 500 000 véhicules/an    LE GENERAL SAID CHANEGRIHA SOULIGNE : ‘'Le personnel militaire doit avoir une conscience élevée''    Dessins et desseins de la France coloniale    Retour de la chaine Al Jazeera    FINANCE ISLAMIQUE : Forte adhésion des citoyens à Mostaganem    MASCARA : 718 mille quintaux d'olives prévus cette année    TISSEMSILT : Des secteurs d'utilité publique sans directeurs    POUR FORAGE ILLICITE D'UN PUITS A TIARET : Arrestation de 2 personnes à Medrissa    DEMANTELEMENT D'UN RESEAU DE DEALERS : Saisie de 5201 psychotropes à Tiaret    Liverpool: Van Dijk opéré avec succès    Real Madrid: un nouveau plan pour Dybala ?    Bayern Munich: Flick envoie un message à Alaba    "La honte à ceux qui séparent les épines des roses", le parcours d'une militante associative    ORAN : Un riche programme pour le Mawlid Ennabaoui    PRIX DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU JOURNALISTE PROFESSIONNEL : La lauréate Leila Zerguit honorée par le wali d'Oran    Octobre rose à Constantine: des femmes atteintes de cancer du sein à cœur ouvert    Service Presse de la wilaya III historique : la communication en soutien de la Révolution    La France a mené en Algérie une "guerre totale" qui a décimé la population autochtone    Référendum : l'Algérie est en phase de franchir une "étape décisive"    Tebboune reçoit un traitement en Allemagne, son état de santé "pas préoccupant"    L'ouverture du scrutin peut être avancée dans les zones éloignées et à l'étranger    Des ateliers sur la cybercriminalité en Algérie et en Tunisie    "Cette Constitution doit passer"    10 décès et 320 nouveaux cas    Annulation de toutes les réunions physiques à l'ONU    Qui a dit que deux parallèles ne se rencontrent jamais ?    Soumana prêté une saison au NC Magra    Le stage de Zéralda a pris fin sur une bonne note    L'UA inquiète de l'afflux des terroristes étrangers en Afrique    L'Azerbaïdjan accuse l'Arménie d'avoir tué 19 civils    Zeghmati "corrige" Sidi-Ali Khaldi ?    L'Opep+ a réussi à stabiliser les cours    L'Algérie procèdera à la réalisation "progressive" de centrales électriques    Les hôpitaux mobilisés à Chlef : Ouverture de nouveaux centres anti-Covid 19    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le chaâbi sous l'éteignoir
Publié dans El Watan le 09 - 11 - 2006


Certains “ratages” commis par la télévision nationale restent franchement incompréhensibles.En l'espace d'une vingtaine de jours,il y en eu trois tellement flagrants qu'ils méritent d'être signalés si tant est que le téléspectateur s'accorde avec nous pour dire que dans ces cas d'espèce la notion de service public a été piétinée de la manière la plus dédaigneuse qui soit.La première incartade a réduit la finale de la musique châabi qui s'est déroulée au mois de ramadhan à un non événement culturel puisque la clôture de cette compétition qui a nécessité de longs mois de préparation et de persévérance n'a pas été retransmise en direct privant ainsi les jeunes talents de s'exprimer, par écran interposé, devant un public national. Ce qui devait être donc l' apothéose d'une manifestation artistique considérée comme une véritable consécration pour les nouveaux interprètes du châabi et sur laquelle le ministère de la culture a beaucoup misé puisque c'est sous sa tutelle que le challenge a été organisé, a finalement viré court, faisant deux victimes de cette déficience télévisuelle:Les artistes d'abord qui s'en sont retournés avec ce sentiment que la télévision leur est étrangère,les téléspectateurs ensuite auxquels on a refusé de montrer les lauréats d'un concours assez exceptionnel.A quoi sert de clamer sur tous les toits que la télévision nationale est au service des algériens, qu'elle appartient à tous les algériens si d'un autre côté, et dans une opportunité aussi exclusive, elle leur ferme sans coup férir les portes.Une finale comme celle du festival châabi—ça aurait pu concerner un autre genre musical—devait normalement constituer une belle affiche de direct pour agrémenter un programme qui manque terriblement de spontanéité. Au lieu de sauter sur l'occasion, l'Unique préfère faire la fine bouche... comme si sa grille regorge d'émissions intéressantes. Peut-on imaginer par exemple la finale du concours Miss France passer sous silence par la télévision française ? Le parallèle n'est pas fortuit. Si ailleurs,le petit écran s'investit pleinement dans la communication culturelle pour répondre aux aspirations du public, chez nous c'est l'itinéraire inverse qu'on semble vouloir prendre avec un excès de zèle mal placé. La preuve,et là on parle de la deuxième désertion de l'Unique,le TNA a accueilli la semaine dernière un autre événement musical exceptionnel, toujours avec le châabi comme élément de base,qui aurait mérité une diffusion plus approprié, en l'occurrence le concert unique intitulé Mandoza't El Gusto, une initiative impulsée par la maison de production Quidam, et pour la réussite duquel la télévision algérienne a pris une part active.Seul le public ayant pu accéder, sur invitation, à la salle du TNA a eu le privilège de vivre des moments de grande intensité musicale faisant ressortir l'âme de ce genre populaire ancestral comme jamais on n'a pu le faire jusque là avec une composition pourtant d'une rare simplicité.Le direct s'imposait là aussi lors de cette soirée originale pour permettre une large diffusion d'un concert qui n'est pas prêt de se reproduire, mais la tété a encore une fois fait faux bond. Il faut dire que dans El Gusto qui traduit un art de vivre algérois à travers une expression typiquement espagnole qui a un rapport avec le goût,le châabi a été revisité par des professionnels venus d'ailleurs lesquels émerveillés par la musicalité sublime contenue dans ce genre,ont décidé de l'exploiter dans ses moindres pulsations pour en faire un produit de dimension internationale.Lorsqu'on sait que derrière le travail se trouve un certain Damon Albarn, célèbre compositeur anglais,leader du groupe Gorillaz, qui s'est déplacé spécialement a Alger pour donner naissance à un album, et également un documentaire, on a une idée précise du gâchis imputé à notre petit écran.Enfin,pour rester dans le registre des demi mesures, on ne terminera pas sans évoquer le... ratage de l'écrivain Yasmina Khadra par l'émission expression Libre qui pour sa reprise d'émission a préféré avoir comme invité l'écrivaine Malika Mokeddem à l'occasion de la sortie de son dernier roman “Mes Hommes”. Rien à dire sur cette rencontre avec un auteur qui fait honneur à la littérature algérienne même s'il vit dans un pas étranger,si ce n'est qu'elle a été conviviale et très instructive sur le combat mené par cette femme pour arracher sa liberté de penser et d'écrire, mais le hic vient du fait que c'est Yasmina Khadra, alias Mohamed Moulessehoul, auteur à succès lui aussi, qui fait l'actualité. Ses propos contres les critiques de la presse nationale ont suscité la polémique.Youcef Saiah aurait dû en tenir compte pour donner plus de consistance à son émission.Dommage.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.