«Des forces non constitutionnelles gèrent le pays»    «La grève ne doit pas toucher le système pétrolier et gazier»    L'ADE prépare la saison estivale    L'après-Bouteflika a déjà commencé    Bronn forfait face au Swaziland et l'Algérie    Les Verts pour terminer sur une bonne note    Le GS Pétroliers passe en quarts    Saisie de 100 g de cocaïne et 12,5 kg de kif    Saisie de 9 322 comprimés psychotropes    ON A TOUJOURS REFUSE DE NOUS ECOUTER. AUJOURD'HUI, ON VA SE FAIT ENTENDRE    USM Annaba: L'attaque, ce maillon faible    RCK - Démission du président Farès: Un directoire mis en place    Le coup de pied de l'âne    Retards dans le lancement des VRD et malfaçons: Les souscripteurs AADL dénoncent    Tébessa: La pénurie d'eau s'installe    Seddik Chihab: Le pays est gouverné par «des forces anticonstitutionnelles»    Algérie - USA: Des experts du FBI pour la formation aux enquêtes sur les vols de patrimoine culture    Programme spécial vacances à la salle Ahmed Bey    2.150 logements AADL-2 livrés le 5 juillet    Refus des visas pour les Algériens    Réunion de travail entre les présidents de clubs et la FABB    Les joueurs poursuivent leur grève    Le corps du pilote italien Giovani Stafanit en voie d'évacuation vers son pays    Aide du PAM pour plus d'un demi-million de personnes    L'ONU présente un nouveau plan pour le retrait des combattants    200 millions d'euros de dégâts depuis le début du mouvement    Première section de formation pour les enfants autistes    Les postiers rejoignent el hirak    «Le mois de mars marqué par "les hauts-faits aux objectifs nobles" du peuple»    Cinq partis politiques lancent un «Rassemblement pour une nouvelle République»    Manifestations populaires et perspectives    Un artiste promis à un million de dollars au Japon    Cheïkh Aïchouba Mostefa dit Si Safa    Célébration du 57e anniversaire de la fête de la victoire    Lamamra maintient le cap    Cascade de démentis    VEHICULES CKD-SKD: Légère baisse de la facture d'importation    De pluies assez soutenues    Constantine : Fin des travaux de consolidation des stations du téléphérique    MARCHES POUR LE CHANGEMENT : Les personnels de la santé appellent au "respect de la Constitution", à "l'indépendance de la justice"    Tamanrasset : Adapter les textes régissant le commerce extérieur avec les spécificités des régions frontalières    Les derniers terroristes del'EI acculés au bord de l'Euphrate    El-Qods occupée: Escalade israélienne, condamnations et mises en garde palestiniennes    Crise au Venezuela : Washington parle de "négociations positives" avec Moscou    Après près de 30 ans à la tête du pays : Le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev démissionne    France : La croissance 2019 revue en baisse à 1,4%, dit Le Maire    Ghardaïa, la 51e édition de la fête du tapis reportée sine die    Tlemcen : Les accords d'Evian au centre d'une rencontre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La moitié des infractions commerciales liées au défaut d'hygiène
Publié dans La Tribune le 27 - 06 - 2012


Plus de la moitié des infractions commerciales sont liées au défaut d'hygiène, a indiqué mercredi à Oran le directeur régional du Commerce à l'occasion d'une journée d'information et de sensibilisation, organisée au profit des opérateurs économiques et des consommateurs.«Plus de 50% des infractions relevées sur le terrain par les brigades de contrôle des pratiques commerciales sont liées au non respect des règles d'hygiène», a précisé M. Abderrahmane Benhazil lors de cette rencontre coïncidant avec la clôture des activités de la Caravane nationale dédiée à la prévention contre les intoxications alimentaires.Le responsable a mis l'accent dans ce contexte sur l'importance de la réglementation qui édicte les conditions sanitaires devant être observées au sein des établissements de restauration, à fortiori en cette période estivale particulièrement propice à la déclaration des Tiac (toxi-infections alimentaires collectives). La notion qualitative dans le secteur des services a été également développée par les représentants de différents secteurs et organismes partenaires, à l'instar de la direction du Commerce de la wilaya d'Oran, du Laboratoire d'analyses régional relevant du Centre algérien du contrôle de la qualité et de l'emballage (Cacqe) et de l'Association locale de protection et de conseil du consommateur (APCCO). L'assistance s'est imprégnée dans ce cadre des mesures préconisées pour empêcher la déclaration des Tiac qui peuvent être causées, selon les spécialistes, par un réfrigérateur défectueux entraînant la rupture de la chaîne de froid, par la préparation des denrées trop longtemps à l'avance ou encore par une cuisson insuffisante. La conservation des produits alimentaires à une température inférieure ou égale à 4 degrés Celsius peut empêcher la multiplication du nombre de bactéries présentes, a expliqué Mme Staali Malika, chef du bureau de la promotion de la qualité et des relations avec le mouvement associatif à la direction du commerce d'Oran. De même, la réduction de la pollution microbienne du matériel utilisé (couteau, planche à découpe) minimisera la contamination des aliments, a-t-elle souligné dans sa communication consacrée aux bonnes pratiques d'hygiène.De son côté, le représentant du Laboratoire d'analyses (Cacqe), M. Noureddine Senouci a axé son intervention sur le système dit «Haccp» qui consiste en une méthode moderne de gestion des risques dans l'industrie agroalimentaire.Le système Haccp (Hazard analysis and critical control points ou Analyse des dangers et contrôle des points critiques) a été intégré en mars 2010 par la réglementation algérienne, à travers le décret 10-90 fixant les conditions et modalités d'agrément sanitaire.M. Senouci a évoqué les grands principes de cette méthode préventive, comme ceux spécifiant la conception du bâtiment et des installations de façon à faciliter le nettoyage, le contrôle de la température pendant le transport et le stockage, l'hygiène des équipements et du personnel.Pour sa part, le directeur du service de la Qualité à la direction du commerce, M. Nasreddine Haouaia a, lui aussi, mis l'accent sur le protocole préventif Haccp qui assure la maîtrise des risques sur l'ensemble de la chaîne de production, conditionnement et distribution. La méthode Haccp est déjà appliquée avec succès dans plusieurs établissements à Oran, tant dans le segment agroalimentaire que de l'hôtellerie, a fait savoir M. Haouaia dont les services font état de progrès sensibles à la faveur de la consolidation de la législation relative à la protection du consommateur. Cette rencontre thématique, qui s'est tenue à la Chambre de commerce et d'industrie de l'Oranie (Ccio), sera appuyée jeudi par une cérémonie en l'honneur des lauréats des concours du meilleur pâtissier et de la meilleure salle de fêtes de la wilaya d'Oran.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.