Une AG extraordinaire prochainement pour baliser le terrain à l'Hyproc    Les conservateurs de tomate se concertent    Ouverture du Four Points By Sheraton Sétif en Algérie    Arrestation de Belhassen Trabelsi en France, la Tunisie demande son extradition    Des enquêteurs de l'ONU appellent à des arrestations pour crimes de guerre à Gaza    Plus de 1.400 dossiers d'investissement en attente d'agrément    Treizième trophée pour l'équipe de Ouargla    Ecrire l'histoire d'une fin de saison pas souvent très sportive    Comment affecte notre productivité    Près de 17 000 feux de forêts et plus de 19 000 cas de noyades en 2018    Les habitants de la commune de Cherchar réclament logements et aménagement urbain    «Les Aurès dans l'histoire» Ouverture de la 7e édition    Arlequin valet de deux maîtres en hommage à Alloula    Syrie : "Les Casques blancs donnent à l'Occident un prétexte pour bombarder Assad"    Des milliers d'opposants rassemblés devant la présidence    Abderrahmane Mebtoul s'exprime au micro de Souhila Hachemi de la Radio Chaine 3 : " Manifestations populaires et perspectives "    Ce que propose Bouteflika    POMME DE TERRE : Prévision de déstockage de près de 990 000 quintaux    Djamel Belmadi (sélectionneur de l'Algérie) : "Une revue d'effectif en vue de la phase finale"    Coupe de la CAF, NAHD-Zamalek (0-0): L'ombre de Gasmi    L'impératif de nouvelles réformes    "Pour chaque problème existe une solution"    "Regardez ce qui s'est passé en Irak"    Blida : Plus de 10.000 personnes aux besoins spécifiques bénéficient de la pension d'handicapé    Les syndicats autonomes rejettent l'offre de Bedoui    El Tarf : Près de 600 infractions liées à l'environnement recensées en 2018    MILA : Plus de 5 500 hectares réservés pour la culture des légumes secs    Les professionnels dénoncent le statu quo    CACHEMIRE INDIEN : Le Pakistan pourrait appliquer la "théorie du fou"    Atelier LOPIS: Encourager le développement local pour prévenir la radicalisation    Mostaganem: Mise en exergue de l'importance des études historiques sur les sciences et autres spécialités    Les champs Elysées seraient interdits aux «gilets jaunes»    Volley-Championnat d'Afrique (dames).. Bonne entame du GS Pétroliers    Belmadi cherche les remplaçants de Chita et de Benzia.. Le milieu, un chantier ouvert    Fin de parcours pour la JS Saoura    «Il faut faire confiance aux jeunes»    Vers la classification de 7 sites et monuments à Mila    ACTUCULT    Dire la vérité contre le mensonge    Augmentation des salaires des policiers: La DGSN dément et menace    La crise actuelle en Algérie    Banque d'Algérie: Le taux des réserves obligatoires des banques passe de 8 à 12%    Le réveil d'un peuple : un nouvel horizon politique ? (1ère partie)    Formation du nouveau gouvernement    Le FNA, le PT et le Mouvement El Islah se prononcent    Un prix pour les auteurs édités en Afrique    Illizi : Signature d'un contrat pour le développement du champ gazier d'Ain Tsila    "La douleur de voir souffrir le peuple syrien se ressent dans ma musique"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plus de la moitié des infractions liées au défaut d'hygiène à Oran : Situation alarmante dans les commerces
Publié dans Le Financier le 27 - 06 - 2012

Plus de la moitié des infractions commerciales sont liées au défaut d'hygiène, a indiqué mercredi à Oran le directeur régional du Commerce à l'occasion d'une journée d'information et de sensibilisation, organisée au profit des opérateurs économiques et des consommateurs.
Plus de 50% des infractions relevées sur le terrain par les brigades de contrôle des pratiques commerciales sont liées au non respect des règles d'hygiène», a précisé M. Abderrahmane Benhazil lors de cette rencontre coïncidant avec la clôture des activités de la Caravane nationale dédiée à la prévention contre les intoxications alimentaires. Le responsable a mis l'accent dans ce contexte sur l'importance de la réglementation qui édicte les conditions sanitaires devant être observées au sein des établissements de restauration, à fortiori en cette période estivale particulièrement propice à la déclaration des TIAC (toxi-infections alimentaires collectives). La notion qualitative dans le secteur des services a été également développée par les représentants de différents secteurs et organismes partenaires, à l'instar de la direction du Commerce de la wilaya d'Oran, du Laboratoire d'analyses régional relevant du Centre algérien du contrôle de la qualité et de l'emballage (CACQE) et de l'Association locale de protection et de conseil du consommateur (APCCO). L'assistance s'est imprégnée dans ce cadre des mesures préconisées pour empêcher la déclaration des TIAC qui peuvent être causées, selon les spécialistes, par un réfrigérateur défectueux entraînant la rupture de la chaîne de froid, par la préparation des denrées trop longtemps à l'avance ou encore par une cuisson insuffisante. La conservation des produits alimentaires à une température inférieure ou égale à 4 degrés Celsius peut empêcher la multiplication du nombre de bactéries présentes, a expliqué Mme Staali Malika, chef du bureau de la promotion de la qualité et des relations avec le mouvement associatif à la direction du commerce d'Oran. De même, la réduction de la pollution microbienne du matériel utilisé (couteau, planche à découpe) minimisera la contamination des aliments, a-t-elle souligné dans sa communication consacrée aux bonnes pratiques d'hygiène. De son côté, le représentant du Laboratoire d'analyses (CACQE), M. Noureddine Senouci a axé son intervention sur le système dit «HACCP» qui consiste en une méthode moderne de gestion des risques dans l'industrie agroalimentaire. Le système HACCP (Hazard analysis and critical control points ou Analyse des dangers et contrôle des points critiques) a été intégré en mars 2010 par la réglementation algérienne, à travers le décret 10-90 fixant les conditions et modalités d'agrément sanitaire. M. Senouci a évoqué les grands principes de cette méthode préventive, comme ceux spécifiant la conception du bâtiment et des installations de façon à faciliter le nettoyage, le contrôle de la température pendant le transport et le stockage, l'hygiène des équipements et du personnel. Pour sa part, le directeur du service de la Qualité à la direction du commerce, M. Nasreddine Haouaia a, lui aussi, mis l'accent sur le protocole préventif HACCP qui assure la maîtrise des risques sur l'ensemble de la chaîne de production, conditionnement et distribution. La méthode HACCP est déjà appliquée avec succès dans plusieurs établissements à Oran, tant dans le segment agroalimentaire que de l'hôtellerie, a fait savoir M. Haouaia dont les services font état de progrès sensibles à la faveur de la consolidation de la législation relative à la protection du consommateur. Cette rencontre thématique, qui s'est tenue à la Chambre de commerce et d'industrie de l'Oranie (CCIO), sera appuyée jeudi par une cérémonie en l'honneur des lauréats des concours du meilleur pâtissier et de la meilleure salle de fêtes de la wilaya d'Oran.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.