Milan AC : Ibrahimovic a présenté ses excuses    Le ministre des Moudjahidine hospitalisé en Espagne    La directrice des médias limogée    Le juge menace de "quitter son corps"    Cafouillage paralysant    L'automobile tente une "reprise" sur une pente raide    Intouchable Bouteflika jusqu'à quand?    L'ambassadrice de Turquie rend visite au Soir d'Algérie    L'acte d'accusation de Trump déposé au Sénat    L'engagement de Rolls-Royce    Les ambitions ailées de General Motors    Rappel et excuses de Mercedes    La justice turque émet 90 mandats d'arrêt    Confrontations entre agriculteurs et policiers    Le RND émet quelques réserves    La coupe de la Ligue remplace la coupe d'Algérie    Première défaite du MCA et du MCO    Belmadi inspecte le stade Mustapha-Tchaker de Blida    Le mystère des actionnaires    «Le Cameroun est sur la bonne voie»    La Fifa définit le profil du futur président    24 heures antigonflette : chaque boisson a ses qualités    Les croissants    Racines grasses et tiges sèches, deux fois plus d'entretien !    Un élève agresse le directeur dans son bureau    À TRAVERS    Axxam nnegh diffusée sur la chaîne YouTube du TNA    Hafila Tassir doublement primée    Le projet présenté demain à Agouni Gueghrane    Décès du moudjahid Mohamed Guentari    Lecteur d'Apulée de Madaure    Autoroutes à étages et relance du système de régulation du trafic : Des projets réalisables ou simple effet d'annonce    Mouloudia d'Alger : El Mouaden libéré, Ibara en stand-by    Budget des communes à Bouira : La moitié des PCD pour les zones d'ombre    Sidi Naâmane : Une maison historique menace ruine    Mort d'un Algérien en Belgique: Les curieux dérapages de la presse belge    Djerad somme les Douanes à faire plus contre la corruption    LE BOUT DU FIL    Selon une étude menée par Sonelgaz- Covid-19 : le tabagisme, un important facteur de risque    La clé de tous les soucis    Appel à la levée des sanctions économiques contre la Syrie    "Les Douanes doivent contribuer à la lutte contre la corruption"    "On voit le bateau couler et on ne fait rien"    L'Etat attaché à la moralisation de l'action politique    "Une dérobade historiquement indigne"    Charfi répond aux «petits» partis    Atteinte à la vie privée des enfants: Des télés privées menacées de poursuites judiciaires    Mohamed Charfi défend le principe des 4 %    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bourses : Les places européennes pratiquement stables
Publié dans Le Maghreb le 26 - 11 - 2017

Les Bourses européennes sont demeurées pratiquement stables jeudi, faisant preuve d'un enthousiasme mesuré, malgré de bons chiffres en zone euro, en l'absence du marché américain, fermé en raison du jour férié de Thanksgiving.
Ce jour férié aux Etats-Unis a privé les marchés européens de nombre d'investisseurs américains.
"Les marchés boursiers en Europe connaissent peu de volatilité avec la fermeture des marchés américains", relève David Madden, analyste chez CMC Markets. En outre, l'appréciation de l'euro face au dollar freinait aussi leur entrain, a noté M. Alexandre Baradez, un analyste pour IG France,

L'Eurostoxx 50 a pris 0,26%
La Bourse de Paris a fini en petite hausse (+0,50%), soutenue par de bons chiffres en zone euro, les investisseurs évitant toutefois de se positionner trop fortement alors que la monnaie européenne s'appréciait face au dollar.
L'indice CAC 40 a pris 26,78 points à 5.379,54 points dans un volume d'échanges faible de 2,4 milliards d'euros. La veille, il avait fini en repli de 0,25%.
Innate Pharma a chuté de 40,07% à 5,28 euros, plombé par la publication de résultats "décevants" d'un programme d'essais associant son traitement contre la leucémie à un autre anticancéreux.
EDF a gagné 5,60% à 10,84 euros. Elior a pris 3,30% à 18,92 euros.
Genfit a été soutenu (+2,67% à 23,11 euros) après que le Data Monitoring Safety Board (DSMB), un comité d'experts indépendants, a recommandé la poursuite de l'étude de phase 3 menée sur son produit phare, Elafibranor, un médicament contre la stéatohépatite non alcoolique (NASH). Société Générale a grappillé 0,22% à 42,86 euros. La Bourse de Londres a terminé proche de l'équilibre (-0,02%). L'indice FTSE-100 des principales valeurs a perdu 1,78 point à 7.417,24 points. Centrica, propriétaire de British Gas, a très lourdement chuté de 15,49% à 138,00 pence après avoir averti de résultats 2017 moins bons que prévu, en raison notamment de la perte de nombreux clients dans un environnement très concurrentiel. Son concurrent SSE a reculé mais beaucoup moins (-0,66% à 1.358,00 pence).
Morrison a perdu 1,25% à 213,10 pence, Sainsbury's 0,69% à 228,80 pence et Tesco 0,18% à 194,05 pence. Berkeley Group a pris 2,00% à 3.730,00 pence. Anglo American a gagné 0,28% à 1.450,50 pence.
Antofagasta a avancé de 0,41% à 980,00 pence, BHP Billiton de 1,11% à 1.410,50 pence et Rio Tinto de 0,85% à 3.664,00 pence. La Bourse de Francfort a terminé en baisse de 0,05% mais en conservant de peu la marque des 13.000 points, sur fond de nervosité face au blocage politique en Allemagne et d'euro continuant de progresser face au dollar.
L'indice vedette Dax a cédé 6,5 points à 13.008,55 points. Le MDax des valeurs moyennes a progressé quant à lui de 0,26% à 26.683,93 points. Thyssenkrupp a fini largement en tête du Dax en bondissant de 3,95% à 22,79 euros. L'industriel et sidérurgiste allemand a accusé comme prévu une lourde perte nette lors de l'exercice achevé à fin septembre, liée à la cession de son aciérie brésilienne CSA. Lufthansa a progressé de 1,17% à 28,57 euros. Siemens a gagné 0,44% à 113,90 euros. Merck a cédé 0,86% à 89,80 euros. Fresenius a perdu 1,06% à 61,44 euros. La Bourse de Bruxelles a progressé de 0,23%, l'indice Bel-20 des valeurs vedettes clôturant à 3.978,19 points. Sur les treize valeurs dans le vert, le sidérurgiste Aperam a affiché la meilleure performance en prenant 1,08% à 44,10 euros.
Parmi celles dans le rouge, le groupe de pharmacie et chimie UCB était le moins bien loti en perdant 1,40% à 62,55 euros.
L'indice AEX des principales valeurs de la Bourse d'Amsterdam a clôturé en hausse de 0,25% à 541,35 points.
A la hausse, le groupe de télécoms et médias Altice, très chahuté depuis le début du mois, a grimpé de 3,85% à 7,85 euros et l'immobilier commercial Unibail-Rodamco a pris 1,13% à 218,60 euros.
A la baisse, le spécialiste de la peinture AkzoNobel a chuté de 0,81% à 78,29 euros et l'assureur Aegon a cédé 0,43% à 5,10 euros.
La Bourse suisse a fini légèrement en hausse, l'indice SMI terminant à 9315,56 points, en progression de 0,26%.
Parmi les 20 valeurs vedettes du Swiss Market Index (SMI), plusieurs poids lourds ont fini en hausse, comme le groupe alimentaire Nestlé qui a pris 0,59% à 84,75 francs suisses.
Richemont a gagné 0,29% à 87 CHF. Swatch a gagné 0,05% à 366 CHF. Givaudan a perdu 0,27% à 2.222 CHF.
Roche a pris 0,04% à 246,90 CHF et Novartis a monté de 0,24% à 83,50 CHF.
Crédit suisse a progressé de 0,31% (16,32 CHF) et Julius Baer a terminé en baisse de 0,33% à 60 CHF.
La Bourse de Milan a terminé en hausse, l'indice FTSE Mib gagnant 0,37% à 22.398 points.
Telecom Italia a réalisé la meilleure performance du jour en progressant de 4,48% à 0,7225 euros, devant l'énergéticien Enel qui a gagné 1,51% à 5,39 euros et Luxottica Group 1,33% à 48,65 euros.
En bas de tableau, Azimut a fermé la marche en cédant 1,53% à 16,06 euros, derrière Yoox Net-A-Porter Group (-1,38% à 27,79 euros) et Saipem (-0,79% à 3,524 euros).
La Bourse de Madrid a clôturé proche de l'équilibre: l'indice Ibex 35 a progressé de 0,19% à 10.032,8 points au terme d'une séance calme.
Les valeurs les plus importantes ont toutes connu des variations minimes. Inditex, le géant du textile propriétaire de Zara, a perdu 0,02% à 29,28 euros.
Telefonica (télécoms) a pris 0,31% à 8,52 euros et Iberdrola, premier groupe énergétique espagnol, a progressé de 0,26% à 6,48 euros.
Banco Santander a pris 0,27% à 5,51 euros et BBVA 0,30% à 7,07 euros.
Bankia a pris 1,63% à 3,88 euros, la plus forte progression du jour.
Le fabricant d'éoliennes Siemens-Gamesa a cédé 2,7% à 9,26 euros.
La Bourse de Lisbonne a grappillé 0,09% à 5.309,76 points.
EDF-Energias a pris 0,55% à 2,93 euros. Jeronimo Martins a gagné 0,97% à 16,12 euros. Galp Energia a avancé de 0,16% à 15,92 euros.

Wall Street fait une pause pour Thanksgiving
Wall Street a terminé sur une note mitigée à la veille de Thanksgiving alors que la banque centrale américaine (Fed) s'inquiète des prix élevés des actions: le Dow Jones a cédé 0,27% tandis que le Nasdaq a gagné 0,07% et terminé à un record.
Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a lâché 64,65 points à 23.526,18 points.
Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a avancé de 4,88 points, à 6.867,36 points.
L'indice élargi S&P 500 a reculé de 0,08% ou 1,95 point à 2.597,08 points.
"Le secteur de l'énergie s'en tire bien" dans le sillage de la hausse des prix du pétrole, "on observe un peu de prises de profits ici et là" mais "dans l'ensemble les investisseurs ne semblent pas ressentir d'urgence à vendre leurs actions", a commenté Peter Cardillo, de First Standard Financial.
La diffusion en cours de séance du compte-rendu de la dernière réunion du Comité de politique monétaire de la Fed n'a pas beaucoup ému les courtiers.
Selon ce document, de nombreux membres du Comité estiment qu'une hausse des taux d'intérêt est "probablement justifiée à court terme". Certains participants toutefois incitent à attendre que le taux d'inflation soit "clairement" sur la voie des 2% avant de relever les taux.
Les responsables de la politique monétaire américaine "ont aussi mis en avant la valorisation élevée du marché des actions", a relevé M. Cardillo.
Pointant l'appréciation des actions en Bourse combinée à une faible volatilité du marché financier, plusieurs membres de la Fed ont en effet "exprimé des craintes sur un potentiel risque accru de déséquilibres financiers".
"Ils redoutent une nette chute des prix des actions qui pourrait avoir des effets négatifs sur l'économie", selon le document.
Les statistiques du jour se sont montrées mitigées, entre la baisse, prévu, des inscriptions hebdomadaires au chômage, le recul surprise des commandes de biens durables en octobre et la confirmation du repli du moral des ménages en novembre.

Meg Whitman quitte HPE
Dans cette semaine écourtée par la célébration de Thanksgiving, qui conduit à la fermeture des marchés jeudi et à une séance raccourcie vendredi, l'élément marquant reste selon Karl Haeling de LBBW la quasi absence de réaction du marché à la crise politique en Allemagne.
"Si les indices ne sont même pas ébranlés par les mauvaises nouvelles, cela laisse à penser que la tendance ne peut être qu'à la hausse", a-t-il noté.
Sur le front des valeurs, Hewlett Packard Enterprise (HPE) a chuté de 7,22% à 13,10 dollars après l'annonce du départ en février de sa patronne Meg Whitman, à qui succédera Antonio Neri. HPE a également livré des prévisions de résultats décevantes pour le trimestre en cours. Mme Whitman avait présidé à la séparation de HPE, spécialisé dans les logiciels et conseils aux entreprises, et de HP Inc, qui avait repris les activités dans les PC et les imprimantes.
Cette dernière société a aussi reculé, de 4,99% à 21,34 dollars, après des résultats décevants.
Le spécialiste du stockage de données Salesforce, qui a fait part de prévisions légèrement en-dessous des attentes, a perdu 1,81% à 106,83 dollars.
Le fabricant de tracteurs Deere est monté de son côté de 4,32% à 145,25 dollars après des chiffres trimestriels supérieurs aux attentes et des prévisions solides pour l'année.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.