L'Algérie du second souffle    "Hélicoptère Draghi": La BCE ressort la sulfateuse à liquidités    LG: Technologie 8K au service des téléviseurs OLED & NANOCELL    Bourses: Les places mondiales prudentes en attendant la Fed    Tunisie: La fin d'une époque politique ?    Riyad ripostera-t-il aux attaques contre ses installations pétrolières?    AG extraordinaire de la Fédération algérienne de football : Adoption d'un nouveau système de compétition    Coupe arabe: Le CS Constantine éliminé par Al-Muharraq Bahreini    JM Oran-2021 : Le logo et la mascotte de la 19e édition dévoilés    Batna: Les opérateurs privés appelés à investir dans des établissements pour enfants à besoins spécifiques    Une nouvelle amnistie générale décretée    Tliba refuse de céder    Des mesures d'urgence pour El-Hadjar    Toutes les conditions "propices" réunies    Une cache d'armes et de munitions découverte à Tamanrasset    Parution. L'Encyclopédie algérienne (édition 2019) : Un coffret fort intéressant    VISITE DU MINISTRE DE LA COMMUNICATION ET DE LA CULTURE A ORAN : Rabehi appelle à mobiliser les efforts au service du pays    Les Rohingyas vivent sous la menace d'un «génocide»    Entre le souhaitable et le possible    PrAbderrahmane Mebtoul expert international : invité du jour de la radio internationale Beur/FM    Huit blessés dans une explosion de gaz butane    Les Tunisiens toujours dans l'attente des résultats préliminaires des élections présidentielles    Décès du réalisateur Moussa Haddad    Participation d'une vingtaine d'artistes    MASCARA : La BRI démantèle un réseau de faussaires de billets de banque    Boumerdès : 4 harragas meurent noyés en mer et 9 autres disparus    EN : Une dernière étape avant d'officialiser le match face à la Colombie    Juve - Sarri : "le foot italien ne peut pas se considérer parmi les favoris"    Craintes d'un nouveau conflit armé dans le Golfe    L'entraîneur de Horoya AC évoque le match retour    Les commissions d'inspection des écoles primaires à pied d'œuvre    Rebiai et Bouhalfaya libérés, Koudri et Moussaoui appelés    «Le circuit de distribution doit être assaini»    Le Trésor public réalise une importante économie    ACTUCULT    sortir ...sortir ...sortir ...    Les super héros des Comics et Marvel débarquent à Alger    L'ONU s'excuse après l'avoir attribué à l'Espagne    L'appui des syndicalistes et de la société civile à Béjaïa    La délivrance de l'agrément du ressort du wali    Le CSA menacé de paralysie    157 kg de viande rouge et 62 kg d'abats impropres à la consommation saisis    30ème mardi de mobilisation: Les étudiants maintiennent la pression malgré les interpellations    Alger, Constantine: Samir Belarbi et trois manifestants en détention provisoire    Pour s'enquérir des dysfonctionnements du secteur de l'Education: Une commission d'inspection du ministère de l'Intérieur sur le terrain    Des instructions fermes quant au respect des délais d'avancement des travaux    L'UA demande des efforts concertés aux pays africains pour assurer une gouvernance efficace des migrations    Les plus lus et les plus traduits au monde    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bâtiment et Construction : Nécessité de transformer les idées innovantes en produits industriels
Publié dans Le Maghreb le 17 - 12 - 2018

La transformation d'idées innovantes en produits industriels dans le secteur de la construction doit être promue dans un but économique, écologique et de bien-être, a indiqué samedi le directeur général du Centre national d'études et de recherches intégrées du bâtiment (Cnerib), Hamid Afra.
Lors de la 1ère édition du challenge sur l'innovation dans la construction, M. Afra a estimé que les centres de recherche produisent ou améliorent des connaissances dans le cadre de l'innovation mais les chercheurs peinent à transformer cette connaissance en produit industriel. Ainsi, selon lui, ce type de challenge permet de drainer les idées innovantes dans le domaine de la construction au sens large et pouvoir réaliser un transfert de technologies entre les unités de recherche et le secteur industriel.
Présent à cet évènement, dont la société fait partie des sponsors de ce challenge, le directeur marketing du Groupe des Sociétés Hasnaoui (GSH) activant principalement dans le BTP, Samir Douar, a expliqué à l'APS que l'innovation dans ce secteur doit être encouragée par les donneurs d'ordre à travers des projets-pilotes. "Outre les promoteurs immobiliers, l'Etat en tant que régulateur et principal donneur d'ordre, peut jouer un rôle dans la création d'une synergie au profit de l'intégration de l'innovation dans la construction", a-t-il indiqué.
Pour le représentant du GSH, la problématique pour le secteur industriel de la construction est de sortir de plus en plus des systèmes traditionnels, en cherchant des produits innovants.
Des innovations qui touchent en particulier les isolations phonique et thermique, deux thèmes d'actualité au vu des changements climatiques et du prix de l'énergie qui est appelé à grimper, soutient-t-il.
Concernant le challenge 2018 des idées innovantes dans la construction, 30 porteurs de projets ont été présélectionnés. Ils ont été coachés et ont présenté leurs idées devant le jury, lors de la première journée de ce challenge.
Les innovations concernent les matériaux et systèmes de construction innovants, l'efficacité énergétique dans le bâtiment, la gestion des risques majeurs, les matériaux d'isolation et les outils de modélisation notamment.
Parmi les projets présentés figurent les concepts de briques améliorant l'isolation phonique et thermique, la réduction du béton dans la réalisation de dalles d'immeubles, le bâtiment producteur d'énergie, l'utilisation du liège dans la construction et un béton de réparation à base de bactéries. Les critères de sélection retenus regroupent l'attractivité du gain économique, la réalisabilité technique, l'acceptabilité du coût et la constitution d'une réponse à un besoin dans le secteur. Ce challenge vise essentiellement de jeunes chercheurs ou des étudiants. Mais il est également ouvert à tous publics.
Quant au jury, il primera ce dimanche les trois meilleures idées innovantes. Il est composé de cinq experts, deux internationaux et trois Algériens dont deux membres du Cnerib.
Outre les trois projets primés, l'Agence nationale de valorisation des résultats de la recherche et du développement technologique (Anvredet) soutiendra les projets à travers le financement du fonds de la recherche scientifique et un coaching de 18 mois pour permettre au produit du projet innovant de se concrétiser.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.