Gaïd Salah: la vigilance constitue “l'un des piliers intrinsèques de réussite”    VISAS FRANÇAIS POUR LES ALGERIENS : VFS Global annonce de nouvelles dispositions    BECHAR : Plus de 2,5 tonnes de kif saisies au sud-ouest    Allô ! Blida ? C'est pour une urgence !    Benyounès, un allié particulier    «Ceux qui consomment plus payeront plus»    La domination de Mercedes se confirme    Le vaisseau amiral se renouvelle    Dame Coupe n'abandonne pas ses caprices    Le DEN/FAN explique sa démission    Le huis clos pour la JS Kabylie et l'ASMO    «Les élections en Algérie ne donnent ni légitimité, ni pouvoir»    Plusieurs infractions enregistrées en 2018 à Relizane    Un défi difficile à relever à Annaba    Cupcakes aux fruits secs    Jusqu'à la fin des temps, de Yasmine Chouikh, en compétition au 26e Fespaco    Le mythe démonté    ELECTIONS, HARGA ET LE RESTE    Mostefa Ben Debbagh, l'artiste était modeste    Lutte contre la migration clandestine: le Gouvernement prévoit la création d'une instance nationale    Davos: Messahel s'entretient avec le chef du Gouvernement tunisien Youssef Chahed    L'inflation moyenne annuelle à 4,3% jusqu'à décembre 2018    Lavrov aujourd'hui à Alger    Assises du tourisme: gestion et organisation pour booster le secteur    Organisée par la SDA de Belouizdad : Une campagne de sensibilisation sur le monoxyde de carbone    Protestation au Soudan : Pourquoi Omar El Béchir n'est pas inquiété    Aïn Assel: Un ouvrier écrasé par un compacteur    L'autre inflation    En perspective des JM 2021: Vaste opération de réhabilitation du CREPS d'Aïn El Turck    Mouwatana: «Le pouvoir tentera, encore une fois, de se maintenir »    Relizane: Campagne pour la déclaration des travailleurs étrangers    Plus de 220 athlètes présents au rendez-vous d'Alger    WOB - GSP programmé le 29 janvier    Rached El Ghanouchi et vingt-six autres islamistes sur le banc des accusés !    L'arbre qui cache la forêt    Quand la mémoire fait défaut    L'activité de lecture dépend des sujets    Ecrivaine à… 11 ans    Abdelkader Secteur tête d'affiche    Coupe de la CAF (phase de poules) : Le NAHD dans le groupe du Zamalek    Finances Tenue à Alger d'un séminaire sur la révision du Système comptable financier    Japon : Le risque de récession en 2019 s'accentue    Sonatrach : Coopération algéro-chinoise pour l'extension du port pétrolier de Skikda    Rsf se félicite de la décision de la cour surpême    Accord Maroc-UE : Le Polisario saisira de nouveau la justice européenne    Syrie : Pederson et Lavrov soulignent l'importance de l'action conjointe    Aucune preuve de l'implication des Russes dans le crash du MH17    L'Algérie esr bien le nouveau berceau de l'humanité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bâtiment et Construction : Nécessité de transformer les idées innovantes en produits industriels
Publié dans Le Maghreb le 17 - 12 - 2018

La transformation d'idées innovantes en produits industriels dans le secteur de la construction doit être promue dans un but économique, écologique et de bien-être, a indiqué samedi le directeur général du Centre national d'études et de recherches intégrées du bâtiment (Cnerib), Hamid Afra.
Lors de la 1ère édition du challenge sur l'innovation dans la construction, M. Afra a estimé que les centres de recherche produisent ou améliorent des connaissances dans le cadre de l'innovation mais les chercheurs peinent à transformer cette connaissance en produit industriel. Ainsi, selon lui, ce type de challenge permet de drainer les idées innovantes dans le domaine de la construction au sens large et pouvoir réaliser un transfert de technologies entre les unités de recherche et le secteur industriel.
Présent à cet évènement, dont la société fait partie des sponsors de ce challenge, le directeur marketing du Groupe des Sociétés Hasnaoui (GSH) activant principalement dans le BTP, Samir Douar, a expliqué à l'APS que l'innovation dans ce secteur doit être encouragée par les donneurs d'ordre à travers des projets-pilotes. "Outre les promoteurs immobiliers, l'Etat en tant que régulateur et principal donneur d'ordre, peut jouer un rôle dans la création d'une synergie au profit de l'intégration de l'innovation dans la construction", a-t-il indiqué.
Pour le représentant du GSH, la problématique pour le secteur industriel de la construction est de sortir de plus en plus des systèmes traditionnels, en cherchant des produits innovants.
Des innovations qui touchent en particulier les isolations phonique et thermique, deux thèmes d'actualité au vu des changements climatiques et du prix de l'énergie qui est appelé à grimper, soutient-t-il.
Concernant le challenge 2018 des idées innovantes dans la construction, 30 porteurs de projets ont été présélectionnés. Ils ont été coachés et ont présenté leurs idées devant le jury, lors de la première journée de ce challenge.
Les innovations concernent les matériaux et systèmes de construction innovants, l'efficacité énergétique dans le bâtiment, la gestion des risques majeurs, les matériaux d'isolation et les outils de modélisation notamment.
Parmi les projets présentés figurent les concepts de briques améliorant l'isolation phonique et thermique, la réduction du béton dans la réalisation de dalles d'immeubles, le bâtiment producteur d'énergie, l'utilisation du liège dans la construction et un béton de réparation à base de bactéries. Les critères de sélection retenus regroupent l'attractivité du gain économique, la réalisabilité technique, l'acceptabilité du coût et la constitution d'une réponse à un besoin dans le secteur. Ce challenge vise essentiellement de jeunes chercheurs ou des étudiants. Mais il est également ouvert à tous publics.
Quant au jury, il primera ce dimanche les trois meilleures idées innovantes. Il est composé de cinq experts, deux internationaux et trois Algériens dont deux membres du Cnerib.
Outre les trois projets primés, l'Agence nationale de valorisation des résultats de la recherche et du développement technologique (Anvredet) soutiendra les projets à travers le financement du fonds de la recherche scientifique et un coaching de 18 mois pour permettre au produit du projet innovant de se concrétiser.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.