Qui a gagné au "grand oral" ?    Le vote commence chez la communauté algérienne à l'étranger    Programme du 21e jour de la campagne électorale    Marches de soutien au scrutin du 12 décembre    Saïd Bouteflika se mure dans le silence    LPA: Les communes d'Alger procéderont à la convocation des souscripteurs fin décembre    Petrole : La Libye va maintenir sa production autour de 1,25 million de barils par jour    Projet de loi relative à l'organisation territoriale du pays Un acquis pour la redynamisation du développement dans le Sud    Entre saut qualitatif et lacunes    France : Plus de 800 000 manifestants contre la réforme des retraites selon l'Intérieur    Syrie : Erdogan annonce un nouveau sommet Turquie-France-Allemagne-Grande-Bretagne en février    En réplique à la taxation des GAFA : "L'attaque de Trump est en dessous de la ceinture"    Les parlementaires rappellent Trump à l'ordre sur la solution à deux Etats    Chine : l'achat d'un téléphone conditionné au scan du visage    Ligue des champions (2e J) Défaite de la JS Kabylie face à l'ES Tunis    Incendie du centre d'entraînement Flamengo condamné à indemniser les familles des victimes    Les femmes plus touchées que les hommes    Cinéma : Trois films algériens primés au festival d'Al Qods    "L'Algérie contemporaine, cultures et identités" : Un nouvel essai en ligne de Ahmed Cheniki    Théâtre : La pièce "Ez'Zaouèche" présentée à Alger    Vote des Algériens à l'étranger à la présidentielle : l'ANIE en appelle au respect de l'opinion de l'autre    Les candidats réitèrent leur appel à la consolidation du front interne pour préserver l'Algérie    Affaires montage automobile-financement de la campagne Bouteflika : Saïd Bouteflika renvoyé de l'audience    L'USM Alger tient en échec le Petro Atletico    Man United : Solskjaer fracasse Manchester City !    EL TARF : Saisie de 20 millions de cts en faux billets à Aïn Assel    ACCIDENTS DE LA ROUTE : 9 morts et 39 blessés en 48 heures    Energies renouvelables: bientôt une stratégie globale pour donner une vision claire aux investisseurs    La Cnac de Aïn Témouchent signe cinq conventions de partenariat    Les producteurs sous forte pression    Boulettes de crevettes au gingembre    Des fauteuils et des tricycles distribués à Médéa    13 ateliers d'accompagnement organisés    Appel à une nouvelle journée de grève et des manifestations mardi    Au moins 7 000 personnes auraient été arrêtées    ACTUCULT    Générale de la pièce "Ez'zaouèche" au TNA    Mohamed Attaf : "L'histoire des rois berbères doit être enseignée"    Chouiten, Laceb et Belkheir, lauréats de la 5e édition    Les balances et cette odeur insupportable …    CSC: Redjradj annonce sa démission et met les propriétaires dans l'embarras    Athènes expulse l'ambassadeur libyen    Skikda : Le cadavre d'un pêcheur repêché    Le MJS l'a déclaré jeudi à Oran : «Le processus de partenariat clubs-entreprises est enclenché»    EN (U21) féminine : Alger abritera le tournoi de l'UNAF    Galatasaray : Feghouli indisponible pour quelques jours    Une «petite victoire» au goût d'inachevé: «Concessions» du ministère, insatisfaction chez les instituteurs    Mostaganem: Près de 100 mandats de dépôt en un mois    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Projet de loi sur les hydrocarbures Sonatrach continuera à développer le conventionnel
Publié dans Le Maghreb le 12 - 11 - 2019

Le ministre de l'Energie Mohammed Arkab a indiqué dimanche dernier que le projet de loi sur les hydrocarbures vise à donner à la compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach, les moyens de continuer à développer l'exploitation des énergies conventionnelles.
S'exprimant lors d'un point de presse qu'il a animé conjointement avec la ministre de l'Industrie et des Mines Djamila Tamazirt, en marge d'une visite de travail dans la wilaya, M. Arkab a souligné que l'Algérie dispose d'un domaine minier de 1,5 million de km2 dont seulement 38% exploité et développés.
"Le projet de loi sur les hydrocarbures va renforcer la Sonatrach pour qu'elle puisse développer ses activités avec du bon partenariat qui ramènera un plus technologique, financier et de la valeur ajoutée afin que cette entreprise qui gardera sa souveraineté (51/49 et droits de préemption) puisse réaliser ses projets d'exploration et d'exploitation du domaine minier national" a-t-il ajouté.
Dans ce sens le ministre et en réponse à une question sur l'exploitation du gaz de schiste, a observé qu'avant de parler des énergies non conventionnelles, "nous devons encore nous concentrer et nous renforcer dans le conventionnel" relevant que l'Algérie compte 150 champs à explorer ce que "Sontrach pourra difficilement effectuer dans le cadre de la loi actuelle en raison notamment du poids de la fiscalité parce que l'exploitation de beaucoup de ces périmètres exige la mobilisation de gros moyens", a-t-il insisté.
M. Arkab a ajouté que "l'Algérie compte suffisamment d'énergies conventionnelles qu'il faudra développer avant de penser à celles non conventionnelles". A cet égard il a rappelé le nouveau programme de développement et de promotion des énergies renouvelables lancé dans le cadre du plan national de transition énergétique et qui prévoit, entre autres, la création d'un Commissariat national aux énergies renouvelables, a-t-il dit.
"Cette autorité dont l'installation interviendra dans les prochains jours, va assurer une transition énergétique bien élaborée et bien étudiée pour donner aux énergies renouvelables une place utile dans le bouquet énergétique", a souligné le ministre.
De son côté la ministre de l'Industrie et des Mines qui a été questionnée sur l'état des zones industrielles et d'activité au niveau national dont le projet de la zone industrielle de Souama (Tizi-Ouzou) bloqué pour un problème d'opposition, a indiqué que "le gouvernement qui a pris en charge cette problématique d'une façon très réactive" a installé un groupe de travail sur ce dossier de réhabilitation des zones.
Ce comité va étudier toutes les questions liées à la relance et à la réhabilitation des zones industrielles et d'activité pour que d'ici la fin de l'année nous allons sortir avec des conclusions qui vont être mises en œuvre sur le terrain".
Répondant à une autre question sur le devenir de l'activité de téléphonie mobile, Mme Tamazirt a rassuré qu'il n'y aura pas de mesures de fermeture mais il est prévu, dans le cadre de la réglementation des activités de montage, la suppression des avantages fiscaux pour ceux qui font dans le commerce. "Le comité technique qui se déplace pour vérifier l'intégration de cette activité a conclu qu'il n'y a aucune intégration qui est faite dans ce domaine ces dernières années car il n'y a aucun montage dans ce domaine mais plutôt de l'importation de téléphones prêts, ces opérateurs ne pourront donc pas prétendre aux avantages d'une activité de montage mais pourront continuer à activer dans la téléphonie mobile dans le cadre de la commercialisation mais en émargeant à un taux qui est un taux de droit commun et non un taux préférentiel", a-t-elle expliqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.