La classe politique et les personnalités nationales réagissent    Les étudiants se démarquent    Déstabilisations cycliques    Reprise dimanche des discussions sur la transition    Une série d'attentats déjoués    L'Iran joue l'apaisement    «Apprenons à gagner et à perdre en toute sportivité»    Frifer se rapproche du CS Sfax    L'Algérie 8e en garçons et 13e en filles aux Mondiaux d'athlétisme    Ce sera à Sidi Moussa et à Doha    El Bahia prépare la saison estivale    Extension du réseau de gaz 400 nouveaux foyers raccordés    Concert en hommage à la diva Fayrouz    Rabah Asma : "J'adore faire la fête dans mon pays !"    Témoin de plusieurs siècles d'histoire    Les salaires impayés aux joueurs estimés à plus de 50 millions dinars    Ibbou en finale    Nouvelle attaque de Daech en Libye    Ali-Yahia, Taleb Ibrahimi et Benyelles appellent l'armée à dialoguer    Rassemblement pour la libération de Louisa Hanoune    Le RCD dénonce une «chasse aux sorcières»    Peut-on croire encore au scrutin du 4 juillet ?    La troupe du Renouveau du théâtre amazigh demain à Tizi Ouzou    Le FFS rejette le scrutin du 4 juillet    Echauffourées entre jeunes et policiers    Les souscripteurs protestent devant la wilaya    Nomination de 4 nouveaux cadres    Flan de poulet    USM Bel Abbès – MCA : Victoire impérative pour rester en Ligue 1    Oran : 25 blessés dans une collision entre un bus et une voiture    Détournement de 32,3 milliards de centimes et 100 000 euros au CPA de Bouira : Trois cadres du CPA placés sous mandat de dépôt    Société Générale Algérie : Concours Jeune artiste peintre    Haï Snawber ex-Les Planteurs: Démolition d'une dizaine de nouvelles constructions illicites    Et si c'était la solution ?    Le sage père de famille et l'Algérie de demain    Baptême du feu pour Arkab!    Viande à 750 DA: c'est où M. le ministre?    Numidia TV bouleverse la hiérarchie du Ramadhan 2019    Du talent et des aiguilles...    Saisie de 5 quintaux de viande blanche avariée    Youcef Addouche et Kenza Dahmani sacrés    Sonatrach et Eni prolongent leur lune de miel    Etats-Unis : La tension USA-Chine plaide pour une baisse de taux de la Fed    Corée du Nord : Comment une "douzaine de voyous" a pris d'assaut l'ambassade à Madrid    Industrie : Les géants de l'auto confrontés au marché de l'occasion en Afrique    Avec un "concept store" dans le centre de Beijing : Carrefour Chine étend sa stratégie de distribution intelligente    Bourses : Des signaux rassurants relancent l'appétit pour le risque    6 civils tués lors d'un raid saoudien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Panasonic fête ses 100 ans avec un œil sur son avenir digital
Publié dans Le Soir d'Algérie le 13 - 12 - 2018

Pour Panasonic, 2018 est une année placée sous le signe de l'histoire. Le géant japonais de l'électronique célèbre son 100e anniversaire. Créé en 1918 à Osaka, au Japon, sous le nom Matsushita Electric Housewares Manufacturing Works, Panasonic fabriquait du matériel de câblage et développait des douilles d'ampoules électriques dans le but de rendre la vie des personnes plus confortable. Le travail s'accomplissait au rez-de-chaussée d'une maison de deux étages, dans trois pièces transformées en ateliers et équipées de deux petites presses manuelles pour coller les produits isolants. L'équipe se composait de seulement trois personnes : son fondateur, M. Konosuke Matsushita, son épouse et son beau-frère qui a créé par la suite la compagnie Sanyo Electric. De là, Panasonic est devenue l'une des plus grandes sociétés de l'électronique grand public du monde. Cependant, la digitalisation de l'électronique grand public a plongé la firme japonaise dans une longue période de marasme. C'est pourquoi ses responsables se penchent depuis plusieurs années sur l'épineuse question de la mise en œuvre d'une réforme structurelle et de stratégies de croissance pour innover vers une super-entreprise de production, capable de bien concurrencer les entreprises sud-coréennes Samsung et LG. Panasonic a tout à gagner à prendre le virage de la mobilité numérique, puisqu'elle a réussi, d'ores et déjà, à se placer parmi les grandes compagnies IT. La société a réalisé de grands progrès en matière de conduite autonome. Ses premiers véhicules entièrement autonomes sont attendus pour 2030. Mieux, Panasonic cherche également à améliorer la connectivité au sens large, avec des terminaux, des usagers et des lieux, dans des voitures, avions et trains, ainsi qu'à domicile. Le géant japonais prévoit le développement d'un éclairage de rue englobant des routeurs afin d'améliorer la connectivité. Ce nouveau système numérique sera également doté de plusieurs capteurs pour mesurer les conditions météorologiques et les niveaux de pollution dans de petites zones. Les ambitions de Panasonic ne s'arrêtent pas là. La société a bien progressé dans le développement de solutions énergétiques destinées aux villes intelligentes qui peuvent renforcer les performances de la technologie de puissance LPWA (Low Power Wide Area). L'opérateur mobile Vodafone, par exemple, utilisera prochainement des appareils pouvant fonctionner à distance pendant de longues périodes grâce à des batteries fabriquées par Panasonic.
F. F.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.