Les réactions divergent entre optimisme et hésitation    «La qualité des candidatures définira le taux de participation»    Les lois relatives au régime électoral et à l'Autorité indépendante des élections promulguées au Journal officiel    Lamiri appelle à soutenir le pouvoir d'achat du citoyen    Redonner confiance et rapprocher l'Etat du citoyen, par une réelle décentralisation    Nouveaux horaires des trains de banlieue algéroise    La guerre en Syrie est officiellement terminée    Le MC Alger revient avec une précieuse victoire d'Oran    Ultime dérogation pour Cherif El Ouezzani, le CA au box des accusés    «La JSK réalise une nouvelle progression»    Slimani en tête du classement des meilleurs joueurs de la L1    Un artisan au service de l'éducation    L'Etat a construit des milliers de logements mais la crise perdure :    Les jeunes d'une agglomération secondaire réclament une aire de jeu    Pour les passionnés de fantastique    Une chaîne exclusivement dédiée aux pays du Maghreb    Un festival pour la promotion des traditions méditerranéennes    Algérie-Grande Bretagne: Le Royaume-Uni pour l'élargissement des relations économiques avec l'Algérie    Production de pétrole, attaques de drones en Arabie: le Brent atteint un niveau sans précédent depuis 30 ans    Stabilité et épanouissement de la nation    JM Oran-2021: Le logo officiel de la 19e édition sera présenté ce mardi    Election présidentielle: Discours du chef de l'Etat à la Nation (Texte intégral)    Ramaphosa veut rassurer les pays africains    Nouveau prix pour la Clio 4 GT Line    Honda présente la Honda e    Mohamed Djemai se retire du FLN    Enquêtes dans les écoles    On se trompe de dépouilles !    Un déficit de 4,41 mds de dollars    Psychotropes : en finir avec l'anarchie    3 prévenus placés en détention provisoire    MORTS PAR NOYADE ET PAR MONOXYDE DE CARBONE : Huit personnes décédées en 24 heures    CEM ‘' MOHAMED LAKHAL ‘' DE KHARROUBA : Les enseignants dénoncent la surcharge des classes    Plaidoyer pour une loi sur l'acquisition de tableaux    Sortir ...sortir ...sortir ...    Bull, portrait d'une Amérique à l'abandon, couvert de récompenses    Pour des mesures urgentes en matière d'éducation    JSK : Il a réussi son premier match international… : Mebarki s'affirme !    CRB : Coupe de la CAF, le plus dur reste à faire à Alger    Faible taux de participation et indécision totale    Le chef Raoni proposé au prix Nobel de la paix    Kagame veut éjecter l'Afrique du Sud des instances de l'UA    Sous le signe de l'amitié algéro-italienne    Suppression de la règle 51/49: Le débat est lancé    Football - Ligue 2: Le DRBT rejoint le duo de tête    Mohamed Chorfi à la tête de l'Autorité de surveillance des élections    Conclave wali-chefs de daïras et P/APC: Des mesures urgentes pour parer à d'éventuelles inondations    Analyse: Invitée au G7… L'Afrique n'a-t-elle vraiment fait que de la figuration ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le sculpteur palestinien Zaki Salam, lauréat du Prix Mohammed Khadda
Arts plastiques
Publié dans Le Soir d'Algérie le 16 - 03 - 2019

Le sculpteur palestinien Zaki Salam est le lauréat de la 4e édition du prix Mohammed- Khadda des arts plastiques. La deuxième place est revenue au peintre Saïd Rahmani de Tiaret, tandis que la troisième a été attribuée à Tayeb Bakhti Benabbès, un artiste de Tissemsilt. Le prix spécial du jury est revenu au jeune artiste Hassani Mohamed-Amine de la wilaya d'El Bayadh.
La cérémonie de clôture et d'attribution des prix de cette 4e édition du prix Mohammed-Khadda des arts plastiques s'est déroulée mercredi soir à la maison de la culture Ould Abderrahmane-Kaki de la ville de Mostaganem, en présence, notamment d'artistes peintres participant au concours, ainsi que d'invités venus du Maroc, d'Egypte, d'Irak, de Palestine et de Syrie.
Lors de cette soirée de clôture, la famille du défunt peintre Mohammed Khadda (1930-1991) a été honorée, ainsi que les artistes peintres Abderrahmane Jaâfer El Kilani, Ataf Della, Zaki Salam et aussi Mahdi Abdelhadi, un cadre du secteur de la culture.
Le jury, présidé par le critique d'art irakien Abderrahmane Jaâfar El Kilani, a préconisé, pour les prochaines éditions la définition, au préalable, d'une thématique inspirée de l'approche artistique et philosophique ainsi que de la prolifique production picturale de l'artiste Khadda.
Les membres du jury, composé notamment d'enseignants de l'Ecole des beaux-arts et d'artistes peintres connus comme Redha Djamaï, Saïd Debladji, El Hachemi Ameur et Belhacène Cheikh, ont appelé à mettre en place un cadre adéquat afin de donner une meilleure visibilité esthétique à l'événement.
Dans leurs recommandations, ils ont également souligné la nécessité de s'ouvrir sur les nouveaux supports médiatiques et donner une attention particulière aux volets liés à l'organisation et à la médiatisation de l'événement.
Ils ont aussi préconisé de donner une plus grande dimension internationale au prix, afin de faire connaître les artistes algériens et faciliter les échanges et les contacts avec les artistes étrangers. Le prix Mohammed-Khadda des arts plastiques a été institué en 2014, dans le prolongement du colloque national sur les arts plastiques, tenu l'année précédente à Mostaganem. Le prix a été décerné aux artistes Abdellah Benhaïmer en 2014, à Abdelaoui Mourad (2015) et à Taleb Djamel en 2016.
Mohammed Khadda, né le 14 mars 1930 à Mostaganem, est artiste peintre, sculpteur et graveur. Il est considéré comme l'un des pionniers de la peinture algérienne contemporaine. Khadda est mort le 4 mai 1991 à Alger. «Pour avoir su de nouveau faire naître le charme de l'élémentaire, il a fallu que Khadda soit un magicien. Il fut, dirais-je, plutôt un géomancien, celui qui lit les signes dans le sable et qui, surtout, commence par les y tracer (...) Mais ni passé, ni présent, ni avenir : dans les toiles, les dessins de Khadda se donnent à lire ce qui, éternel, confond en lui passé, présent et avenir», a dit à son sujet l'écrivain Mohammed Dib. Des œuvres de Mohammed Khadda figurent parmi les collections du l'Institut du Monde arabe de Paris et au Musée national des Beaux- Arts d'Alger.
Kader B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.