PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : Tebboune déposera son dossier samedi    LES RETRAITES MILITAIRES INTERDIT D'EXERCER EN POLITIQUE : Le statut général des personnels militaires à l'APN    CNAS : Plus de 25 000 travailleurs non déclarés en 2019    AFFAIRE DES 701 KG COCAINE : Les deux frères ‘'d'El Bouchi'' devant le juge d'instruction    ORAN : Grève des collecteurs privés d'ordures ménagères    SIDI BEL ABBES : La santé mentale, thème d'une formation de 5 jours    Tribunal de Bab El Oued : 18 mois de prison ferme requis contre 5 détenus du drapeau amazigh    Real Madrid: Zidane reste optimiste pour Hazard    Ligue 1: Le programme des rencontres de ce mercredi    La Tunisie veut forcer son destin    Des manifestants exigent la fermeture du bureau des élections    "Nos enfants ne sont pas des bandits !"    Mahrez dans la liste des 30 nominés    Chita de retour    Les étudiants empêchés de rallier le tribunal de Sidi M'hamed    Les Kurdes ont quitté la zone de sécurité    La Russie se replace en Afrique    Les exclus du logement social bloquent la route    TBC pour atténuer le "terrorisme routier"    Petits fondants au chocolat    Promouvoir et encourager les jeunes cinéastes    Le dernier sourire de Larbi Ben M'hidi ou le peuple algérien en son miroir    Incendie à l'Ecurie royale de Turin, site Unesco    La diversité culturelle est à même de produire une élite équilibrée et efficiente dans la société    Le taux d'inflation à 2,4% sur un an    Hôpital Mustapha Bacha : Organisation de la circulation des véhicules    Les étudiants pointent une justice subsidiaire    Situation socioéconomique, politique et perspectives de l'Algérie 2020/2030    Ouverture du Salon Hassi-Messaoud Expo 2019    Ligue des champions d'Europe: Gros choc à Milan, Ajax et Barcelone pour la confirmation    Le NB Staouéli dans le groupe 2    Une femme à la tête de la Ligue de football de la wilaya    Ludovic Batelli a échoué, il s'en va, ses références dénoncées    Bensalah se rend à Sotchi    «Elargir le champ des investigations sans se passer du contrôle de la justice»    USA: Trump déclare son amour aux russes    Brexit: Boris Johnson ne s'avoue pas vaincu malgré les obstacles    Election présidentielle : Un nouvel Etat de droit issu de la volonté du peuple    Omnisports : Signature d'un accord-programme de pratique sportive au sein des universités    Présidentielle Rabehi met en garde les professionnels de l'information contre les "fake news"    Sétif: A la recherche des modalités pour harmoniser et réduire les inégalités entre les territoires    Transport: Tassili Airlines renforce ses dessertes vers le Grand Sud à partir de novembre    Fin de l'info box : Une sensation verte à Glaris    M. Zitouni " 90% des dossiers gelés de moudjahidine ont été traités "    Publication: "Aperçu de la culture et les chants amazighs dans les Aurès, Ouargla et la Kabylie", nouveau livre de Salim Sahali    237 détenus libérés pour désengorger les prisons    16 oeuvres de jeunes cinéastes en compétition    "Nous n'avons pas fermé d'églises"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'occasion et les larrons
Publié dans Le Soir d'Algérie le 17 - 04 - 2019

Il y a deux semaines, le président du club de football d'Annaba déclarait en direct sur un plateau de télévision qu'il avait personnellement «acheté» des matchs pour que son équipe puisse accéder en division supérieure. Il fallait voir avec quel allant, quelle assurance et quelle nonchalance il avait fait son extraordinaire aveu. Enfin, appelons ça un «aveu», parce que dans sa bouche, ce n'était manifestement pas un. Pour le bonhomme, c'était manifestement la révélation d'un haut fait d'armes, un geste de mécène généreux et une géniale opération managériale par lesquels il a rendu un immense service à sa communauté régionale. Dans le mode formel, l'arrière-pensée était explicite : c'est par modestie qu'il aurait gardé ça pour lui. Bienfaiteur anonyme selon la convenance morale et religieuse, il venait donc d'être « contraint » au… déballage. Tout, dans son propos et son attitude, indiquait qu'il attendait que le « peuple d'Annaba » allait lui tresser des lauriers et, qui sait, ériger une statue pour sa gloire. Au point où il en était, le truculent président de l'USM Annaba n'avait logiquement pas besoin de se défendre mais il a quand même eu ses mots pour sa défense : « Dans notre foot, si tu n'achètes pas de matchs, je jure par Dieu qu'aucun club ne peut accéder à un autre palier de la compétition » ! Avec une légère extrapolation, c'est Al Capone qui criait à la face des magistrats qui le jugeaient pour fraude fiscale : les autorités n'ont pas le droit de taxer des revenus gagnés… illégalement ! L'autre arrière-pensée dans la tête du dirigeant bônois est qu'il n'est pas seul dans le système corrompu qui régit le football national et que le courage de le dire publiquement est sans risque majeur. Non seulement personne ne lui demandera de comptes parce que tout le monde dans le… milieu a quelque chose à se reprocher, mais ça peut même lui valoir quelques dividendes en popularité ! C'est justement ce genre de « popularité » et d' « audace » qui aurait inspiré les dirigeants de Sonatrach à appeler Omar Ghrib en sauveur du Mouloudia d'Alger. Les casseroles que traîne le bonhomme sont de notoriété publique mais les vieux logiciels en haut lieu fonctionnent toujours. Dans leur tête, il n'y a pas mieux qu'un personnage haut en couleur, roublard et sociologiquement intégré dans la galerie du club pour détourner ses- réel ou supposées- capacités de mobilisation. De nuisance ? Au cœur du mouvement de révolte populaire, il se passe de très belles choses qu'on ne rend pas assez ou pas du tout. Mais il y a aussi ce qui se fait de plus vil, dans la pire tradition de l'occasion qui fait le larron. Le foot n'est qu'un échantillon en l'occurrence, nous reviendrons sur d'autres.
S. L.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.