Les bienfaits des pistaches    Saint Etienne : Les regrets de Boudebouz face à Lille    Serie A : Large victoire de Naples face à la Roma    300 médicaments en rupture de stock: Le syndicat des pharmaciens accuse les distributeurs    Décès du Professeur Tarek Bouktir, enseignant-chercheur à l'université Sétif 1    Détresse dans les airs    Aïn El Turck: Des bouchers dénoncent la concurrence des revendeurs de viande de l'abattage clandestin    DROIT DE VIVRE ET DE RESPIRER    110 civils tués dans une attaque terroriste au Nigéria    L'ancien député Tliba jugé en appel    Droits de l'Homme: Alger condamne la résolution du Parlement européen    Talaie El Hourriyet: «La crise économique est antérieure à la crise sanitaire»    Football - Ligue 1: Des promesses et des imperfections    JSK - Youcef Bouzidi nouvel entraîneur: Retour à la case départ !    Education: Grève aujourd'hui dans les écoles    Décès de 4 personnes à l'intérieur d'une voiture à Skikda: La mort causée par asphyxie au dioxyde de carbone    Tebessa: Ils détournaient l'argent d'une personne décédée    Quand la société néglige son autre moitié    Les journaux absents chez les buralistes    L'Algérie remet les pendules à l'heure    L'Intersyndicale monte au créneau    Le nombre reste au-dessus de la barre des 1.000 cas    La France face à ses contradictions    Le Dinar poursuit sa dégringolade    Covid-19: Djerad préside un conseil interministériel consacré à l'évaluation de la situation épidémiologique    Le PA rejette la résolution du PE sur la situation des droits de l'Homme en Algérie    L'armée sahraouie poursuit ses attaques contre des positions de l'armée marocaine    Sahara occidental : l'ONEC réitère son soutien à la lutte du peuple sahraoui    AADL 2 : plus de 63.000 souscripteurs dans 33 wilayas ont fait le choix du site    Boukadoum reçoit le nouvel ambassadeur d'Italie en Algérie    Electricité: l'ouverture du réseau national aux producteurs indépendants du solaire recommandée    L'APN prend part à un workshop régional sur le rôle des Parlements arabes dans la protection des droits des personnes âgées    Le procès en appel d'Ould Abbas et Said Barkat reporté    TRIBUNAL DE TIPASA : Report du procès d'Abdelkader Zoukh au 8 décembre    Zelfani limogé    Le Mouloudia aurait pu faire mieux    Un protocole sanitaire pour une reprise universitaire sécurisée    La scène artistique bataille pour survivre au confinement    YouTube, le CNC et Arte s'allient pour promouvoir la culture en ligne    La demande d'appel de Johnny Depp rejetée    Montée de tensions entre Téhéran et Tel-Aviv    Aribi termine meilleur buteur    Malek, un jeune chanteur en "vogue"    LSDA de Sidi Abdellah lourdement impactée : «Un calendrier de paiement est proposé aux abonnés»    Tiaret : 2322 logements attribués    L'APW-Jeunes de Béjaïa : Une expérience unique à l'échelle nationale    LE DECOMPTE DES MORTS    Arènes d'Oran: La rénovation des tribunes en phase d'achèvement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Pas d'élections, pas de répit»
Les étudiants maintiennent la mobilisation
Publié dans Le Soir d'Algérie le 08 - 05 - 2019

En attendant le 12e vendredi de mobilisation, le premier depuis le début du mois de Ramadhan, les étudiants ont décidé de maintenir le flambeau de la Révolution allumé. Hier, au premier mardi du Ramadhan, ils ont déçu ceux qui comptaient sur l'essoufflement, ou du moins, l'affaiblissement du mouvement durant le mois de jeûne.
Karim Aimeur - Alger (Le Soir) - La mobilisation était intacte, que ce soit à Alger ou dans les universités des autres wilayas du pays. Le test a été réussi et la marche d'Alger a drainé les foules des grands jours. Les étudiants ont sillonné, dès 10 heures, les rues de la capitale, où un impressionnant dispositif des forces de l'ordre a été déployé, avec la même détermination.
Ils ont confirmé qu'ils ne reculeront devant rien jusqu'au départ définitif du système politique. Venus des différentes facultés d'Alger, les étudiants se sont donné rendez-vous au niveau de la place de la Grande-Poste. Portant le drapeau national et l'emblème amazigh pour certains, ils ont emprunté l'avenue Pasteur en lançant les habituels slogans contre les figures du régime.
Le tunnel des Facultés étant soigneusement bouclé par un fort cordon sécuritaire, les manifestants ont dû descendre par la rue du 19-Mai-1956 qui longe la Fac centrale avant de remonter vers la place de la Grande-Poste.
En maintenant la mobilisation, les étudiants ont confirmé que le slogan qu'ils lançaient les semaines passées, en l'occurrence « On ne va pas s'arrêter, même durant le Ramadhan, nous allons sortir » n'était pas vain. Ni les menaces, ni les manœuvres, ni les diversions, ni le Ramadhan ne viendront à bout de cette dynamique qui a gagné la société depuis le 22 février.
Les marcheurs se disent déterminés à poursuivre la mobilisation jusqu'au départ du «gouvernement du montage et du bricolage», de la «bande de la cocaïne» et de la «bande des traîtres».
L'arrestation des membres influents de la bande désignée comme étant la tête des forces extraconstitutionnelles, à savoir Saïd Bouteflika et les généraux Toufik et Tartag, n'a pas, non plus, affaibli le mouvement estudiantin. Bien au contraire.
Se disant pas inquiétés par le spectre de l'année blanche qui s'annonce, ils promettent de ne pas rentrer chez eux sans que les revendications du peuple soient satisfaites. «On n'est pas contre les études mais contre la bande de la présidence», lit-on sur une banderole alors que sur une autre, on peut lire l'engagement à poursuivre la lutte : «Pouvoir tyrannique implique révolution historique.»
Tout au long de la marche, les étudiants ont exprimé leur rejet de l'élection présidentielle du 4 juillet dont le maintien a été annoncé par Abdelkader Bensalah il y a quelques jours.
«Makach intikhabat ya el issabat» ou «Il n' y aura pas d'élections, espèce de bandes», ont-ils entonné, rejetant ainsi tout processus de transition mené par les figures du régime mis en place par Bouteflika.
La marche, qui s'est déroulée dans le calme, s'est dispersée vers 13h dans le calme.
K. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.