Premier League: Liverpool et Firmino renversent Man Utd !    Aid el-Fitr: activité commerciale raisonnable dans la capitale    Fédération internationale de rugby: l'Algérie obtient le statut de membre permanent    Sahara occidental: des organisations internationales condamnent la campagne répressive marocaines    Coronavirus : 207 nouveaux cas, 146 guérisons et 5 décès    Espagne : CEAS-Sahara appelle la communauté internationale à protéger la population sahraouie    Paiement électronique: le nombre des TPE a évolué de 30% au 1er trimestre 2021    Jouets contrefaits: nécessité de la mise en place d'"un laboratoire de contrôle"    Aïd El-Fitr : 13ème édition de l'opération "un jouet, un enfant, un sourire" récolte des cadeaux    Traidia et Boukhelala parmi les jurys du Festival international du cinéma de La Haye    Finances: nécessité d'accélérer la cadence de numérisation du secteur    Djerad félicite la Oumma Islamique à l'occasion de l'Aid El Fitr    Le Président Tebboune félicite l'ANP, les corps sécuritaire et médical à l'occasion de la fête de l'Aid El Fitr    Montpellier : Delort buteur face au PSG (Vidéo)    Montpellier : Delort envoie une pique à Mbappé et au PSG    Le Premier ministre accomplit la prière d`Aïd El-Fitr à la Grande mosquée d`Alger    Armée sahraouie : de nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Proche-Orient : La résistance palestinienne frappe Tel Aviv    Législatives: Charfi rencontre les représentants des listes indépendantes    ElQods vaincra !    NON AU SIMULACRE ELECTORAL DU 12 JUIN PROCHAIN !    Foot/ Ligue des champions : le CRB et le MCA pour prendre option à domicile    Le ministère du Commerce part en guerre contre la spéculation et le monopole    Eulmi et Tahkout définitivement condamnés    Khawa-khawa, benti-oulidi !    Maturité et montée en gamme    La couronne    Un Aïd sans restrictions    Abdelhamid Dbeibah sous pression    Création de l'orchestre philarmonique Bouna    En quoi l'ennemi n'est absolument pas commun !    Dépréciation du dinar et poussées inflationnistes    Voiture électrique, un "levier du chômage" ?    La lutte se poursuivra jusqu'à l'indépendance    Les fellahs victimes de dégâts des dernières crues seront indemnisés    Les syndicats exigent des mesures urgentes    Vers l'ouverture d'un laboratoire pour détecter les nouvelles souches    Rebiaï suspendu quatre matches    La désignation de Houasnia fait polémique    "Qu'on m'explique ce que sont les réserves sécuritaires privatives"    Des enfants trisomiques stars de la sitcom "Omar séchoir"    Aux frontières du monde réel et du virtuel    Pour transférer leurs dossiers vers le Social: Les désistements des souscripteurs AADL après le 1er décembre 2020, refusés    Le Cnese en phase de propositions    Réactions mitigées des partis politiques    Au royaume de l'horlogerie    Du rap pour exister!    Des cours de danses traditionnelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«La présence de 1 588 containers en zones de stockage n'est pas logique»
Le Directeur général des Douanes à Oran :
Publié dans Le Soir d'Algérie le 18 - 04 - 2021

Lors de sa visite de travail dans la wilaya d'Oran, samedi, le directeur général des douanes Noureddine Khaldi, a déploré l'existence au port d'Oran en zone de stockage de 1 588 containers. Il indiquera qu'une étude réalisée par sa direction révèle que les ports ne sont pas exploités selon leurs capacités. « Ceci est un problème de gestion, on ne peut pas rester dans les méthodes archaïques, on n'avancera pas ainsi».
Pour le DG des douanes, un port tourne à 45%, 35 et 12% de sa capacité. La problématique, dit-il, n'est pas dans la superficie ou bien dans les structures d'accueil, mais dans la gestion. «La façade maritime de l'Algérie suffit pour le volume du commerce extérieur surtout dans la perspective d'élargir ce dernier, ainsi qu'en matière d'export. Il y a des recommandations afin que nous atteignions les 5 milliards dollars dans le cadre du commerce extérieur, il faut être à la hauteur de la responsabilité ».
Lors de la présentation des activités de l'Entreprise portuaire d'Oran, Noureddine Khaldi n'a pas laissé passer ce chiffre effarant (1 588). En s'adressant au directeur du port d'Oran, il dira que ceci n'est pas normal ni logique : « Je veux avoir les délais d'enlèvement de la marchandise concernant aussi bien le privé que le public, c'est cela notre objectif, il ne faut pas que ces containers demeurent à quai. Dans cette situation, le port d'Oran, une zone de stockage et ce n'est pas normal ».
Il expliquera à l'assistance que le port d'Oran se trouve à proximité de la ville et les extensions en cours de réalisation ne suffisent pas selon lui. «Il ne nous faut pas opter pour des solutions circonstancielles mais durables. Le port doit être à la hauteur d'Oran. Ce sont les services fournis qui doivent évoluer. Si on assure l'extension de la superficie pour contenir les navires et le reste, et que l'enlèvement des marchandises demeure, où est la solution » ?
Parmi les suggestions émises par le DG, l'éventualité d'une extension à l'extérieur du port à condition que le dédouanement soit géré par le port autonome et l'autorité portuaire.
«L'objectif de notre visite aujourd'hui, c'est de faire évacuer ces containers. Si le problème se pose au niveau de la Direction des douanes, on le règle, si le problème se pose au niveau de l'entreprise portuaire, on trouvera également des solutions. Si le problème concerne des documents manquants lors du dépôt du dossier, on voit cela avec les entreprises concernées, et on étudie la situation au cas par cas. Il faut trouver un dénouement le plus vite possible ».
Un autre aspect de gestion a suscité l'étonnement du DG, c'est l'existence d'un seul scanner pour la marchandise au niveau du port d'Oran. « Vous dites que le port ne dispose que d'un seul scanner, ceci n'est pas possible, il ne peut couvrir tous les besoins du commerce extérieur, le port d'Oran est un port potentiel il lui faut ses équipements de détection, surtout aujourd'hui avec la fermeture des ports secs.
L'activité du commerce extérieur va se concentrer au niveau des ports du pays, c'est pour cela qu'il faut ajouter des scanners et renforcer les structures d'accueil ».
À ce titre, il soulignera qu'un second scanner a été commandé et n'a pas encore été réceptionné.
A. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.