FUSILLADE DE STRASBOURG : Le frère du tireur arrêté en Algérie    PRODUCTION D'AGRUMES : Près de 40.000 quintaux d'oranges récoltés    EXPLOITE DE MANIERE SCANDALEUSE EN FRANCE : Le médecin algérien payé ‘'à moitié prix''    LE FLN ET LE RND SE LIVRE UNE RUDE BATAILLE : La campagne des sénatoriales bat son plein à Oran    INTERDICTION DU NIQAB : Les Zaouïas appellent à une interdiction totale    LES NEGOCIATIONS ABOUTISSENT A DE "BONS RESULTATS" : Une zone de libre-échange africaine dans 10 ans    TIARET : Un homme et une femme écroués pour charlatanisme    AIN TEMOUCHENT : 07 harraga portés disparus en mer    ORAN : Un jeune arrêté pour chantage sur facebook    L'art de la confusion.    Dans les coulisses de : Naïma Salhi «chassée» de Naciria et de Chabet ElAmeur    Après la découverte d'une bombe à M'chedallah, les villageois réclament la sécurité    Emeutes à Si Mustapha (Boumerdès) : la population se révolte en signe de soutien au président d'APC    Turquie 9 morts et 86 blessés dans un accident de train à Ankara    Défi de survie pour le mouvement des «gilets jaunes»    Natation : Sahnoune éliminé sur 50 mètres en Chine    Mouvement au sein des chefs de sûreté de wilaya    Ouverture demain du Salon international des dattes    Exploitation des mines d'or dans le Sud : les discussions avec les partenaires étrangers avancent    CNAS : tenter de réduire les accidents du travail    Ouadhias (Tizi Ouzou) : Deux voleurs de batteries de relais téléphoniques identifiés par la police    Soins des Algériens en France : Y a-t-il un changement ?    Issiakhem : Il aurait sans doute ri !    Léo Rojas, nous y étions !    Kamel Messaoudi : Le chanteur qui a osé    La menace terroriste plane à nouveau sur la France    Bouira : Le DJS sur la sellette !    Tournoi de beach-volley demain et dimanche à Oran    Le FLN part en favori    Trio malien pour JS Saoura-IR Tanger    Votre week-end sportif    «Tôt ou tard, le tarif de l'électricité doit être revu»    Sidi-Saïd prend de vitesse ses détracteurs    L'auto-satisfecit algérien    Déclaration de politique générale du gouvernement: Ouyahia dément tout empêchement de la présidence    Un individu sous les verrous: Chantage sur le Net    Aïn El Turck: Cinq femmes tuées par le monoxyde de carbone    Démission du SG et menaces du RCK: La FAF et la LFP retombent dans leurs travers    Division nationale amateur - Ouest: Le dauphin à l'assaut du leader    Défaitisme    L'histoire à méditer    Coup d'envoi de la première rencontre culturelle «Voix de femmes»    Une ville au passé révolutionnaire    Réminiscences de mots à l'Espaco    Brexit : Theresa May à la peine dans son tour d'Europe pour obtenir des concessions    Répression meurtrière à la suite de manifestations de l'opposition    Mondial des clubs: Vers une finale River Plate-Real Madrid    Un monument à Soljenitsyne inauguré à Moscou le jourde son centenaire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





�AMANE AUTO� LE PERMET
Le r�glement des sinistres automobiles d�sormais possible par SMS
Publié dans Le Soir d'Algérie le 23 - 04 - 2013

Kepler Technologies a pr�sent�, hier, lors d�une conf�rence organis�e � la salle Neptune de l�h�tel Sheraton d�Alger, son nouveau produit �Amane auto�, une solution informatique d�di�e � la gestion des sinistres automobiles en Alg�rie.
Le produit, destin� aux assureurs, permet un traitement rapide et efficace des dossiers d�assurance en cas de sinistre. C�est une adaptation au contexte alg�rien d�un syst�me informatique qui fait d�j� son petit bonhomme de chemin en Europe. �Elle satisfait l�assur� avec une indemnisation rapide et une information r�guli�re par SMS et permet � l�assureur �voluant dans un environnement de plus en plus concurrentiel et o� la demande commence � se faire plus pr�cise et exigeante, de suivre efficacement les dossiers sinistres et fid�liser sa client�le �, explique-t-on. La simulation faite � l�occasion de cette conf�rence indique une fluidit� dans le traitement des dossiers qui fait gagner du temps au client et qui d�charge la compagnie d�assurances de masses de papiers inutiles tout en gagnant en efficacit� : �Une pr�-d�claration par SMS o� sont mentionn�s les renseignements requis. Sur la base de ce SMS, la compagnie initie une demande en recourant aux informations de l�assur�, consign�es sur sa base de donn�es et l�affecte au centre d�expertise qui l�inclut dans son programme de contr�le et fixe un rendez-vous au client par SMS ou par mail. Une fois l��valuation faite par l�expert, les informations seront port�es dans le syst�me d�information qui d�termine l�indemnisation correspondante aux dommages subis par le v�hicule. Encore une fois, on informe le client par SMS pour lui indiquer l�heure pour passer au service comptabilit� r�cup�rer son ch�que.� Toutes les op�rations de traitement des dossiers et les noms des agents qui les ont effectu�es, souligne-t-on, sont m�moris�es par le syst�me qui offre une tra�abilit� tr�s fiable et la possibilit� de retrouver un dossier clos en temps r�el. En effet, �Amane auto� est fait d�une multitude d�outils ressemblant � des tableaux de bord sp�cifiques � chaque niveau de responsabilit� et qui facilitent le management de la compagnie d�assurances. Il convient, enfin, de signaler que la solution a �t� d�velopp�e pour �contourner l�absence de la 3G en Alg�rie�. De m�me qu�elle est d�veloppable une fois que cette norme sera mise en vigueur. Or, elle requiert la centralisation de l�information. �Plus l�information se centralise, plus le syst�me se fluidifie et devient puissant. En Roumanie, � titre d�exemple, l�association des assureurs (l��quivalent de l�UAAR en Alg�rie, ndlr) est propri�taire d�une base de donn�es commune qui permet aux assureurs d�acc�der aux informations li�es aux assur�s et aux souscriptions. Elle est �galement exploit�e par diff�rents organismes publics, car elle inclut des informations pr�cieuses sur les �v�nements routiers et leur permettent d�intervenir de mani�re efficace pour am�nager les routes�, a not� Cyril Crichton de Kepler Technologies. Optimiste quant aux opportunit�s qu�offre le march� alg�rien pour la commercialisation de son produit, il compte n�anmoins sur un amendement de la l�gislation en vigueur pour imposer aux assureurs de se mettre au diapason des nouvelles technologies de l�information et de la communication.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.