Production et distribution du lait: Un système de traçabilité en cours de préparation    Séisme à Jijel : pas de pertes humaines ou matérielles    Services d'urgence et femmes enceintes: le ministère trace une nouvelle feuille de route    PREPARATION DU CONGRES DU RND : Mihoubi évoque de ‘'nouvelles bases'' pour le parti    CORONAVIRUS : L'Algérie met en place un dispositif d'alerte et de riposte    MOSTAGANEM : 5 personnes écrouées pour trafic de drogue et vente d'alcool    La plateforme proposée pour l'aboutissement de la révolution    Tébessa: Recrutement de Trois Gardiens pour sécuriser la Nouvelle Mosaïque découverte à Négrine    PROGRAMME ECONOMIQUE DE TEBOUNE : BATATA ET GAZ DE SCHISTE    Au moins 11 soldats tués par des terroristes    Brexit : Boris Johnson a signé l'accord    Réunion de conciliation avec Téhéran en février    Ferme condamnation algérienne    «Nous devons respecter nos adversaires»    La wilaya de Aïn Témouchent nous écrit    Un gouvernement de la chefferie à la primature    Le procès de Fodil Boumala programmé pour le 9 février    Un vendredi dédié aux détenus d'opinion    Une secousse tellurique de magnitude 3.3 enregistrée à Jijel    Plus de 4 500 postes à pourvoir pour la session de février    Opération coup-de-poing à Oued R'hiou    880 ha réservés à la production d'eucalyptus    Le réflexe de Chitour    Mostaganem abritera la 3e édition du Festival national de la poésie des jeunes    La prochaine édition sous le signe du rapprochement avec le citoyen    ACTUCULT    Les redevances des droits d'auteur, objet d'incompréhension    Célébration de l'anniversaire de la naisance de Matoub Lounès    Le jugement de Si Slimane    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 16ème journée    Bouira : Hommage à Matoub Lounès    Vita Club - JSK (aujourd'hui à 17h) : Belaïli «Nous avons les moyens de les surprendre»    PAC 1 - CSC 2 : C'est le grand retour du CSC    En bref…    CAN-2020 de Handball : Les Verts éliminés par l'Egypte    WAT – JSMB : Les Béjaouis avec les réservistes    Transport de marchandises : La logistique qui fait défaut aux exportations    Venezuela : Maduro célèbre «l'échec de l'aventure putschiste» de Guaido    Energie et télécommunications : L'USTDA confirme l'intérêt américain    Indice de perception de la corruption 2019: L'Algérie à la 106e place    Réunion des voisins de la Libye à Alger: Rejet de l'ingérence étrangère    Pour des travaux de maintenance du réseau: Des coupures d'électricité annoncées dans trois communes    Les raisons de la colère    Lancement d'un nouveau site web    Blessé, Slimani forfait face à Strasbourg samedi    Les nouveaux projets expansionnistes du Maroc dénoncés    Tebboune, à coeur ouvert    Sahara occidental: Podemos dénonce les manœuvres expansionnistes du Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Il est partisan de «La solution Globale» :Le groupe Hasnaoui récolte les fruits de sa diversité
Publié dans Le Temps d'Algérie le 02 - 04 - 2018

Le groupe Hasnaoui est, indiscutablement, l'un des groupes algériens les plus performants dans ses secteurs d'activités. Vu la gamme variée des secteurs où les frères Hasnaoui investissent, le groupe s'est vite propulsé au rang d'acteur important sur la scène économique nationale.
Le secret de réussite de ce groupe, fondé en 1974, ainsi que sa devise est d'offrir «La solution globale». Composé de 17 filiales qui opèrent notamment dans le bâtiment, l'agriculture et les services, le groupe emploie 3000 employés à travers le territoire national. Ce qui se voit de manière assez visible dans le secteur du bâtiment. La cité El Ryad sise dans la capitale de l'ouest, Oran, est une véritable vitrine de différentes activités du groupe. C'est l'une des cités les plus modernes de cette ville qui connait une croissance appréciable. Et c'est dans cette cité que le groupe Hasnaoui a donné une belle démonstration de sa politique de «Solution Globale».
En fait, pratiquement tous les intrants dans la construction de bâtiment utilisés pour cette cité sont produits par les filiales du groupe. La particularité de cette cité réside également dans la performance de sa société de gestion créée spécialement par le groupe. Giryad, dirigée par Mme Malika Abdelwahab, se réjouit des règles de vie instaurées dans la cité pour le bien être total de ses résidents. «Ça change complètement des cités dortoirs. Il y a de la vie à l'intérieur de cette cité ; des animations culturelles, sportives et éducatives. Pour pouvoir être autonome, Giryad gère également le tri sélectif des déchets de la cité, une station de lavage de voiture qui lui est confiée par le groupe Hasnaoui, ainsi qu'une salle de sport et une bibliothèque, spéciale pour les habitants de la cité» dit-elle. «On reçoit encore une très forte demande de citoyens pour des logements dans cette cité, mais malheureusement, nous ne pouvons pas les satisfaire, car ils sont tous vendus» dira le directeur général du groupe, Omar Hasnaoui.
Sidi Bel Abbès, la base arrière
Le groupe Hasnaoui qui s'est lancé dans l'exploitation de carrières d'agrégats pour alimenter ses différents chantiers et pour les opérateurs nationaux. Dotée d'un matériel de pointe, cette filiale lancée en 1995 produit, aujourd'hui, 4 millions de tonnes d'agrégats par année. Pour alimenter ses chantiers en pierres ornementales, le groupe s'est doté d'une société appelée Alopstone en 2015, en partenariat avec une société portugaise.
La première unité de production est installée dans la commune de Sidi Ali Benyoub, a Sidi Bel-Abbès. Elle produit du marbre, du granit et des pierres naturelles utilisées pour des aménagements décoratifs intérieurs et extérieurs.
Le directeur de cette filiale qui produit 3500 m2 par jour, Othmane Hasnaoui, informe que Alopstone
«est entrée en production en début 2016. On avait commencé à importer des blocs du Portugal, d'Espagne et d'autres pays européens. Par la suite, on s'est rendu compte que nous avons des réserves de marbre très importantes en Algérie, notamment à Tamanrasset et Tlemcen. Tout de suite après, nous avons commencé l'exploration des gisements algériens. Cette usine produit environs 1000m2 par jour de marbre. Nous avons également une autre usine qui produit 1500m2 de marbre par jour à Tamanrasset. Cela n'est que le début du projet, car quand on avait commencé, on voulait seulement alimenter nos projets, mais vu les potentialités qui existent, nous pouvons alimenter tout le marché algérien. Cela notamment avec les nouvelles restrictions à l'importation décidées par le gouvernement.
Le groupe envisage d'installer une nouvelle usine ultrasophistiquée et qui pourra produire environ 7000m2 par jour, et penser même à l'exportation de ces deux matières vers l'étranger. Concernant la qualité du marbre et du granit algérien, le responsable de Alopstone affirme que ce produit algérien est de grande qualité, et peut concurrencer tous les «matériaux qui existent au monde. Nos réserves en marbre et en granit sont de très bonne qualité, peuvent satisfaire le marché local et même inonder le marché international» dit-il. A quelques kilomètres seulement de là, autre filiale du groupe Hasnaoui est installée dans la même commune, mais celle-ci est spécialisée dans l'exploitation des carrières d'agrégats. Cette société créée en 1995, dénommée SECH, est dotée de plusieurs stations de concassages et produit du gravier de divers calibres et du sable de carrière. Sur les lieux, des dizaines d'employés s'affairent, avec différents formes d'engins, à extraire de grandes roches pour en faire du gravier utilisé dans le bâtiment et le revêtement des routes. La SECH produit quotidiennement 3000 tonnes de sable composé, raffiné et sans poussière, ainsi que 900 tonnes par heure de différents agrégats. Elle alimente les chantiers locaux, mais surtout une autre filiale du groupe installée sur les mêmes lieux, et dénommée BTPH Hasnaoui. Cette dernière est «La maison mère» du groupe Hasnaoui. C'est avec cette société spécialisée dans les travaux bâtiment et génie civil, ainsi que la commercialisation du béton prêt à l'emploi que la famille Hasnaoui s'est lancée en 1974. Aujourd'hui, cette petite entreprise lancée, il y' a de cela 44 ans déploie une capacité de production de pas moins de 1000 logements haut standing par an et un grand nombre d'institutions civiles ou industrielles. A cela s'ajoute l'approvisionnement d'un grand nombre de chantiers en béton prêt à l'emploi dans toute la région. Elle est dotée d'un savoir-faire et d'un capital expérience qui lui a valu des qualifications ministérielles «catégorie 09» dans les travaux publics, le bâtiment, et les travaux hydrauliques.
Des partenariats étrangers gagnant-gagnant
Dans l'optique d'améliorer encore plus ses capacités en qualité dans la construction, Le groupe Hasnaoui s'est associé à l'entreprise italienne Teknachem, en 2008 pour lancer une filiale de produits et technologies pour le ciment et le béton. La filiale Teknachem Algérie, installée dans la zone d'activité de la ville de Sidi Bel-Abbès offre des solutions chimiques pour béton. Elle produit et propose des agents de moutures pour cimenteries, des adjuvants pour béton et mortiers ainsi que des produits auxiliaires pour des applications personnalisées sur le béton. Ces solutions répondent aux exigences de leurs clients pour des applications particulières sur ce produit, indispensable pour la construction. Tout près de Teknachen, dans la même zone d'activité, le groupe Hasnaoui a lancé en 2010, à travers un partenariat espagnol, la filiale du groupe international Grupopuma Algérie. Celle-ci approvisionne le marché national avec une large gamme de produits destinés pour divers secteurs de construction. Des ciments colles, mortiers, joints, mortiers monocouche, mortiers de revêtement, mortiers spéciaux, lignes de pavement, additifs, impression, peinture et systèmes d'isolation, d'imperméabilisation et solutions de paysagisme sont les produits qu'offre cette entreprise pour les chantiers du groupe, mais aussi pour l'ensemble du marché national. D'ailleurs cette entreprise dispose d'un réseau de distribution à travers un grand nombre de wilayas et offre même des formations spéciales pour l'utilisation adéquate de ses produits. Dans le même endroit également, le même groupe a lancé en 2011 une énorme menuiserie pour sa filiale MDM. Celle-ci s'est déjà faite une place de choix sur la scène nationale dans son domaine d'activité. Elle produit plusieurs sortes de portes, notamment «coupe feu» pour laquelle elle a reçu des distinctions internationales. MDM produit également, dans ses grands hangars installés dans la zone industrielle de Sidi Bel-Abbès des armoires modulaires et des revêtements en bois des constructions. Dans le même ordre, le groupe Hasnaoui produit, à travers une autre filiale intitulée Strugal, tout le besoin du groupe en matière d'aluminium. Née d'un partenariat avec une societé espagnole, Strugal produit une grande gamme de profilés aluminium de haut standing qui répond aux normes internationales.
Sodea : l'appel de la terre
L'agriculture chez les Hasnaoui est un secteur qui rentre dans les traditions de la famille. «Notre grand père est un agriculteur. Les métiers de la terre me passionnent depuis toujours. Investir dans ce domaine est donc pour moi ce qu'il y a de plus naturel», dit Ali Hasnaoui, directeur général de Sodea, une filiale du groupe qui propose des solutions innovantes dans l'agriculture. «À travers nos activités et partenariats, nous proposons des solutions globales qui vont des plans de différente nature, jusqu'aux machines agricoles et objets les plus développés dans le domaine de l'agriculture. Nous offrons également des solutions de modernisation dans les systèmes d'arrosage», dit le directeur de cette filiale, qui a introduit pour la première fois en Algérie le système du goutte-à-goutte, début des années 2000.
Le Sodea est doté également d'un laboratoire de recherche en micro-algues unique en Algérie et dans toute l'Afrique. «Les algues sont les solutions d'avenir pour l'agriculture. A travers ce laboratoire, nous voulons anticiper ce domaine de recherche en Algérie, et être dans la même enseigne que les autres pays à la pointe de cette technologie», affirme Ali Hasnaoui.
HTA : introduire le digital dans le bâtiment
Hasnaoui Télécommunication Algérie (HTA) est une filiale du groupe créée 2012. Elle est lancée afin de répondre à un besoin de plus en plus grandissant en matière de communication digitale. Elle propose des offres en matière de télédistribution et de réseau IPTV. Cette boite pleine d'ambition se dit prête à satisfaire le marché national à travers les offres et solutions qu'elle propose, pour peu que l'Etat offre un cadre propice.
En 2013, HTA s'est lancé dans le montage d'une gamme de quatre modèles de caméras de surveillance. Le directeur de cette filiale, Abdelkrim Touta, affirme que «notre objectif est de permettre un accès large à ces produits aux algériens. Actuellement, nous produisons 200 caméras par jour, mais nous pouvons satisfaire les besoins du marché national dans ce domaine», dit-il. L'avantage avec ces caméras de surveillance ultramoderne, c'est que leur prix est fortement concurrentiel par rapport à celles importées de l'étranger.
De notre envoyé spécial a Sidi Bel-Abbès et Oran :Arezki Ibersiene


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.