«Tebboune poursuit l'édification de l'Algérie nouvelle»    Enseignement supérieur: renforcer la contribution des étudiants à leur formation universitaire à la faveur d'un modèle national en 5 phases    D'importantes réalisations socio-économiques et des indicateurs prometteurs    CAC d'Annaba: lancement de la radiothérapie stéréotaxique pour la 1e fois en Algérie    Sommet arabe: les dirigeants arabes confirment leur participation    Triathlon/Championnat d'Afrique: l'Algérie décroche deux médailles    Le Conseil de la nation prend part à la réunion du Comité exécutif de l'UIP    L'ONU doit agir énergiquement pour stopper la politique criminelle de l'entité sioniste    Une délégation de cadres supérieurs de la DGSN se rend au siège de la Cour constitutionnelle    Codes communal et de wilaya: définir les responsabilités et les prérogatives des élus    Tlemcen: une encontre sur la société civile, la promotion du tourisme et la protection du legs culturel    Tenue mercredi à Alger de la 10e session de la Commission intergouvernementale mixte algéro-russe de coopération    Le développement sportif et les performances des JM d'Oran mis en relief    La Côte d'Ivoire veut récupérer Fofana    La tension monte d'un cran au Maroc    Rage: onze décès enregistrés en 2021    Foot (amical) Algérie-Nigeria: les Verts pour vaincre et convaincre    Déclaration de politique générale du gouvernement: Renforcer les capacités du système national de défense    «L'Algérie doit être construite par les algériens»    La chine donne son quitus    Un Palestinien assassiné par les forces d'occupation sionistes    Borne et les préoccupations de l'heure    Absurdité    Que va faire l'Opep+?    Développement régional: La décentralisation comme clé de voûte    Industries: Priorité aux filières de substitution des importations    Efficacité des ressources et réduction de coûts de production: L'expertise allemande pour les PME algériennes    L'ESS sombre    Grosse inquiétude au Barça    On a évité le pire à El Bayadh    ASO Chlef: Des ambitions à la hausse    Démarrage timide dans la capitale    Le président Tebboune présente ses condoléances    El Bayadh: Des tablettes pour 900 élèves du primaire    Cap Falcon : une femme morte et deux blessés graves dans une collision entre deux voitures    Campagne de dépistage à El Flay    El-Bayadh: Trois morts et un blessé grave dans un accident de la route    Onze ans de retard    De la marijuana à Zéralda    10 ans de prison ferme pour Anis Rahmani et Tahkout    Presse, amour et pouvoir    La pièce « Hna ou Lhih » participe    «C'est formidable d'échanger avec les lecteurs»    Des cadeaux attendrissants    Festival du théâtre amateur de Mostaganem: 35 troupes à la 53e édition    Il y a 60 ans était proclamée la République algérienne    Corruption: 10 ans de prison requis contre l'ex-wali de Skikda Fouzi Belhacine    «Gros» mots : les contre-chocs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ce lait infantile qui manque tant...
Annaba
Publié dans L'Expression le 14 - 08 - 2022

Depuis plusieurs jours, Annaba fait face à une pénurie criante de lait pour bébés. Une catastrophe pour les mamans, qui n'allaitent pas leur nouveaux-nés. Celles-ci ont été contraintes de se rabattre sur des boîtes de lait ou le lait en sachet.
Un choix imposé par, outre la rareté, l'augmentation spectaculaire du prix de la boîte de lait à 200 DA. Au manque de ce produit sur les étals des espaces de vente et à la hausse du prix de certaines marques stockées et écoulées discrètement, les familles s'inquiètent.
En effet, tenter de trouver une boîte de lait pour bébés est un parcours du combattant pour les mères de famille (s). On ne sait pas s'il s'agit d'une réelle pénurie due à la rupture de stock ou d'un acte spéculatif, d'autant que cette pénurie concerne tous types de lait infantile. Selon certains pharmaciens en rupture de stock, cette pénurie a été une opportunité pour les commerçants qui ont aussitôt retiré des étals ce produit de base pour les nourrissons, afin d'en augmenter le prix. Pour le moment, les familles sont contraintes de prendre leur mal en patience et d'attendre que cette crise prenne fin avec l'arrivée du produit sur le marché.
Dans ce contexte, il est important de souligner que l'Association algérienne pour la protection des consommateurs (Apoce) a, à travers un post publié sur sa page facebook, rassuré les parents sur le fait que le marché connaîtra une percée, en ce qui concerne le lait pour nouveaux-nés, suite aux enquêtes menées par l'association. En ce sens, l'Apoce a révélé que «de grandes cargaisons sont présentes dans les ports et dans les entrepôts des importateurs et seront bientôt commercialisées sur le marché». Qu'il s'agisse de grippage de la machine logistique ou d'un pépin administratif, une chose est certaine, l'impact de la pénurie et la hausse du prix du lait pour bébés est une autre saignée pour les familles, dont le pouvoir d'achat n'est plus en mesure de supporter des charges supplémentaires. Pour rappel, l'état a, dans le cadre de la diminution de la facture d'importation, décidé de lancer la production de lait pour nourrissons. Une facture qui coûte chaque année des centaines de millions de dinars au Trésor public, surtout que près de deux millions d'enfants sont nourris chaque année en lait infantile. On rappelle, dans ce contexte, que lors de sa réunion tenue le 17 juillet dernier, le Conseil des ministres a abordé le sujet de la production du lait infantile.
À ce propos, le Conseil a exposé le projet de la réalisation d'un complexe industriel spécialisé dans la fabrication du produit en question. Le ministère de l'Industrie a lancé la première étape pour la concrétisation du projet qui devrait, selon Ahmed Zeghdar, booster ce secteur de l'économie en Algérie.
Le même responsable a insisté sur l'intérêt qu'apporte la concrétisation de ce projet à l'économie algérienne, du fait que le lait infantile est considéré comme un produit stratégique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.