Libye: al Sarraj surpris que la France soutienne Haftar    Etats-Unis : Les démocrates rêvent de destituer Trump    Ighil El Mal (Ath Zmenzer) : Caravane sanitaire    Tizi Ouzou : 1581 nouveaux cas de cancer en 2018    Café littéraire de Bouzeguène : Blocage de la subvention par la wilaya    Pour un idéal républicain    Coupe d'Algérie - 1/2 finale-retour : CRB - CSC, aujourd'hui à 16h00 - Un duel ouvert à tous les pronostics    Football - Ligue 1: Les deux extrémités du tableau en ébullition    CR Témouchent: Une accession méritée en division amateur    Dans le cadre d'une enquête anti-corruption: Rebrab incarcéré à la prison d'El Harrach    Importation: Une centaine de produits exclus du DAPS    Les cinq victimes de l'effondrement de l'immeuble de la Casbah enterrées hier     Skikda: Tentative de meurtre, quatre arrestations    Préparatifs des JM 2021 à Aïn El Turk: Une campagne de sensibilisation pour un séjour agréable aux hôtes de l'Algérie    Gaïd Salah: «Le complot a commencé en 2015»    Les étudiants toujours mobilisés    Ettrefehnâ !    Constantine - Un riche programme culturel pour le ramadhan    Les armées des pays du lac Tchad intensifient leurs actions    Washington prêt à sanctionner ses alliés    Palestine: Soutien financier de la Ligue arabe face aux mesures de rétorsion d'Israël    Utiliser "le leadership de la Russie" à l'Onu pour aider l'Afrique à se développer?    Transition politique : On avance à tatons    Tabbou fidèle à ses positions    Ould Abbès et Barkat dans le collimateur de la justice    Fédération algérienne de tir sportif : Abdrezzak Lazreg élu nouveau président    Belfodil dans l'équipe-type de la 30e journée    L'Algérie, cinquième plus chère sélection    41 athlètes algériens en stage    Amuniké sélectionneur de la Tanzanie : "Je n'ai peur d'aucune équipe"    Les travailleurs de Cevital ont marché à Béjaïa    Huawei lance le 2ème smartphone assemblé en Algérie    L'Algérie va connaître ses ambassadeurs au VivaTechnology    Avec Eataly : Les Galeries Lafayette visent une nouvelle attractivité    Révolution monétaire ? : 48 ans après la fin de Bretton Woods, l'or continue son come-back    Toujours déterminés    Une policière tuée dans son domicile    Ramadhan: Programme de sensibilisation pour la prévention des complications des maladies chroniques    Bulgarie : "Sans le Turkish Stream, les livraisons de gaz seraient remises en cause"    Etudiants et enseignants au rendez-vous    Présidence : Mouvement partiel dans le corps des walis et des walis délégués    Soudan: La contestation suspend les discussions avec le Conseil militaire    "Seul l'avenir de l'Algérie nous importe"    Programme enfant    Hirak du 22 février: l'appel aux sociologues lancé    Pagaille au FLN    L'onda avoue son impuissance    Sri Lanka.. Daech revendique les attaques    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'urgence de les récupérer et numériser
Publié dans La Nouvelle République le 17 - 01 - 2019

Les présidents du Haut- Conseil islamique (HCI) et de la langue arabe (HCLA), respectivement Bouabdellah Ghoulamellah et Salah Belaïd, ont insisté mardi à Tizi Ouzou sur l'urgence de la récupération et de la numérisation des manuscrits encore détenus par des familles à travers le territoire national.
S'exprimant à l'ouverture du premier séminaire régional sur le manuscrit placé sous le thème «manuscrit et transmission culturelle, cas des zouaoua» organisé par ces deux institutions à la maison de la culture Mouloud Mammeri, le président du HCI Bouabdellah Ghoulamallah, a déploré que ce «trésor produit par les zaouïas et témoin important de l'authenticité de la société algérienne et de son niveau de savoir, soit encore détenues par des familles et exposé à la disparition par les aléas du temps car mal conservé».
Rappelant l'opération lancée par le HCI et la HCLA pour la récupération, la préservation et la numérisation de ce patrimoine d'une grande valeur dont une partie importante a été détruite par le colonialisme français ou e trouve actuellement dans les bibliothèques de plusieurs pays étrangers, ce même responsable a souligné l'importance de mettre à la disposition des étudiants et des chercheurs ce patrimoine afin qu'ils puisse être étudié. «Le patrimoine que la France coloniale a tenté par tous les moyens de faire détruire pour faire croire que nous étions une société illettrée, sans culture et sans savoir, et qui a été préservé grâce à la conscience des familles qui l'ont récupéré des zaouïas pour le préserver, mérite aujourd'hui d'être étudié pour dire que même si on a essayé de nous faire taire, nos plumes ne s'étaient jamais tues», a-t-il dit.
Expliquant la procédure de récupération de ces manuscrits, une opération rendue difficile notamment par le refus de plusieurs familles détentrices de ce patrimoine national de coopérer, le président du HCLA Salah Belaïd, a rappelé que la commission chargée de cette mission, produit des copies des documents, les originaux sont ensuite restitués à leurs propriétaires. A ce jour, un total de 12 000 documents ont été récupérés dont 900 ont été numérisés et mis sur le portail algérien des manuscrits qui sera officiellement ouvert le 16 avril prochain à l'occasion de la célébration de la Journée du savoir, a réaffirmé Salah Belaïd.
Le but de cette démarche et de préserver les droits d'auteurs et de propriété des manuscrits tout en permettant aux chercheurs algériens et étrangers d'y avoir accès en un clique, a-t-il indiqué. Ce séminaire régional sur le manuscrit, sera suivi par d'autre similaires qui se tiendront à Béjaïa, Sétif et Bordj Bou-Arréridj et dans des wilayas du sud, a souligné le président du HCLA qui a également annoncé la publication cette année d'un lexique des termes juridiques.
Lors de cette même rencontre animée par des conférenciers de plusieurs wilayas dont Béjaïa Bouira, Ghardaïa, et Alger, le président du HCI a saisi l'occasion pour s'exprimer en faveur de la transcription de Tamazight en caractère arabe estimant qu'écrire cette langue avec des caractères latins menacerait «l'unité nationale», selon lui.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.