Annoncée par Bensalah pour demain.. La conférence de concertation aura-t-elle lieu ?    Commémoration du printemps berbère et du printemps noir.. Imposante marche contre l'oubli et le déni à Bouira    Rassemblement des militants et cadres du RND pour exiger son départ.. Ouyahia charge Chihab    Elles sont de l'ordre de 17 %.. Les recettes douanières en hausse    Ouyahia et Loukal convoqués par le tribunal de Sidi Mhamed d'Alger    ETRHB Haddad à Tizi Ouzou.. Incertitude et angoisse des travailleurs    FAC.. L'AG élective fixée au 27 avril    Championnats d'Afrique U18 et U20 d'athlétisme.. Médaille d'or pour l'Algérien Ameur    Championnat de France de natation.. Médaille de bronze pour Sahnoune sur le 100m    Annaba.. 26 kg de drogue saisis    Lutte contre la criminalité.. Interpellations à Tlemcen, Tébessa, et Aïn defla    Célébration du mois du patrimoine à Tizi-Ouzou.. Pour la sauvegarde du patrimoine amazigh    Le président américain motive le maréchal Haftar.. Washington soutient la guerre en Libye    TLEMCEN : Du chocolat fourré aux psychotropes !    France.. Les protestations continuent    PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE : Le DG des douanes, Farouk Bahamid limogé !    TLEMCEN : Plus de 400 kg de kif saisis en 90 jours !    PROCHAINE SAISON ESTIVALE A ORAN : Trois nouvelles plages autorisées à la baignade    AEROPORT DE TUNIS : Saisie de plus de 100.000 euros sur un Algérien    Près de 223 000 cas suspects de choléra signalés en 2019    Damas mise sur le tourisme après la restauration de ses sites historiques    Laskri appelle les militants à resserrer les rangs    Les travailleurs décrètent 3 jours de grève dès le 28 avril    Début du référendum sur une révision constitutionnelle    «Je ne laisserai personne détruire ce que nous construisons»    Mois du patrimoine    Des atouts non exploités !    Le parcours scientifique du penseur Abdelkrim Bekri mis en exergue    Asma Ben Messaoud désignée DTN de la FASM    Sous le signe de «dégage !»    Papicha sur la croisette    Davantage d'efforts pour prendre en charge les bâtisses du vieux ksar    Plusieurs films algériens distingués    En bref…    L'opposition met l'armée devant le fait accompli    Un milliard d'euros pour Notre-Dame de Paris, combien pour les enfants du Yemen?    Oum El Bouaghi : 5 morts dans un accident de la route    El Braya: Un homme mortellement poignardé    Mascara: Plus de 30 dealers arrêtés    Football - Ligue 2: Une journée explosive    Affaire NCM-MCS: Le président Bennacer accuse Medouar de vengeance    LFP - Ligue 1: Les quatre dernières journées en plein mois de Ramadhan    Ils revendiquent le droit au recrutement: Les chômeurs de Bethioua entament leur troisième semaine de protestation    Nabni: Pour un système électoral anti-fraude en six mois    Tizi Ouzou: Des maires marchent pour refuser l'encadrement de la présidentielle    Les marches se poursuivent: Les Algériens exigent des comptes    La date sera fixée dimanche    Exposition « L'Afrique à la mode » jusqu'au 25 juillet à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Louh rappelle l'obligation de réserve
Publié dans La Nouvelle République le 12 - 03 - 2019

Fait sans précédent dans leur histoire depuis l'indépendance, des magistrats ont abandonné l'obligation de réserve à laquelle leur fonction les astreints et ont rejoint le mouvement de protestation engagé déjà par les avocats face à la candidature du Président sortant pour un cinquième mandat, à l'occasion de la présidentielle du 18 avril. Ils ont exprimé leur revendication d'un Etat de droit et une justice indépendante.
Ils ont appelé à prendre part aux rassemblements de protestation prévus devant les juridictions du pays pour montrer ainsi que les magistrats, qu'ils sont du peuple et pour le peuple. Ils ont annoncé ne pas accepter de prendre part ou de diriger l'opération électorale. Ils ont inscrit sur leurs banderoles des mots d'ordre qui convergent avec ceux des manifestations de rues des autres catégories de la population et aussi des slogans spécifiques à leur profession comme l'indépendance de la justice ou la solidarité entre les juges, les avocats et les greffiers qui sont «d'une même famille». Ils appuient la revendication populaire de manifester pacifiquement et appellent au respect de la Constitution. De toute évidence, en réaction au mouvement des magistrats, le ministre de la Justice, Garde des sceaux, Tayeb Louh, cité par l'APS, a affirmé lundi à Alger qu'un pouvoir judiciaire impartial, à l'abri des tiraillements politiques, était le gage de la sécurité et de la stabilité de la nation.
Dans son allocution lors de la cérémonie organisée par le ministère de la Justice, à l'occasion de la Journée de la femme, M. Louh a indiqué qu' «un pouvoir judiciaire impartial, à l'abri des tiraillements politiques et la pluralité des processus et visions constituent le gage de la sécurité et de la stabilité de la nation», insistant sur «l'importance de la préservation des acquis réalisés en termes d'instances et d'institutions, sans lesquels on ne saurait parler d'un choix démocratique, sûr et sécurisé». Le ministre a rappelé que «l'engagement des magistrats, en toutes circonstances, à se conformer à l'obligation de réserve et à s'éloigner de tout ce qui pourrait attenter à leur impartialité et à leur indépendance, sont autant de valeurs qu'ils s'étaient engagés à respecter lors de la prestation de serment».
«Le magistrat doit faire preuve d'équité, de loyauté, de probité et de fidélité aux principes de la justice», a-t-il ajouté, exprimant sa conviction que le magistrat «a pleinement conscience du poids de la responsabilité qui lui incombe», d'où la nécessité de voir «cette responsabilité répondre aux principes stipulés dans les statuts et le code d'éthique de cette profession». Le pouvoir judiciaire «est conscient de sa responsabilité constitutionnelle, car constituant un pouvoir indépendant exerçant ses devoirs dans le cadre de la loi sur la base de la légalité et de l'égalité».
Pour le ministre de la Justice, le peuple algérien «uni dans les épreuves, est capable de surmonter toutes les étapes sensibles et consolider les acquis réalisés, en tête desquels l'unité du pays contre toute infiltration, la préservation de la sécurité et de la stabilité, l'instauration de la quiétude et la construction d'un avenir plus prospère». De leur côté, les avocats ont repris également leur mobilisation dans de nombreuses villes à travers le pays contre le 5ème mandat pour le Président sortant et ont organisé des rassemblements devant les Cours et les palais de justice.
Ils étaient des centaines du barreau d'Alger, revêtus de leurs robes noires, à se rassembler devant la Cour d'Alger, brandissant le drapeau national et ont répété des slogans popularisés lors des manifestations et ont appelé au respect de la constitution.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.